Unités de l'aéronautique militaire, 1918-1920

© Travaux de Pierre-François Mary (Mise à jour 16 mai 2016)

 

(version 20160526)


1918-1920 

Transition 11/1918-12/1919

Récapitulatif des groupes: BombardementCombatObservationReconnaissance.

 

Premier trimestre 1919

GQG

I° arméeII° arméeIII° armée

IV° arméeV° arméeVI° armée

VII° arméeVIII° arméeX° armée

 

1ère div. aér.

EC 1 EC 2

EB 11EB 12 EB 13 EB 14

GA 1GA 2 GA 3

ItalieBalkansLevantIndochine

Algérie/TunisieMaroc

GDECIAO CIACBCIACN

Ecoles

CSDMA

 

 

Postes min. de la Guerre

Deuxième trimestre 1919

GQG

III° arméeIV° arméeVI° armée

VIII° arméeX° armée

 

             

1ère div. aér.

EC 1EC 2

EB 11EB 12EB 13EB 14

GA 1GA 2GA 3GA 4

Balkans LevantIndochine

Algérie/TunisieMaroc

GDECIAOCIACB

AvordCazauxIstresPau

CSDMA

Parc n° 4RGASFA

Armée Haller Missions étrangères

Postesmin. de la Guerre

Troisième trimestre 1919

GQG

IV° armée VIII° arméeX° armée

 

 

 

 

EC 1EC 2

EB 11 EB 12EB 13EB 14

GA 1GA 2GA 3GA 4 GA 5

Balkans LevantIndochine

Algérie/TunisieMaroc

 

AvordCazauxIstres Pau

CSDMA

Parc n° 4 RGASFA

Armée HallerMissions étrangères

Postes

Quatrième trimestre 1919

 

VIII° armée - X° arméeAFR

 

 

 

 

EC 1/1e RCEC 2GCh 3

EB 11EB 12EB 13EB 14

GA 1GA 2 GA 3 GA 4GA 5

Balkans LevantIndochine

Algérie/TunisieMaroc

 

 

CSDMA

 

Armée Haller Missions étrangères

 

L'aéronautique militaire reste administrée en trois groupes d'aviation (GA) qui disparaissent le 1/1/20: le 1er pour les formations de l'intérieur ; le 2e pour l'aviation des armées du Nord, du Nord-Est et l'escadrille de Venise ; le 3e pour le théâtre des opérations extérieures et les colonies. A ne pas confondre avec les "groupements aéronautiques" (GA) qui apparaissent au début 1919, et qui deviennent "groupements d'aviation" au début juin, facilitant la confusion... (voir plus bas). A partir de février, le matériel aérien est géré par le "commandement supérieur des dépôts de matériel d'aviation".

 

Une deuxième division aérienne avait été projetée à l'automne 1918, mais elle ne sera jamais constituée avant l'Armistice. Par contre, la première division aérienne existe toujours jusqu'en 5/19. Les escadres, que ce soit de bombardement ou de combat sont également conservées, tout comme les groupes de bombardement et les groupes de combat qui les constituent1; Cuny et Danel évoquent la création d'un groupement de chasse n° 2 issu de l'EC n° 2 en 5/19, mais des CCC persistent à la dénommer "escadre de chasse". Par contre, c'est bien un groupement de chasse n° 3 qui apparaît à Châteauroux à la fin de l'année; les trois rassemblements donnent naissance en 1/20 au trois premiers régiments de chasse. De même, on voit apparaître vers le début 11/19 trois "groupements de bombardement" qui préfigurent parfaitement les trois régiments de bombardement de 1920: peut-être le groupement de chasse n° 2 apparaît-il au même moment ?

(1) Il y a toujours également – au moins pour un certain temps – des GB "à la disposition du G.Q.G." et des GC rattachés à certaines armées.

 

Les unités de l'Intérieur (DCA, CR Paris, esc. côtières) ont été maintenues jusqu'en 12/18, quand elles commencent à être dissoutes.

 

L'aviation organique des corps d'armée continue d'exister après l'Armistice, mais le lien qui relie les escadrilles à leur corps d'armée d'affectation s'efface souvent dans la mesure où dans de très nombreux cas, l'EM d'un CA se déplace pour prendre le commandement des unités d'un secteur: l'aviation d'un corps d'armée passe alors sous le contrôle d'une armée, d'une place militaire ou même d'un autre CA, sans aucun lien avec le CA d'origine. Les escadrilles de CA constituent progressivement des groupes d'observation à partir de 2/19 (note 1163 GQG du 12/2/1919).

 

Les escadrilles qui ont été affectées à certaines division d'infanterie continuent à suivre ces dernières jusqu'à la fin 1918, mais comme pour les aéronautiques de CA, les liens se distendent à la fin de l'année 1918. L'exemple de la SAL 14, sans être un modèle pour tous les cas, représente un cas significatif: pendant que la 46e DI traverse la Belgique vers Liège, l'escadrille est "regroupée" à Cappelle la Grande le 7/12/18 après avoir été maintenue à Fonsomme; elle est encore mentionnée une dernière fois par l'OB de la 46e DI le 1/1/19 et ans l'OB de l'aéronautique militaire du 19/3/19, elle fait partie de l'aéro 7e CA, mis à la disposition de l'armée belge, mais elle reste à Cappelle jusqu'au 19/5avant de rejoindre le GO 141 au Bourget.

Au-delà de ces affectations, la note de l'aéronautique au GQG 42742 du 1/1/19 "… prescrit que les escadrilles d'armée et les unités d'aviation organiques des CA, DI ou AL ne se déplaceront avec leur 'grande unité' que sur ordre du Maréchal de France commandant les armées françaises". [JMO 16e CA 1/1/19].

 

Artillerie lourde : ces escadrilles ont des affectations très mobiles pendant toute la guerre (voir 210), qu'en devient-il après l'Armistice ? Passer revu de l'AL d'une armée dont le JMO existe en 11/18: quels RAL > cohérence géographique entre les groupes AL et stationnement esc. ?

 

A l'instar des groupements de chasse, on voit apparaître progressivement à partir du début 1919 cinq groupements aéronautiques qui rassemblent en particulier plusieurs groupes d'observation ou de reconnaissance; le 10/6/19, ils sont re-baptisés groupements d'aviation, en même temps qu'une nouvelle phase de démobilisation est mise en route. Ces nouveaux ensembles préfigurent les futurs régiments d'observation prévus pour 1920 [Note 1341.6/12 10/6/1919, BOG p 1786].

 

Locquinaire, Cdt  Stationnement des escadrilles, années 1919-1929  SHD/A 1C8

Documents utiles pour 1919:

Ordre de bataille de l'aéronautique militaire au 19/3/19.

Organisation des groupements d'aviation de l'intérieur 10/6/19.

Paoli, F.A. (col.)  L'armée françaises de 1919 à 1939… fermeté 1920-1924  EMAT/SH.

Récapitulatif des groupes

Groupes de bombardement

GB 1: EB n° 11/I° A./GA Maistre, 12/2 …/GQG, fin/6 …/VIII° A., 12/10 AFR, 31/12 > 2e RB.

GB 2: EB n° 11/I° A./GA Maistre, <19/3 EB n° 13 (DA), déb./5 EB n° 14 (GQG) , 31/12 > 2e RB.

GB 3: EB n° 13 (DA) , déb./5 …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 3e RB.

GB 4: EB n° 13 (DA) , déb./5 …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 3e RB.

GB 5: EB n° 12 (DA), x/5 …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 1e RB.

GB 6: EB n° 12 (DA), x/5 diss.

GB 7: EB n° 11/I° A./GA Maistre, 12/2 GQG, fin/6 …/VIII° A., 12/10 AFR, 31/12 > 2e RB.

GB 8: EB n° 14/III° A./GA Maistre, 12/2 EB n° 14 (GQG), 31/12 > 2e RB.

GB 9: EB n° 12 (DA), 24/4 …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 1e RB.

GB 10: EB n° 14/III° A./GA Maistre, 12/2 EB n° 14 (GQG), fin/4 diss.

GB 51: EB n° 11/I° A./GA Maistre, 12/2 > GQG, fin/4 diss.

Groupes de combat

GC 11: VII° A., 20/2 VIII° A. > GA n° 1, fin/4 diss.

GC 12: VIII° A., x/5 EC n° 2/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 2e RAC.

GC 13: EC n° 2 (DA), x/5 > …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 2e RAC.

GC 14: I° A., x/2 diss.

GC 15: EC n° 1 (DA), x/5 …/X° A., 1/10 1e RC/X° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 1e RAC.

GC 16 : V° A., 5-12/1 > III° A, <19/3 > GA n° 3, déb./4 diss.

GC 17: EC n° 2 (DA), x/5 > …/VIII° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 2e RAC.

GC 18: EC n° 1 (DA), x/5 …/X° A., 1/10 1e RC/X° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 1e RAC.

GC 19: EC n° 1 (DA), x/5 …/X° A., 1/10 1e RC/X° A., 12/10 …/AFR, 31/12 > 1e RAC.

GC 20: EC n° 2 (DA), déb./4 diss.

GC 21: I° A., x/2 diss.

GC 22: IV° A., déb./8 diss.

GC 23: VI° A., fin/3 diss.

Groupes d'observation

Note 1163 GQG du 12/2/1919, relative à la réorganisation de l'aviation d'observation et constitution de groupes d'escadrilles d'observation et de reconnaissance (ces groupes ne sont plus affectés organiquement au CA) [JMO 18e CA 31/10/18-3/7/19 p 47/MH].

GO 121 (SP 23): x/2 IV° A., 22/8 GA n° 5, 31/12 2e RO.

GO 122 (SP 44): >19/3 IV° A., 22/8 GA n° 5, 31/12 5e RO.

GO 123 (SP 36): 25/2 IV° A., 19/4 vide > X° A., 3/7 VIII° A., 29/8 X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 2e RO.

GO 124 (SP 27): x/2 IV° A., 28/4 parc aéro n° 4 (2e GA), 22/8 GA n° 5, 31/12 5e RO.

GO 125 (SP 21): x/2 X° A., fin/5 diss.

GO 126 (SP 20): 20/2 GA n° 1, >19/3 IV° A., 18/8 GA n° 5, 31/12 5e RO.

GO 127 (SP 48): x/2 GA n° 1, x/5 vide > X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 5e RO.

GO 128 (SP 26): x/2 X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 3e RO.

GO 129 (SP 29): >19/3 X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 3e RO.

GO 130 (SP ?): >19/3 VIII° A., 1-5/7 IV° A, 19/8 GA n° 1, 31/12 > 1e RO.

GO 131 (SP 34): <19/3 VIII° A., <3/10 X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 3e RO.

GO 132 (SP 25): x/2 III° A., <19/3 GA n° 3, 31/12 > 1e RO.

GO 133 (SP 42): x/2 III° A., <19/3 GA n° 3, 23/7 GA n° 2, 31/12 2e RO.

GO 134 (SP ?): <19/3 GQG (dispo. MG), 25/7 GA n° 1, 31/12 > 1e/3e RO.

GO 135 (SP 28): mi/2 III° A., 9/3 I° A., <19/3 GA n° 2, x/4 diss. (> Maroc).

GO 136 (SP 32): <19/3 III° A., <19/3 GA n° 3, 31/12 Levant/3e RO.

GO 137 (SP 63): x/2 I° A., <19/3 GA n° 2, <10/6 GA n° 4, 31/12 4e RO.

GO 138 (SP 35): 25/2 GA n° 3, 2T GA n° 4, 31/12 4e RO.

GO 139 (SP 22): déb./2 I° A., <19/3 GA n° 2, x/4 diss. (> Maroc).

GO 140 (SP 31): x/2 GA n° 2, 31/12 2e RO.

GO 141: déb./4 VI° A., 12/4 GA n° 4, 31/12 4e RO.

GO 142 (SP 52): x/2 IV° A., 28/8 GA n° 5, 31/12 > 4e RO.

GO 143 (SP ?): fin/2 IV° A., fin/5 diss. (armée Haller).

GO 144 (SP 40): x/2 GA n° 1, 31/12 > 1e/3e RO.

GO 145: VI° A. (projet non réalisé).

GO 146 (SP 24): x/2 VI° A., déb./4 diss.

Groupes de reconnaissance

GEA X° A. (SP 19): <19/3 X° A., <19/3 = GR 103.

GR 101 (SP 14): x/2 IV° A., 22/8 GA n° 5, 31/12 5e RO.

GR 102 (SP 12): x/2 IV° A., 22/8 GA n° 5, 31/12 5e RO.

GR 103 (SP 19): <19/3 X° A., 26/8 GA n° 4, 31/12/ > 4e RO.

GR 104 (SP 18): x/2 VIII° A., 26/9 X° A., 12/10 AFR, 31/12 > 2e RO.

GR 105 (SP 69): x/2 III° A., <19/3 GA n° 3, 3T GA n° 2, 31/12 2e RO.

GR 106 (SP 11): x/2 I° A., 7-19/3 GA n° 2, 31/12 2e RO.

GR 107: VI° A. (projet non réalisé).

Premier trimestre 1919

Note aéro GQG sur le déplacement des escadrilles d'armées, d'AL ou DI [JMO 16e CA].

Note 1163 aéro GQG du 12/2/19 sur la constitution de GO et GR.

OB 19/3/19.

GQG

SPA 509 NE/prot. (<19/3 > DMA 1/diss;).

Liaisons postales/ravitaillement

Une sorte de pont aérien est organisé vers le nord de la France coupée du reste du pays par la ligne de front, pour acheminer des médicaments et du lait concentré. Le GB 5 (BR 117, 120 et 127) arrive au Bourget le 20/1 et commence les vols le 8/2 vers Lille, Valenciennes, Maubeuge et Sedan, rapidement renforcé par le GB 9 (BR 29, 123 et 129).

Défense contre les avions

Quatre agglomérations ont été protégées chacun par une escadrille: Dunkerque, Besançon, Le Creusot et Lyon. Aucun CCC conservé: sources SHAA ?

SPA 313 (Dunkerque, place de Dunkerque) (28/2 > diss.).

SPA 412 (Besançon, II° A.) (déb./19 > diss.).

SPA 441 (Le Creusot) (déb./19 > diss.).

SPA 442 (Lyon; gouv. mil. de Lyon) (déb./19 > diss.).

Groupe des escadrilles de protection du CRP

le SHAA écrit que le GEP/CRP est dissout en 9/18, mais les CCC des esc. 462, 463 prouvent qu'il existe encore au début 1919. Disparition probable avant le 2T/19: le CCC de la BR 472 pour ce trimestre ne mentionne plus le GEP…

N 462 (<19/3 > diss.), esc. 463 (<19/3 > diss.), BR 472/esc. postale.

Place de Dunkerque

Les avions ont été remis à la RGA dans le courant 12/18.

SPA 313 (28/2 > diss.).

Escadrilles côtières

Formées en renfort des escadrilles d'hydravions des CAM/PC, sous les ordres de la Marine (DGGSM). La plupart sont déjà dissoutes au 31/12/18.

Esc. 485 (Eu), Esc. 486 (Borély; 21/3 > diss.), V 487 (Lion sur Mer).

GO 134

A la disposition du ministre.

SAL 56 (aéro 17e CA/III° A. > <19/3), BR 226 (aéro 17e CA/III° A. > <19/3).

Escadre de bombardement n° 11

L'EB n° 11 est au ordres du GA Maistre, attachée (administrativement ?) à la I° A. depuis la fin 1918, puis passe au GQG lors de la dissolution du GA le 12/2 [OB 19/3/19].

GA Castelnau

Il rassemble les troupes stationnées en Alsace: IV° A. (Sélestat), II° A. (Mulhouse; diss. 5/2/19); il est dissout le 10/2, et la IV° A. passe sous les ordres directs du GQG.

BR 245/reco (12/2-19/3 > GO 126/GA 1).

GA Fayolle

Il contrôle les troupes stationnées en Lorraine et en Allemagne: VIII° A. (Rhin nord), X° A. (Mainz), VII° A. (St Avold; diss. 20/2). Fin février, il est le seul encore constitué/

GA Maistre

Il rassemble les troupes stationnées dans les Ardennes, en Champagne et autour de Paris: V° A. (diss. 1/2/19), I° A., III° A.; il est dissout le 12/2, et les deux armées restantes passent aux ordres directs du GQG.

Escadre de bombardement n° 11

L'EB n° 11 est au ordres du GA Maistre, attachée (administrativement ?) à la I° A. depuis la fin 1918, puis passe au GQG lors de la dissolution du GA le 12/2 [OB 19/3/19].

I° armée

Elle appartient au GA Maistre, et elle commande aux troupes stationnées en Champagne et en Argonne – d'où le très grand nombre de CA sous ses ordres. Si elle est dissoute le 1/6/19, elle n'apparaît pas déjà plus dans l'OB du 19/3/19: ses unités d'aviation sont alors passées au groupement aéronautique n° 2.

Aviation d'armée

SPA 57/ch. (13/3 > GC 11/GA 1), SPA 102/ch. (<19/3 > GA 1), BR 201/reco (x/2 > GR 106/…), BR 204 (<16/3 > DMA 1/diss.), BR 208 (14/3 > DMA 1 diss.), BR 2101 (25/2 > GO 138/GA 3), SPAbi 212 (24/1 > DMA 1/diss.), BR 213 (20/2 > GO 137/GA 2), BR 219 (x/2 > aéro 16e CA/III° A.), BR 2281 (25/2 > GO 138/GA 3), SAL 230 (26/2 > DMA 1/diss.), BR 231 (5/3 > DMA 1/diss.), BR 2321 (14/3 > DMA 1/diss.), BR 233 (24/1 > DMA 1), SPAbi 285 (<19/3 > DMA 2/diss.), V 293/reco nuit (x/2 > GR 106/…),

SAL 252 (aéro 21e CA/… > x/2; dét. V° A. ?; 20/3 > DMA 1/diss.).

(1) Affectation possible au CIACB…

4e CA

Il passe de la V° A. à la I° A. le 28/11, quand cette dernière prend le contrôle de la zone au sud de la Meuse (dans les jours précédents, le 4e CA n'a pas fait mouvement vers la Belgique et l'Allemagne comme les autres unités de la V° A.). Il est transféré à la III° A. le 17-29/1/19, mais ses trois escadrilles restent stationnées en Champagne, attendant d'être dissoute – ce qui sera fait avant la fin mars.

SAL 40 (17-29/1 > …/III° A.), BR 267 (17-29/1 > …/III° A.), SPAbi 140 (17-29/1 > …/III° A.).

5e CA

Comme le 4e CA, il passe de la V° A. à la I° A. le 28/11, quand cette dernière prend le contrôle de la zone au sud de la Meuse. Deux escadrilles forment le GO 139 en 2/19, affecté peut-être quelques jours à la I° A., avant de rejoindre le GA n° 2. L'aéronautique organique du 5e CA a disparu à la fin du trimestre (lors de la dissolution de la I° A. – le 1/6/19, les éléments stationnés dans la 6e RM passent au 6e CA., tandis que l'EM du 5e CA rejoint sa garnison d'Orléans (5e RM) le 16/6; le 14/9, toutes les unités sont dans leurs garnisons de temps de paix).

SPAbi 2 (<19/3 > GO 139/GA 2), SAL 105 (x/2 > GO 139/GA 2), BR 250 (31/3 > Romilly/diss.).

Aéro 9e CA

Le 24/12/18, "l'aéro 9e CA" vient s'installer à Pont Saint Vincent, terrain situé en zone VII° A., mais le CCC 1T/19 de la SAL 33 mentionne toujours la I° A. (une des esc. reste en Champagne jusqu'au début 1/19). De son coté, l'EM du 9e CA passe en Allemagne à partir du 5/1/19, affecté à la X° A., date proche de l'arrivée de la BR 257 en Lorraine, ce qui pourrait confirmer que les liens de ces esc. avec le 9e CA existent toujours, même distendus (les deux esc. conservées restent stationnée en Lorraine jusqu'à la constitution du GO 128, toujours avec la X° A.).

SAL 33 (5/1 > …/X° A.), BR 257 (5/1 > …/X° A.), SAL 256 (5/1 > …/X° A.).

Aéro 13e CA

L'EM du 13e CA est relevé deux fois de suite par celui du 20e CA: 5/1/19 > Champigneulles/VII° A., puis 22/1/19 > Zweibrucken/X° A où il relève l'EM du 1e CA., avant de finalement prendre, le 30/1/19, le commandement de la tête de pont de Mainz. Le 25/12/18, "l'aéronautique du 13e CA" vient s'installer à Pagny sur Meuse, à l'ouest de Toul – aucun terrain n'y est connu: la SPA 64 vient à Laneuveville, tandis que la SAL 19 reste en Champagne jusqu'au 18/1/19. Par analogie avec l'aéronautique du 9e CA, on peut considérer que celle du 13e CA reste sous les ordres de la I° A., tout en dépendant de la VII° A. pour "l'intendance"…; l'arrivée de la SAL 19 à Laneuveville le 18/1 peut être l'indice de son passage à la X° A.

SPAbi 64 (18/1 > …/X° A.), SAL 19 (18/1 > …/X° A.).

Aéro 15e CA

Repassé de la III° A. à la I° A. le 26/12/18, le 15e CA installe son EM à Vittel le 6/1, en secteur VII° A., où est arrivée son aéro dès le 31/12/18. Le 12/1/19, son EM relève celui du 32e CA avec la VIII° A. à Zweibrücken, puis passe à la VII° A. à Forbach le 23/1 (puis avec la X° A.). Cependant, son aéro semble avoir pris une certaine indépendance en restant stationnée à Roville, peut-être toujours aux ordres de la I° A., comme celles des 9e et 13e CA, tout en dépendant de la VII° A. pour "l'intendance", avant de passer avec la IV° A. avant le 19/3/19 (le 20/2, à l'occasion de la dissolution de la VII° A. ?) [OB].

SAL 13 (20/2 > …/IV° A.), SAL 270 (20/2 > …/IV° A.).

Aéro 20e CA

Le 20e CA se partage entre la I° A. et la III° A. à la fin 1918; il installe son EM à Vitry le François le 2/1 et prend le contrôle du secteur 13e CA (VII° A.) le 5/1; le 20/1, il est en garnison à Nancy. Son aéro est passée sous les ordres de la III° A. le 17/11/18. Elle repasse à la I° A. au début 1/19, mais sans liens apparent avec son CA d'origine.

BR 35 (…/III° A. > 5/1; <19/3 > GO 140/GA 2), SAL 70 (…/III° A. > 5/1; <19/3 > DMA 1/diss.), SAL 253 (…/III° A. > 5/1; <19/3 > GA 2), BR 211 (??; <19/3 > GO 140/GA 2), BR 267 (mention 20e CA en 2/19 par SHAA: source ? L'esc. est avec le 4e CA/III° A.).

Aéro 21e CA

Depuis la fin 11/1918, le 21e CA est autour de Bastogne avec la V° A., puis il rejoint Epinal le 18/1/19 où son EM prend le commandement de la 21e RM. Son aéronautique organique reste pendant tout ce temps dans la région de Reims, très probablement auprès de la I° A., détachée – car on trouve dans le CCC 1T/19/alloc. de la SAL 252 la mention de la V° A. Elle passe à la III° A. en 2/19 pour former le GO 136, peut-être directement avec le GA 3 ?

SAL 27 (<19/3 > GO 136/III° A.), SAL 106 (<19/3 > GO 136/III° A.), SAL 252 (x/2 > I° A.).

34e CA

En Belgique avec la VI° A., il passe à la I° A. dans derniers jours de 1918 (prévu 28/11); il est dissout au début 1919 ? (le JMO 34e CA ne va que jusqu'au 31/12/18).

SAL 61 (28/2 > DMA 1/diss.), BR 271 (28/2 > DMA 1/diss.).

GO 135

Formé à la mi/2/19 (comme la plupart des GO) avec l'aéro 11e CA/III° A.; transféré à la I° A. au déb./3/19, dont les esc. passent au GA n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 28.

SAL 8 (…/III° A. > 9/3; <19/3 > …/GA 2), SPAbi 55 (…/III° A. > 7/3; <19/3 > …/GA 2).

GO 137

Créé avec la I° A en 2/19, passe rapidement au GA n° 2. Section photo n° 63.

SAL 16 (V° A> III° A. > x/2; <19/3 > …/GA 2), BR 213 (AL/I° A. > 20/2; <19/3 > …/GA 2).

GO 139

Il est constitué de deux esc. de l'aéronautique du 5e CA/I° A. entre le déb./2 et le 19/3 [OB], avant ou après (?) la formation du GA n° 2 qui rassemble toutes unités de l'aéronautique de la I° A.

GR 106

Formé en 2/19 au sein de la I° A., transféré au GA n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 11.

V 293 (reco nuit) (I° A. > x/2; 7-19/3 > …/GA 2), BR 201 (I° A. > x/2; 7-19/3 > …/GA 2).

GC 14

Resté attaché à la I° A., il est dissout en 2/19 quand ses esc. partent au DMA n° 2 de Matougues.

SPA 75 (x/2 > DMA 2/diss.), SPA 80 (x/2 > DMA 2/diss.), SPA 83 (1/3 > DMA 2/diss.), SPA 86 (x/2 > DMA 2/diss.), SPA 166 (<4/3 > DMA 2/diss.), SPA 171 (1/3 > DMA 2/diss.).

GC 21

L'EM de la IV° A. rejoint le GAE le 13/11 et ses troupes passent à la V° A., y compris le GC 21 (alloc. V° A. dans plusieurs CCC). La zone au sud de la Meuse passe à la I° A. le 28/11; le GC 21 passe quant à lui après le 3/12 (alloc./V° A. du 3/12 sur deux CCC). Ses esc. sont dissoutes dans le courant février.

SPA 98 (13/2 > DMA 2/diss.), SPA 124 (13/2 > DMA 2/diss.), SPA 157 (15/2 > DMA 2/diss.), SPA 163 (15/2 > DMA 2/diss.), SPA 164 (16/2 > DMA 2/diss.), SPA 175 (16/2 > DMA 2/diss.).

Escadre de bombardement n° 11

L'EB n° 11 est attachée aux ordres du GA Maistre, rattachée à la I° A. sur le plan administratif, depuis la fin 1918, puis passe au GQG, probablement lors de la dissolution du groupe d'armée le 12/2 [OB 19/3/19].

II° armée

Fin novembre, son EM a pris le commandement des unités de la VII° A. dans la région de Belfort (GA Castelnau), tandis que l'EM de cette dernière part pour Saint Avold pour prendre en charge les CA stationnés dans la région. Au 1er janvier, elle est sur le Rhin et au sud des Vosges, avant d'être dissoute le 5/2/19, quelques jours avant le GA Castelnau, son secteur passant sous les ordres de la IV° A.

Aviation d'armée

SPA 23/ch. (5/2 > GC 22/IV° A.), BR 43 (fin/1 > 18e CA/…), BR 221 (5/2 > IV° A.), BR 218 (5/2 > IV° A.), BR 243/reco (5/2 > IV° A.), SAL 286/ex AL (5/2 > IV° A.), V 290/reco nuit (1/2 > IV° A.), SPA 412/prot. Besançon (déb./19 > diss.),

SPAbi 21/ex-37e DI (III° A. > 2/1; (5/2 > IV °A. ?) 14/2 > DMA 3/diss.).

18e CA

Il arrive à la II° A. le 1/1/19 (son aéro est avec la II° A. depuis le début 12/1918), venant de la III° A., puis passe à la IV° A. lors de la dissolution de la première le 5/2/19.

SAL 6 (5/2 > …/IV° A.), SPAbi 268 (31/1 > …/IV° A.), BR 43 (31/1 > …/IV° A.), SAL 39 (38e CA/IV° A. > fin/1 > …/IV° A.).

40e CA

Venant de la VII° A., il est dissout le 19/1/19, d'où la date probable de transfert.         

SPAbi 42 (19/1 > 18e CA/IV° A.).

III° armée

GA Maistre, elle commande aux troupes en deuxième ligne derrière les V° et I° A., essentiellement en cours de dissolution. Lorsque le GA Maistre est dissout le 12/2, elle passe directement aux ordres du GQG. Elle n'a plus d'unités aéronautiques sous ses ordres dans l'OB du 19/3/19: celles qui n'ont pas été dissoutes sont passées au groupe aéronautique n° 3. Elle sera dissoute le 1/6/19.

Aviation d'armée

BR 45/reco (11/3 > DMA 1/diss.), SPA 79/ch. (12/3> diss.), BR 202 (<19/3 > GA 3), BR 203 (<19/3 > GO 132/…), BR 209 (<19/3 > GA 3), BR 217 (7/1 > 36e CA/… ? 30/3 > DMA 1/diss.), BR 220/reco (x/2 > GR 105/III° A.), BR 226 (x/2 > aéro 17e CA/…), BR 227/service géographique (x/2 > aéro 16e CA/…), BR 234 (x/2 > GO 132/…), SPAbi 289 (<1/3 > DMA 1/diss.),

SAL 161 (V° A. > 1/2 (?); x/2 > GO 137/I° A.), BR 2351 (V° A. > 1/2 (?); 6/2 > DMA 1/diss.).

(1) Court passage possible après la dissolution de la V° A. ?

4e CA

Transféré de la I° A. à la III° A. le 17-29/1/19 (le CCC 1T/19/alloc. de la BR 267 précise bien des alloc. 4e CA/I° A. le 17/1 et 4e CA/III° A. le 29/1, bien qu'une dernière mention I° A. apparaisse dans le JMO du 4e CA le 7/2…). QG à Mézières, puis Charleville le 19/2 et Noailles le 19/4. Toutes les esc. sont dissoutes ou parties avant la fin 3/19 (le 4e CA rejoindra la 4e RM le 1/6/19, lors de la dissolution de la III° A.).

SAL 401 (…/I° A. > 17-29/1; 16/3 > DMA 1), BR 2672 (…/I° A. > 17-29/1; 2/3 > DMA 2), SPAbi 1401 (…/I° A. > 17-29/1; 16/3 > DMA 1),

SHAA mentionne les BR 210 (x/2) et BR 228 (26/2) venant de la I° A., puis avec le GO 138/GA 3 avant la fin du mois: source ?

(1) Les esc. de la III° A. passent au GA n° 3 avant le 19/3/19: courte affectation avant de partir pour Romilly ?

(2) Voir aéro 20e CA/I° A.

8e CA

Passe de la I° A. à la III° A. le 28/11, lors de la réorganisation des groupes d'armées. Ses esc. sont rapidement dissoutes en 1/19 (le 8e CA passe sous les ordres du général commandant le 2e CA dans la 2e RM le 1/6/19, lors de la dissolution de la III° A. – l'EM du 8e CA rejoint Bourges le 11/7/19).

SPAbi 54 (8/3 > DMA 1/diss.), SAL 71 (25/1 > DMA 1/diss.), SAL 262 (24/1 > DMA 1/diss.).

11e CA

Assure la garde-frontière; ses esc. sont à Autrecourt, à proximité de Sedan.

SAL 8 (…/V° A. > 22/1; mi/2 > GO 135/…), SPAbi 55 (…/V° A. > 22/1; mi/2 > GO 135/…; 7/3 > …/I° A.), SAL 251 (…/V° A. > 22/1; 5/2 > DMA 1/diss.).

Aéro 16e CA

Le 31/12, l'EM du CA part pour Tours tandis que l'aéro 16e CA s'installe dans l'Oise, toujours avec la III° A. Le 16e CA passe à la VI °A. à Lille le 16/2, mais sans unités aéronautiques sous ses ordres.

SAL 50 (9/3 > DMA 1/diss.), BR 274 (<15/3 > DMA 1/diss.), BR 219 (I° A. > x/2; 22/2 > GO 133/…), BR 227 (III° A. > x/2; 16/3 > GO 133/GA 31).

(1) Ne rejoint Le Bourget que le 16/3, après la formation du GA 3 ?

17e CA

Le 17e CA est transféré à la III° A. le 12/12/18, ses unités étant stationnées en région parisienne.

SAL 56 (<19/3 > GO 134/GQG/dispo MG), BR 281 (<19/3 > GA 3), SPAbi 36 (47e DI; 26/2 > DMA 1/diss.), BR 226 (III° A. > x/2; <19/3 > GO 134/GQG/MG).

18e CA

Passe à la II° A. le 1/1/19.

Aéro 20e CA

Le 20e CA se partage entre la I° A. et la III° A. à la fin 1918; son aéro est passée sous les ordres de la III° A. le 17/11/18. Elle repasse à la I° A. au début 1/19, alors que le 20e CA installe son EM à Vitry le François le 2/1 et prend le contrôle du secteur 13e CA (VII° A.) le 5/1; le 20/1, il est en garnison à Nancy.

BR 35 (5/1> …/I° A.), SAL 70 (5/1> …/I° A.), SAL 253 (5/1> …/I° A.).

21e CA

L'aéronautique organique du 21e CA est depuis la fin 1918 dans la région de Reims, très probablement auprès de la I° A., détachée – car on trouve dans le CCC 1T/19/alloc. de la SAL 252 la mention de la V° A. avec laquelle le CA est dans les Ardennes belges, avant que son EM ne rejoigne Epinal le 18/1 pour prendre le commandement de la 21e RM. En 2/19, ses escadrilles (SAL 27 et SAL 106 – la SAL 152 reste apparemment avec la I° A. en Champagne) passent à la III° A. en 2/19 pour former le GO 136, peut-être directement avec le GA 3 ?

31e CA

Le 31e CA passe de la I° A. à la III° A. le 16/11. Le 30/12/18, ses deux esc. partent pour le secteur VII° A., tandis que le CA reste en Champagne jusqu'à sa dissolution le 26/1/19; l'aéro 31e CA passe alors sous le commandement du 21e CA (VII° A.).

36e CA

Passé de la I° A. à la III° A. le 28/11. Il retrouve la I° A. dans les Vosges avant le 20/3 mais les esc. de son aéro ont alors été dissoutes.

SAL 74 (1/3 > DMA 1/diss.), SPAbi 276 (1/3 > DMA 1/diss.), BR 217 (III° A. > 7/1 ? 30/3 > DMA 1/diss.).

Groupement aéronautique Genain

Créé le 1/2 à Habay (B) lors de la dissolution de la V° A., il est "à la disposition du MG, sous couvert de la III° A.". GEA (BR 222 ?) et Section photo n° 15 à Tournai. Parc aéro n° 1 à Habay, en cours de dissolution le 19/3 [OB 19/3/19]. Dissout le 17/4/19 [index archives SHD/Air].

BR 222 (V° A. > 1/2; 15/3 > DMA 1/diss.), V 296 (V° A. > 1/2; 18/3 > GR 105/GA 3), SPA 76 (V° A. > 20/2; 18/2 > DMA 2/diss.).

GO 132

Formé en 2/19. Section photo n° 25.

BR 203 (III° A. > <19/3; <19/3 > …/GA 3), BR 234 (III° A. > <19/3; <19/3 > …/GA 3).

GO 133

Formé en 2/19, à partir de l'aéro 16e CA attachée à la III° A., puis au GA n° 3. Section photo n° 42.

BR 219 (16e CA/III° A. > 22/2; <19/3 > …/GA 3). BR 227 (ne rejoint Le Bourget que le 16/3, après la formation du GA 3 ?).

GO 135

Formé à la mi/2/19 (source SHAA ?) avec l'aéro 11e CA/III° A.; transféré à la I° A. au déb./3/19, dont l'aéro devient celle du groupement aéronautique n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 28.

SAL 8 (11e CA/… > mi/2; 9/3 > …/I° A.), SPAbi 55 (11e CA/… > mi/2; 7/3 > …/I° A.).

GO 136

Formé <19/3 avec les esc. de l'aéro 21e CA (I° A.). Passe-t-il par la III° A. avant le transfert des unités de celle-ci au GA n° 3 ? L'association en 2/19 par le SHAA de la III° A. et du GO 136 (source ?) semble le prouver… Section photo n° 32.

SAL 27 (aéro 21e CA/I° A. > <19/3 > GA 3), SAL 106 (aéro 21e CA/I° A. > <19/3 > GA 3).

GR 105

Formation en 2/19, probablement avec la III° A, avant de passé avant le 19/3 au GA n° 3. Section photo n° 69.

BR 220 (III° A. > x/2; <19/3 > …/GA 3).

GC 16

Comme les autres unités aéronautiques affectées à la III° A., il passe au GA n° 3 avant le 19/3/19.

SPA 78 (…/V° A. > 5-12/1; 12/2-19/3 > …/GA 3), SPA 112 (…/V° A. > 6/1; 12/2-19/3 > …/GA 3), SPA 150 (…/V° A. > 11/1; 12/2-19/3 > …/GA 3), SPA 151 (…/V° A. > 5/1; 12/2-19/3 > …/GA 3), SPA 168 (…/V° A. > 5/1; 12/2-19/3 > …/GA 3), SPA 176 (…/V° A. > 12/1; 12/2-19/3 > …/GA 3).

IV° armée

Le 13/11/18, elle a cédé ses unités à sa voisine la V° A. et son EM rejoint le GAE qui devient GA Castelnau le 21/11/18, avec lequel elle est chargée d'occuper la Basse-Alsace (EM à Sélestat), puis toute la rive ouest du Rhin et les Vosges après la dissolution de la II° A. le 5/2/19. Elle passe directement sous les ordres du GQG lors de la dissolution du GA Castelnau le 10/2. Le 28/8/19, sont EM est mis en réserve du GQG, sans unités sous ses ordres.

Aviation d'armée

SPA 156/ch. (27/3 > DMA 3/diss.), BR 207/reco (12/2-19/3 > GR 101/…), V 291/reco nuit (12/2-19/3 > GR 101/…),

BR 218 (II° A. > 5/2; > aéro 15e CA/…), BR 221 (II° A. > 5/2; 14/2 > DMA 3/diss.), BR 243 (II° A. > 5/2; 12/2-19/3 > GR 102/…), SAL 286/ex AL (II° A. > 5/2; 15/2 > DMA 3/diss.), V 290/reco nuit (II° A. > 1/2; 12/2-19/3 > GR 102/…).

SPAbi 21 (II °A. > 5/2 ?; 14/2 > DMA 3/diss.).

(aéro) 6e CA

L'EM du 6e CA est transféré vers la région de Vitry le François, remplacé par celui du 32e CA à partir du 19/1. L'aéro 6e CA reste en secteur 32e CA (région Haguenau), les esc. 5 et 7 formant quelques semaines plus tard le GO 121, tandis que la 141 est dissoute.

SAL 5 (x/2 > GO 121/…),  BR 7 (x/2 > GO 121/…), BR 141 (30/3 > DMA 3/diss.).

10e CA

Vient de la VII° A. le 18-20/11/18.

SAL 32 (23/2/19 > GO 124/IV° A.), SAL 59 (22/2/19 > GO 143/IV° A.), SPAbi 261 (31/3 > DMA 3/diss.), SAL 52/38e DI (23/2/19 > GO 124/IV° A.).

Aéro 15e CA

Le 15e CA a installé son EM à Vittel le 26/12/18, en secteur VII° A., où arrive son aéro le 31/12/18. Cependant, son aéro semble avoir pris une certaine indépendance en restant basé à Roville (probablement toujours avec la I° A.) et passant avec la IV° A. avant le 19/3/19 [OB], tandis que le 15e CA part en Allemagne puis en Lorraine.

SAL 13 (…/VII° A. > 20/2), SAL 270 (…/VII° A. > 20/2; 19/3-1/4 > DMA 3), BR 218 (II° A. > 5/2; >19/3 > GO 122/…),

18e CA

Passage à la IV° A. lors de la dissolution de la II° A. le 5/2/19.

SAL 6 (…/II° A. > 5/2; 25/2 > GO 123/…), SPAbi 42 (40e CA/VII° A. > 19/1; 25/2 > GO 123/…), SPAbi 268 (…/II° A. > 31/1; 18/2 > DMA 3/diss.), SAL 39 (38e CA/… > 5/2; 22/2 > GO 143/…), SAL 273 (38e CA/… > 5/2; 19/2 > DMA 3/diss.) BR 43 (18/2 > DMA 3/diss.).

32e CA

L'EM du 32e CA s'installe dans la région de Haguenau le 17/1, avec son EM aéro, mais les esc. (41, 122) restent en Allemagne en secteur VIII° A., prévues pour être dissoutes au début 3/19. Par contre, sont présents dans son secteur: le GC 22 et l'aéro 6e CA.

38e CA

Le 27/1, l'EM du 38e CA prend le commandement de troupes polonaises dans la région d'Epinal, relevé par le 18e CA à partir du 5/2.

SAL 39 (5/2 > 18e CA/…), SAL 273 (5/2 > 18e CA/…).

GO 121

Créé en 2/19 avec la IV° A. Section photo n° 23.

SAL 5 (aéro 6e CA/…IV° A. > x/2), BR 7 (aéro 6e CA/… > x/2).

GO 122

Formée après le 19/3. Section photo n° 44.

BR 218 (aéro 15e CA/… > >19/3).

GO 123

Créé le 25/2avec la IV° A. Section photo n° 36.

SAL 6 (…/IV° A. > 25/2), SPAbi 42 (…/IV° A. > 25/2).

GO 124

Créé en 2/19 à la IV° A. avec les deux esc. de l'aéro du 10e CA. "A la disposition du Ministre" dans l'OB du 19/3/19. Section photo n° 27.

SAL 32 (10e CA/… > 23/2), SAL 52 (10e CA/… > 23/2).

GO 142

Créé 2/19 avec la IV° A. Section photo n° 52.

BR 44 (21e CA/VII° A. > 20/2), BR 275 (21e CA/VII° A. > 20/2).

GO 143

Créé à la fin 2/19 à partir de l'aviation du 38e CA. Dans l'OB du 19/3, les deux esc. sont décrites comme "escadrilles isolées", devant partir pour la Pologne.

SAL 39 (18e CA/… > 23/2), SAL 59 (10e CA/… > 22/2).

GR 101

Section photo n° 14.

BR 207 (IV° A. > 12/2-19/3), VR 291/nuit (IV° A. > 12/2-19/3).

GR 102

Créé en 2/19. Section photo n° 12.

BR 243 (IV° A. > 12/2-19/3), V 290/nuit (IV° A. > 12/2-19/3).

GC 22

Stationnés en secteur 32e CA (Haguenau).

SPA 23, SPA 38, SPA 87, SPA 92, SPA 152 (31/3 > DMA 3/diss.), SPA 169 (28/3 > DMA 3/diss.).

V° armée

Aux ordres du GA Maistre, elle est stationnée dans les Ardennes. Dissoute le 1/2/19, ses troupes et son secteur passent à la III° A.

Aviation d'armée

BR 222/reco (1/2 > gpt Genain/III° A.), V 296/reco nuit (1/2 > gpt Genain/III° A.), BR 223 (21/1 > DMA 1/diss.), SPA 76 (20/2 > gpt Genain/III° A.),

SAL 16/ex 2e CA it. (1/2 > III° A. (?); x/2 > GO 137/I° A.), BR 235 (1/2 > III° A. (?); 6/2 > DMA 1/diss.).

11e CA

Assure la garde-frontière; ses esc. sont à Autrecourt, à proximité de Sedan. 22/1 > III° A. à l'approche de la dissolution de la I° A.

SAL 8 (22/1/19 > …/III° A.), SPAbi 55 (22/1/19 > …/III° A.), SAL 251 (22/1/19 > …/III° A.).

GC 16

Passe à la III° A. lors de la dissolution de la V° A.

SPA 78 (5-12/1 > …/III° A.), SPA 112 (6/1 > …/III° A.), SPA 150 (11/1 > …/III° A.), SPA 151 (5/1 > …/III° A.), SPA 168 (5/1 > …/III° A.), SPA 176 (12/1 > …/III° A.).

VI° armée

L'armée française de Belgique retrouve sa désignation initiale le 18/11/18, lors de la dissolution du GAF.

Aviation d'armée

SAL 14 (<19/3 > 7e CA/…), SPA 62 (ch.), BR 238/reco (x/x > GR 107/…), SAL 225 (10/3 > diss.),

SPAbi 341 (7e CA/… > <19/3), SPAbi 1781 (30e CA/… > <19/3).

(1) Voir aussi GO 145. Ce groupe devait être formé avec une escadrille du 30e CA, de là vient peut-être de l'association de la SPAbi 34 avec ce CA par SHAA (source ?).

(aéro) 7e CA

L'EM du 7e CA rejoint la 7e RM le 19/1, et le 33e CA prend le commandement des troupes françaises dans la région d'Aachen, où se rendent les ENE du 7e CA, sauf les escadrilles de l'aéro 7e  CA: la SAL 14 reste à Cappelle et le "secteur aéro" du 33e CA s'installe à Diest, prenant donc certainement la responsabilité des esc. 34, 72 et 259, tandis que ses esc. organiques (1 et 272) restent à Lunéville… Les deux esc. forment le GO 141 après le 19/3, transféré au GA n° 4 lors de la dissolution de la VI° A.

SPabi 34 (<19/3 > VI° A.), SAL 72 (2/19 > GO 146/…), SAL 259 (2/19 > GO 146/…), SAL 14 (VI° A. > <19/3), SAL 18 (30e CA/… > <19/3).

16e CA

Le 31/12, l'EM du CA part pour Tours tandis que l'aéro 16e CA s'installe dans l'Oise, toujours avec la III° A. Le 16e CA passe à la VI °A. à Lille le 16/2, mais sans aéronautique.

30e CA

Le 30e CA est mentionné par SHAA (source ?) pour la SPAbi 34, CA de rattachement de l'autre esc. qui doit former le GO 145 avec elle: origine de l'information ? De toutes manières, dans l'OB du 19/3, la 34 est "en cours de dissolution" et classé parmi les "escadrilles dont les groupes ne sont pas formés", prévue pour le GO 145 qui ne sera probablement pas formé (ses deux esc., 34 et 278, seront dissoutes à la mi-avril).

SAL 18 (<19/3 > aéro 7e CA/33e CA/…), SPAbi 278 (<19/3 > VI° A.).

GO 145

Le 19/3/19, l'OB évoque ce GO 145 en précisant que ses deux esc. (34 et 278) sont en cours de dissolution, classées comme "escadrilles dont les groupes ne sont pas formés"… Ne verra probablement jamais le jour.

GO 146

Formé en 2/19. Section photo n° 24.

SAL 72 (aéro 7e CA/… > 2/19), SAL 259 (aéro 7e CA/… > 2/19).

GR 107

Projet mentionné par SHAA, mais l'OB du 19/3/19 ne le mentionne pas et la BR 238 qui doit le rejoindre part finalement le 12/4 pour Romilly puis Istres comme esc. réduite isolée…

GC 23

Dissout fin mars avec le départ de ses esc. vers le DMA 2.

SPA 82 (15/3 > DMA 2/diss.), SPA 158 (19/3 > DMA 2/diss.), SPA 160 (13/3 > DMA 2/diss.), SPA 161 (x/3 > DMA 2/diss.), SPA 170 (13/3 > DMA 2/diss.).

VII° armée

GA Fayolle, elle commande aux éléments stationnés en Lorraine, en arrière des armées sur le Rhin. QG à Metz le 5/2 pour préparer le transfert des unités; dissoute le 20/2/19, son secteur est repris par la VIII° A. (?).

Aviation d'armée

SAL 28 (x/2 > GO 127/GA 1), SPA 49/ch. (19/3 > GC 20/EC 2/DA), SPAbi 265 (20/2 > X° A.),

SPAbi 258 (32e CA/IV° A. > 5/2; 20/2 > GA 1).

Aéro 1er CA

Le 1er CA, affecté à la VII° A., passe à la II° A. lorsque l'EM de celle-ci vient relever celui de la première qui part pour la Lorraine le 16/11/18. L'aéro 1er CA le rejoint à Malzéville le 1/12. Ensuite, elle passe à la X° A. à une date incertaine: fin 12/18 d'après la SAL17, mais les autres esc. restent en Lorraine, peut-être jusqu'à la dissolution de la VII° A…

3e CA

Venu de la X° A. en 12/18, il passe à la VIII° A. en Allemagne au début 1/19. JMO 3e CA absent: impossible de savoir si son service aéro existe toujours…

SAL 4 (GO 127/GA 1), SAL 280 (GA 1).

Aéro 9e CA et aèro 13e CA

Ces deux groupements d'aviation de CA de la I° A. viennent stationner en Lorraine à la fin de 1918, mais semblent toujours rattachés à leur armée d'origine, ce qui n'exclut pas un lien avec la VII° A., ne serait-ce pour le ravitaillement des effectifs, ce qui expliquerait la mention de cette dernière par SHAA [source ?]. Les deux passent à la X° A. en 1/1919.

15e CA

Repassé de la III° A. à la I° A. le 26/12/18, le 15e CA installe son EM à Vittel le 6/1, en secteur VII° A., où est arrivée son aéro dès le 31/12/18. Le 12/1/19, son EM relève celui du 32e CA avec la VIII° A. à Zweibrücken, puis passe à la VII° A. à Forbach le 23/1 (puis avec la X° A.). Cependant, son aéro semble avoir pris une certaine indépendance en restant stationnée à Roville, aux ordres de la VII° A. pour "l'intendance", avant de passer avec la IV° A. (probablement le 20/2, à l'occasion de la dissolution de la VII° A. ?) [OB].

SAL 13 (20/2 > …/IV° A.), SAL 270 (20/2 > …/IV° A.).

 

Aéro 14e CA

Le 14e CA passe sous les ordres du gouverneur militaire de Metz le 24/12: aéro 14e CA reste avec la VII° A. ? Court passage avec la VIII° A. après la dissolution de la VII° A. le 20/2 ?

SPAbi 20 (20/2 > GO 126/GA 1), SPAbi 60 (2/3 > DMA 3/diss.), SAL 263 (7/3 > DMA 3/diss.).

21e CA

BR 44 (aéro 31e CA/… > 26/1; 20/2 > GO 142/IV° A.), BR 275 aéro 31e CA/… > 26/1; 20/2 > GO 142/IV° A.).

Aéro 31e CA

Le 31e CA passe de la I° A. à la III° A. le 16/11. Le 30/12/18, ses deux esc. partent pour le secteur VII° A., tandis que le CA reste en Champagne jusqu'à sa dissolution le 26/1/19; l'aéro 31e CA passe alors sous le commandement du 21e CA (VII° A.).

BR 44 (26/1 > 21e CA/…), BR 275 (26/1 > 21e CA/…).

(aéro) 33e CA

Le 28/12/18, l'EM du 33e CA quitte l'Allemagne où ses troupes restent avec la X° A. et vient s'installer à Forbach avec la VII° A.; son aéro revient également d'Allemagne et s'installe à Lunéville. Le 19/1, l'EM du 33e CA passe à la VI° A. et prend le commandement des troupes françaises stationnées autour d'Aachen, mais ses esc. restent à Lunéville, tandis que l'aéro du 7e CA stationnée en Belgique passe sous ses ordres.

GO 128 créé avec le 33e CA/X° A., ou seulement avec la VI° A. ?

SAL 1 (2/19 > GO 128/X°A.), BR 272 (20/2 > GA 1).

(aéro) 35e CA

Le 35e CA passe de la III° A. à la I° A. le 11/12, mais son aéro reste avec la III° A. puis passe avec la VII° A., que rejoint le 35e CA quelques jours plus tard, le 31/12/18. Son EM est à Sarre-Union le 2/1/19, dissout le 25/1/19 (aucune mention de son aéro en 1919 dans le JMO – ses esc. passent à l'aéro 2e CA/VIII° A. en Allemagne à partir du début 3/19.

SAL 10 (~1/3 > 2e CA/VIII° A.), BR 282 (1/3 > DMA 3/diss.).

(aéro) 2e CAC

Le 2e CAC est transféré à la X° A. le 27/11 et part pour l'Allemagne. On trouve une référence à la X° A. le 7/12 dans CCC 4T/18/alloc. et le SHAA donne encore la même armée en 1/19. Cependant, l'esc. reste à Frescaty, ce qui semble prouver que l'aéro du 2e CAC passe à la VII° A., cohérent avec le fait que ses deux esc. (47 et 277) forment en 2/19 le GO 144 avec le GA n° 1 qui a hérité des unités de la VII° A. dissoute le 20/2… (A noter que le JMO 2e CAC ne mentionne jamais ces esc. après le 11/11).

SAL 47 (…/VII° A. > ??; 20/2-19/3 > GO 144/GA 1), SAL 277 (…/VII° A. > ??; 20/2-19/3 > GO 144/GA 1),

GC 11

La VII° A. est dissoute le 20/2: les esc. passe directement au GA 1 ou passe quelques jours avec la VIII° A. qui prend en charge les unités stationnées en Lorraine ?

SPA 12 (20/2 > …/GA 1), SPA 31 (20/2 > …/GA 1), SPA 154 (20/2 > …/GA 1), SPA 165 (20/2 > …/GA 1), SPA 172 (20/2 > …/GA 1).

1ère division aérienne

Avec le GAE au moment de l'Armistice, la première division aérienne passe au GA Castelnau le 21/11/18 puis au GA Fayolle le 25/11 (apparemment administrée par la VII° A.), puis aux ordres du GQG (lors de la dissolution de la VII° A. le 20/2 ?).

VIII° armée

GA Fayolle, occupe la rive du Rhin vers le nord. Le 20/2/19, elle prend le contrôle des troupes et de la zone de la VII° A. dissoute: Lorraine, Palatinat et garde du Rhin (rive gauche). EM à Landau en 3/19.

Aviation d'armée

SPA 90/ch. (x/x > aéro 2e CA), BR 244/reco (12/2-19/3 > GR 104/…), V 292/reco nuit (12/2-19/3 > GR 104/…).

Aéro 2e CA

Relevé par le 1e CAC le 27/1, le e 2e CA est transféré à la III° A. en Picardie, mais son aéro reste avec la VIII° A. en Allemagne (OB du 19/3: les esc. de l'aéro 2e CA sont décrites comme "esc. dont les groupes ne sont pas formés").

BR 11 (>1/4 > GO 130/…), BR 269 (diss. 28/2), SPA 901, SAL 10 (35e CA/VII° A. > ~1/3; >19/3 > GO 130/…), SPA 90/ch. (VIII° A.>).

(1) Esc. de chasse de la VIII° A., elle semble prise en charge par l'aéro 2e CA [OB 19/3/19].

3e CA

Vient de la VII° A. au début 1/19, en Allemagne. JMO 3e CA absent: service aéro existe toujours ? De toutes façons, les deux esc. sont parties en 2/19.

SAL 4 (x/2 > GO 127/GA 1), SAL 280 (x/2 > GA 1).

Aéro 14e CA

Court passage avec la VIII° A. après la dissolution de la VII° A. le 20/2 des esc. devant être dissoute à Courban au début 3/19 ?: SPAbi 60, SAL 263, ainsi que la BR 245 (reco VII° A.).

(aéro) 32e CA

Le 32e CA passe à la VIII° A. (Lorraine) le 1/1, puis son EM se déplace en Basse Alsace sous le commandement de la IV° A. Si l'EM de son aéro s'installe à Haguenau, ses escadrilles restent en Allemagne ou en Lorraine, en secteur VIII° A., devant être dissoutes au début 3/19.

SAL 41 (4/3 > DMA 3/diss.), SAL 122 (4/3 > DMA 3/diss.), SPAbi 258 (5/1 > VII° A.).

1e CAC

Les esc. semblent rester dans le secteur du 1e CAC, bien que l'OB du 19/3/19 parle d'une "aéronautique du 1e CAC".

SAL 51 (>19/3 > GO 131/…), BR 260 (24/2 > diss.), BR 104 (X° A. > <19/3; >19/3 > GO 131/…).

GO 130

Constitué après le 19/3/19 [OB de cette date] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A.

SAL 10 (aéro 2e CA/VIII° A. > >1/4), BR 11 (aéro 2e CA/VIII° A. > >1/4).

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104 (1e CAC/… > >19/3), SAL 51 (1e CAC/… > >19/3).

GR 104

Formé en 2/19. Section photo n° 18.

BR 244 (VIII° A. > 12/2-19/3), V 292 (VIII° A. > 12/2-19/3).

GC 11

La VII° A. est dissoute le 20/2: les esc. du GC 11 rejoignent-elles directement le GA n° 1 ou passe quelques jours avec la VIII° A. qui prend en charge les unités stationnées en Lorraine ?

GC 12

Affecté à la VIII° A. le 11/11/18, probablement en prévision de l'offensive de celle-ci vers Sarrebourg. Parc n° 112. Les deux escadrilles "jeunes", SPA 167 et 173 semblent avoir une trajectoire un peu différente des celle des autres.

SPA 3, SPA 26, SPA 67, SPA 103, SPA 167 (23/3 > DMA 3), SPA 173 (23/3 > DMA 3).

X° armée

GA Fayolle, occupe la rive du Rhin en Alsace. Tête de pont de Mainz en 12/19.

Aviation d'armée

SPA 69/ch. (>18/3 > GO 129/…), BR 104 (<19/3 > aéro 1e CAC/VIII° A.), BR 224/reco (<19/3 > GEA/…), V 294/reco nuit (<19/3 > GEA/…),

SAL 19 (courte affectation directe <19/3 après la dissolution de l'aéro 13e CA ?), SPAbi 255 (cours passage autour du 19/3 entre dissolution de l'aéro 1er CA et la formation du GO 129), SPAbi 265 (VII° A. > 20/2; 28/2 > DMA 3/diss.).

Aéro 1e CA

Tandis que le 1e CA est en Haute Alsace avec la II° A., son aéro a rejoint la VII° A. à Malzéville le 1/12. Ensuite, il semble bien qu'elle passe à la X° A. entre la fin 12/18 et le 19/3, date de l'OB qui place les trois esc. (17, 53 et 255) cette armée qui est sur le Rhin, les deux premières au sein du GO 125, la troisième prévue pour le GO 129. Par contre, il est difficile de trouver une logique aux stationnement de ces trois esc.: la SAL 17 part pour Gonsenheim dans les derniers jours de 1918, près de Mainz, ce qui semble être la date de passage d'une armée à l'autre, mais les deux autres restent en Lorraine jusqu'en mars… (ce passage doit de toutes manières se faire avant la dissolution de la VII° A., le 20/2/19).

L'EM du 1e CA est venu prendre la relève de l'EM du 33e CA au commandement de la tête de pont de Mainz, relevé à son tour le 30/1 par l'EM du 13e CA; le 6/2, l'EM du 1e CA part pour Lille, garnison de temps de paix du 1e CA.

SAL 17 (x/2 > GO 125/…), SPAbi 53 (x/2 > GO 125/…), SPAbi 255 (x/2 > 13e CA/…*; >19/3 > GO 129/…).

Aéro 9e CA

Le 9e CA passe à la I° A. le 28/11/18, lors de la réorganisation des groupes d'armées, puis rejoint la X° A. à partir du 5/1/19. De son coté, l'aéro du 9e CA est stationnée à Pont Saint Vincent depuis le 24/12, mais semble bien toujours rattachée à la I° A., ce qui n'exclut pas un lien avec la VII° A. qui commande aux unités stationnées en Lorraine, en particulier pour les questions "d'intendance". L'arrivée de la BR 257 le 8/1 – elle est restée jusque là à Matougues – est probablement le signe du transfert à la X° A., même si les esc. restent en Lorraine jusqu'à la constitution du GO 128 en 2/19.

SAL 33 (…/VII° A. > 5/1; 12/2-19/3 > GO 128/…), BR 257 (…/VII° A. > 5/1; 12/2-19/3 > GA 1), SAL 256 (…/VII° A. > 5/1; 12/2-19/3 > GA 1).

Aéro 13e CA

L'EM du 13e CA se déplace depuis le 5/1/19, tandis que son aéronautique semble rester sous les ordres de la I° A., mais rattachée à la VII° A. pour ses effectifs stationnés en Lorraine. Ses deux esc. doivent former le GO 129, ce qui est fait >19/3.

SPAbi 64 (…/I° A. > 18/1; 9/3 > DMA 3/diss.), SAL 191 (…/I° A. > 18/1; >19/3 >GO 129/…), SPAbi 255*1 (aéro 1e CA > x/3; <19/3 > X° A.; >19/3 > GO 129/…).

(1) Voir aviation X° A.

(aéro) 2e CAC

Le 2e CAC est transféré à la X° A. le 27/11 et part pour l'Allemagne. On trouve une référence à la X° A. le 7/12 dans CCC 4T/18/alloc. et le SHAA donne encore la même armée en 1/19. Cependant, l'esc. reste à Frescaty, ce qui semble prouver que l'aéro du 2e CAC passe à la VII° A., cohérent avec le fait que ses deux esc. (47 et 277) forment en 2/19 le GO 144 avec le GA n° 1 qui a hérité des unités de la VII° A. dissoute le 20/2… (A noter que le JMO 2e CAC ne mentionne jamais ces esc. après le 11/11).

SAL 47 (?? > …/VII° A.), SAL 277 (?? > …/VII° A.).

GO 125

Formé avec l'aéro 1e CA. Section photo n° 21.

SAL 17 (aéro 1e CA/…> x/2), SPAbi 53 (aéro 1e CA/…> x/2),

GO 128

Créé en 2/19 (comme les autres GO ? en tout cas <19/3) avec la X° A. Section photo n° 26.

SAL 1 (33e CA/VII° A. > 2/19; 1/4> GO 142/IV° A.), SAL 33 (9e CA/… > <19/3).

GO 129

Formé après le 19/3 [OB]. Section photo 29.

SAL 19 (aéro 13e CA/… > >19/3), SPAbi 255 (X° A. > >19/3), SPA 69 (ch. X° A. > <16/3; 16/3 > GC 11/GA 1).

GEA X° A.

Formé <19/3, devenant GR 103 avec la même X° A. quelques semaines plus tard. Section photo n°19.

BR 224 (X° A. > <19/3; >19/3 > GR 103/…), V 294/nuit (X° A. > <19/3; >19/3 > GR 103/…).

GR 103

Formé >19/3 à partir du GEA. Section photo n°19.

BR 224 (X° A. > <19/3; >19/3 > GR 103/…), V 294/nuit (X° A. > <19/3; >19/3 > GR 103/…).

1ère division aérienne

Une division aérienne est formée le 15/5/18 pour rassembler une force de combat indépendante. Une deuxième division est prévue d'être constituée à la fin de l'année, mais l'Armistice la rend inutile, ce qui n'empêche pas la division existante de prendre le nom de "1ère division aérienne". Affectée par le GQG à divers GA suivant les besoins, le 11/11/18, elle est aux ordres du GAE, devenant GA Castelnau le 21/11, mais elle rejoint le GA Fayolle dès le 25/11, rattachée (administrativement ?) à la VII° A.1, sous les ordres du GQG probablement après la dissolution de cette dernière le 20/2/19 [confirmé par l'OB du 19/3/19]. Sa composition ne subit aucune modification jusqu'à sa dissolution en 5/19, mais l'OB du 19/3/19 ne mentionne plus l'existence des deux brigades:

EC n° 1 (GC 15, GC 18, CG 19), EC n° 2 (GC 13, GC 17, GC 20), EB n° 12 (GB 5, GB 6, GB 9), EB n° 13 (GB 2, GB 3, GB 4).

EM à Villers les Nancy (château de Remicourt) en 3/19.

(1) La plupart des unités dépendant de la DAé sont stationnées en Lorraine.

Escadre de combat n° 1

Rattachée à la 1ère division aérienne. L'OB du 19/3/19 indique que les GC 18 et GC 19 sont en cours de dissolution, mais la décision semble annulée rapidement.

GC 15

SPA 37, SPA 81, SPA 93, SPA 97.

GC 18

SPA 48, SPA 94, SPA 153, SPA 155, SPA 102.

GC 19

SPA 73, SPA 85, SPA 95, SPA 96.

Escadre de combat n° 2

Rattachée à la 1ère division aérienne (GA Fayolle, adm. VII° A., puis 10/2 GQG). En 3/19: EM à Bainville sur Madon (au sud de Pont Saint Vincent), parc n° 113 à Varangéville le 1/1, puis à Laneuveville devant Bayon le 19/3, Jarville le 1/4.

GC 13

SPA 15, SPA 65, SPA 84, SPA 88.

GC 17

SPA 77, SPA 89, SPA 91, SPA 100.

GC 20

SPA 68, SPA 99, SPA 159, SPA 162, SPA 49 (VIII° A. > 19/3).

Escadre de bombardement n° 11

Aux ordres du GA Maistre, attachée administrativement à la I° A., puis aux ordre du GQG (après la dissolution du GA le 12/2 ?). Le 19/3/19: EM à Coolus. Parc 101 à Nuisemant sur Coole. Section Phare à GP n° 1 [OB].

GB 1

F 25, F 110, V 114.

GB 7

F 118, F 119, F 121.

GB 51

VB 135, VB 136, VB 137.

GB 2

<19/3 > EB 13 (DAé).

C 115 (<19/3 > …/EB 13/DAé), CAP 130 (<19/3 > …/EB 13/DAé).

Escadre de bombardement n° 12

Rattachée à la 1ère division aérienne. 91e section photo-aérienne au Bourget et parc 105 à Chaudeney en 3/19 [OB 19/3/19].

R 239/prot. (<19/3 > GB 9), R 240/prot. (<19/3 > GB 9).

GB 5

BR 117, BR 120, BR 127.

GB 6

BR 66, BR 108, BR 111.

GB 9

BR 29, BR123, BR 129, R 239 (prot. > <19/3), R 240 (prot. > <19/3).

Escadre de bombardement n° 13

Rattachée à la 1ère division aérienne (GA Fayolle/admin. VII° A.). 92e section photo à Neustadt, section phare à GP n° 2 et parc 103 à Germersheim en 3/19 [OB 19/3/19].

GB 2

C 115 (…/EB 11 > <19/3), CAP 130 (…/EB 11 > <19/3), C 46 (prot./… > <19/3), R/C 246 (prot./… > <19/3).

GB 3

BR 107, BR 126, BR 128.

GB 4

BR 131, BR 132, BR 134.

Escadre de bombardement n° 14

Affectée au GA Maistre à la fin 1918, elle semble administrée par la III° A. (aérodromes cohérents avec son secteur), peut-être jusqu'à la dissolution du GA le 12/2, puis directement aux ordres du GQG, comme cela apparaît dans l'OB du 19/3.

GB 8

VB 109, V 113, VB 125.

GB 10

VB 101, VB 116, VB 133.

Groupement aéronautique n° 1

Rassemble les unités rattachées à la VII° A. qui est dissoute le 20/2: date de formation ? EM à Metz, l'OB du 19/3 le place parmi les groupements "à la disposition du Ministre", les 14e section de monteurs de hangars (Mittelbronn) et annexe de la RGA (Frescaty) dépendant du GA Fayolle, la V 294 de la X° A. (même GA).

SAL 280 (3e CA/VII° A. > x/2; 7/3 > Courban/DMA 3/diss.).

SPAbi 258 (VII° A. > 20/2; 26/3 > DMA 3/diss.).

BR 257 (9e CA/X° A. > <19/3; 26/3 > DMA 3).

SAL 256 (9e CA/X° A. > <19/3; <1/4 > DMA 3).

BR 272 (33e CA/VII° A. > 20/2; 26/3 > diss.).

GO 126

Formé le 20/2 ? Section photo n° 20.

SPAbi 20 (14e CA/VII° A. > 20/2), BR 245 (GA Cast. > 5/3).

GO 127

Formé 2/19 (?).

SAL 4 (3e CA/VII° A. > 2/19), SAL 28 (VII° A. > 2/19).

GO 144

Formé 2/19 avec les esc. de l'aéro 2e CAC. Section photo n° 40.

SAL 47 (aéro 2e CAC/VII° A. > 20/2-19/3), SAL 277 (aéro 2e CAC/VII° A. > 20/2-19/3).

GC 11

La VII° A. est dissoute le 20/2: les esc. passe directement au GA 1 ou passe quelques jours avec la VIII° A. qui prend en charge les unités stationnées en Lorraine ? Le Parc 111 de Maizières les Metz est en cours de fermeture en 3/19 [OB 19/3/19], les escadrilles passent au parc n° 9 du GA n° 1 à Boulay. Dissout à la fin 4/19.

SPA 12 (…/VII° A. > 20/2), SPA 31 (…/VII° A. > 20/2), SPA 154 (…/VII° A. > 20/2; 11/3 > DMA 3/diss.), SPA 165 (…/VII° A. > 20/2; 12/3 > DMA 3/diss.), SPA 172 (VII° A. > 20/2; 11/3 > DMA 3/diss.), SPA 57 (I° A. > 13/3), SPA 69 (GO 129/X° A. > 16/3).

Groupement aéronautique n° 2

Créé entre le 7/3/19 et 19/3/19: SPA 55 > I° A. (CCC), puis même GO le 19/3 avec le GA 2 qui rassemble toutes les unités issues de la I° A. EM à Avise. Parc n° 8 à Saint Etienne au Temple.

 

SAL 253 (aéro 20e CA/I° A > <19/3; 19/3-1/4 > DMA 1/diss.),

GO 135

Formé à la mi/2/19 (source SHAA ?) avec l'aéro 11e CA/III° A.; transféré à la I° A. au déb./3/19, dont l'aéro devient celle du groupement aéronautique n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 28.

SAL 8 (…/I° A> <19/3), SPAbi 55 (…/I° A> <19/3).

GO 137

Créé avec la I° A en 2/19 (V°/III° A?), passe rapidement au GA n° 2. Section photo n° 63.

BR 213 (AL/I° A. > 20/2), SAL 16 (…/I° A. > <19/3; 31/3 > GR 106/…).

GO 139

Constitué avec deux esc. de l'aéronautique du 5e CA, peut-être quelques jours avec la I° A. (?). Son existence sera de courte durée car dès la fin mars [OB 19/3/19] il est prvu qu'il envoie ses esc. au Maroc, ce qui est fait le mois suivant. Section photo n° 22.

SPAbi 2 (5e CA/I° A. > <19/3), SAL 105 (5e CA/I° A. > x/2).

GO 140

Formé 2/19 (?) avec des esc. de l'aéro 20e CA/I° A. Section photo n° 31. Service postale St Dizier-Paris sur la ligne de Strasbourg.

BR 35 (aéro 20e CA/I° A. > <19/3), BR 211 (aéro 20e CA/I° A. > <19/3),

GR 106

Formé en 2/19 au sein de la I° A., transféré au GA n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 11.

V 293 (…/I° A. > 7-19/3), BR 201 (…/I° A. > 7-19/3), SAL 16 (GO 137/… > 31/3).

Groupement aéronautique n° 3

Formé <19/3, avec les unités de l'aéro III° A. EM à Compiègne. Section photo n° 13 à Rémy, destinée au GO 141 au 19/3/19. Parc n° 6 à Liancourt.

 

BR 202 (III° A. > <19/3; 1/4 > DMA 1/diss.), BR 209 (xx > <19/3; 29/3 > DMA 1/diss.), BR 281 (17e CA/III° A. <19/3; x/4 > DMA 1/diss.).

SAL 40 et SPAbi 140 (4e CA/III° A.): courte affectation quand les esc. de la III° A. passent au GA n° 3, avant de partir pour Romilly pour être dissoutes ?

GO 132

Section photo n° 25.

BR 203 (…/III° A. > <19/3), BR 234 (…/III° A. > <19/3).

GO 133

Section photo n° 42.

BR 219 (…/III° A. > <19/3), BR 227 (16e CA/III° A. > <19/3).

GO 136

Formé <19/3 avec les esc. de l'aéro 21e CA détachée à la I° A. Passe-t-il par la III° A. avant le transfert des unités de celle-ci au groupement aéronautique n° 3 ? L'association en 2/19 par le SHAA de la III° A. et du GO 136 (source ?) semble le prouver… Section photo n° 32.

SAL 27 (aéro 21e CA/I° A. > <19/3), SAL 106 (aéro 21e CA/I° A. > <19/3).

GO 138

Formé vers le 25/2. Section photo n° 35.

BR 2101 (I° A. > 25/2), BR 2281 (I° A. > 25/2).

(1) SHAA mentionne 4e CA/III° A. le 26/2 puis le GO 138 également en février: c'est donc un passage très court si il est confirmé… [source SHAA ?].

GR 105

Formé 2/19. Section photo n° 69.

BR 220 (…/III° A. > <19/3), V 296 (gpt Genain > 18/3).

GC 16

Certaines escadrilles dissoutes dans les premiers jours de 4/19.

SPA 78 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.), SPA 112 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.), SPA 150 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.), SPA 151 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.), SPA 168 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.), SPA 176 (…/III° A. > 12/2-19/3; 31/3 > diss.).

Forces françaises en Italie
12e CA

SAL 22 (14/3 > DMA 1/diss.), SAL 254 (<4/4 > DMA 1/diss.).

Balkans
Armée française d'Orient

Dès le 11/11/18, l'aile droite de l'AFO est rebaptisée armée du Danube, qui avance en Bulgarie, puis en Crimée en 3/19. Le reste des troupes françaises sont scindées en deux groupements répartis entre la Hongrie (armée de Hongrie à partir de 3/19) et la Turquie (corps d'occupation de Turquie). L'AH est dissoute le 31/8/19 et l'AD reprend le nom d'armée française d'Orient quelques jours plus tard alors qu'elle regagne la Roumanie; elle sera disoute le 25/1/20: il ne reste alors que les troupes en Turquie qui prennent le nom de corps d'occupation de Constantinople le 6/11/20, dissout le 2/10/23.

Aucun CCC conservé pour la période 1918-1919: sources SHAA ? Source A. Denis venant de D. Méchin, auteur d'une série d'articles dans le Fana (n° 489 à 491).

Groupement AFO/Armée de Hongrie: esc. 508. Voir aussi armée serbe.

Armée du Danube/AFO (Bulgarie > Crimée): esc. 504, esc. 510, esc. 507. Voir aussi armée grecque.

Turquie: esc. 505, esc. 509.

Armée serbe

Serbie: 1ère esc. serbe (ex esc. 525), 4e esc. serbe (ex esc. 524).

Groupement de Hongrie: 2e esc. serbe (ex esc. 521), 3e esc. serbe (ex esc. 523).

Armée grecque

Esc. 532 (1ère esc. hell.) Thrace 1919-1922 ("Moira A").

Esc. 531 (2e esc. hell.) Salonique, dissoute au début 1919 (chasseures vers les autres unités).

Esc. 533 (3e esc. hell.) part pour Smyrne en 1919-1922 ("Moira B").

Esc. 534 (4e esc. hell.) rejoint l'armée du Danube le 1/4, toujours à l'entraînement.

Levant

C 575.

Indochine

V 571, esc. de Cochinchine.

Algérie/Tunisie

Quelle forme prend le commandement local des unités de l'aéronautique militaire ?

Escadrilles d'Algérie

C 545, VR 546, VR 547, Esc. 548, Esc. 549.

Escadrilles de Tunisie

V 541, V 542, V 543, C 544.

Maroc

V 551, V 552, F 553, F 554, V 555, AR 556, V 557, V 558, V 559, BR 560.

Groupe des Divisions d'Entraînement (G.D.E.)

Relève directement du G.Q.G. Marigny le Châtel.

Centre d'Instruction d'Aviation d'Observation (C.I.A.O.)

Relève directement du G.Q.G. La Chapelle la Reine.

Centre d'instruction d'aviation de combat et de bombardement (CIACB)

Relève directement du G.Q.G. Champfleury-la Perthe. Créé le 16/5/18 et dissous le 28/4/19. Plusieurs esc. dépendent du CIACB sur des terrains proches: Linthelles, Gourgançon et Herbisse (sur ce terrain, plusieurs esc. ex AL arrivent autour du 25/11/18: sont-elles seulement avec la I° A. ou plus précisément affectées au CIACB ?).

Herbisse: BR 236 (15/3 > DMA 1/diss.), BR 229 (10/1 GQG/MG/aéro civile),plus BR 210, BR 228, BR 232 (voir I° A.).

Linthelles: BR 205 (14/3 > DMA 1/diss.).

Gourgançon: BR 216 (20/1 > DMA 1/diss.).

Centre d'instruction d'aviation de chasse de nuit (CIACN)

Créée le 1/11/18 à Pars les Romilly, elle travaille également pour l'école de DCA de Pont sur Seine. Dissoute dès le 21/1/19.

Esc. 200 (21/1 > diss.).

Ecoles

Parmi les écoles formées pendant la guerre, quatre vont survivre: Avord, Cazaux, Istres et Pau, recevant des escadrilles au cours du deuxième trimestre – pour la plupart "réduites et isolées" après être passées par un DMA pour restituer les avions et le matériel roulant, puis par le DPTA de Villemaur sur Vanne (centre sans aérodrome). Il n'est donc pas certain qu'elles soient immédiatement opérationnelles sur ce terrains, ni même qu'elles disposent encore d'avions – l'une d'elles est décrite comme affectée à des taches générales…

Commandement Supérieur des Dépôts de Matériel d'Aviation

Créé le 1/2/19 (comme les DMA) et installé à Romilly, il a la responsabilité des trois DMA:

DMA n° 1 à Romilly (annexe contiguë à Pars les Romilly), 43e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation. En 3/19, les esc. du 12e CA rapatriées d'Italie lui sont rattachées.

DMA n° 2 à Sommesous. 44e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

DMA n° 3 à Courban. 45e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

Aviation postale

Ferry, Vital  "Les débuts de l'aviation postale en France"  in TU n° 189  1/2000  (Fer.)

L'aviation postale dépend de l'administration des Postes (ministère du commerce), mais les personnels et le matériel est fourni par l'aéronautique militaire. Des services d'état-major sont aux Invalides, tandis que deux hangars et un baraquement luis sont réservés au Bourget. En 1918, deux lignes ont été exploitées pendant quelques temps: Paris-Saint Nazaire (17/8-31/12) et Nice-Ajaccio (16/9-10/11). En parallèle, le GQG organise à partir de 2/19 un "pont aérien" (médicaments et lait condensé) vers plusieurs villes du nord de la France, dont profite l'administration des Postes; la liaison vers Lille est rapidement prolongée vers Bruxelles pour les besoins de la conférence de Paris.

 

L'exploitation de la ligne de Saint Nazaire est suspendue le 31/12/18 et ses pilotes passent à la ligne Paris-Bruxelles du GQG jusqu'au début 3/19, quand ils reviennent et rouvrent la liaison vers Escoubac.

Marseille-Nice: la base postale en Provence est à Istres, avec des avions détachés sur plusieurs terrains successifs, à cause de l'impossibilité de se poser à proximité de la gare de Saint Charles à Marseille. Inauguration depuis Avignon-La Courtine le 23/3, mais le terrain est trop dangereux et les vols suivants partent de Tarascon.

Ministère de la Guerre

Ferry, Vital  "Les débuts de l'aviation postale en France"  in TU n° 189  1/2000  (Fer.)

En parallèle avec les lignes de l'administration des Postes et du GQG, la direction de l'aéronautique civile au sein du MG décide de lancer à titre expérimentales plusieurs lignes postales rayonnant au départ de Paris, afin de recueillir des éléments d'étude en vue de constituer un réseau régulier pour le transport de poste et de passagers. Compte tenu du caractère provisoire de l'opération, plutôt que de créer un service spécialisé, il est prévu d'utiliser un certain nombre d'escadrille, chacune étant affectée à l'ensemble ou un seul tronçon d'une ligne particulière. Les deux premières liaisons sont inaugurées avant la fin du trimestre:

Paris-Londres (16/3>): esc. inconnue.

Paris-Bordeaux (23/3>): BR 2261 (GO 134).

Par ailleurs, la BR 229 est affectée à l'aéronautique civile au sein du MG; liaisons ? (CIACB > 18/1; 15/32 > DMA 1/diss.).

(1) Confirmé par l'OB du 19/3 qui ne mentionne pas l'autre esc. du GO 134, la SAL 56. Deux avions font le voyage en cas de panne, escale à La Martinerie.

 (2) Donc trop tôt pour être l'esc. qui réalise les liaisons avec Londres 16/3-20/6…

Deuxième trimestre 1919

GA Fayolle (Allemagne): VIII° A. (Landau), X° A. (Mainz).

GQG: I° A. (diss. 31/5), III° A. (diss. 1/6), IV° A.

 

Etat des unités d'intérieur au 10/6/19 (2e phase de démobilisation).

Divers notes relatives au GA Fayolle, 22/5/19 et 25/6/19. (in FA Paoli L'armée française… 1920-1924).

GQG
Liaisons postales/ravitaillement

Poursuite du "pont aérien" vers le nord de la France (Lille, Valenciennes, Maubeuge, Sedan) par les avions des GB 5 (BR 117, 120 et 127) et GB 9 (BR 29, 123 et 129) jusqu'au 29/4. 36 tonnes de fret auront alors été transportés en 300 voyages pendant les 31 jours "volables"; le principal problème est le remplacement des équipages expérimentés par des pilotes sortant d'école au fur et à mesure de la démobilisation des premiers. Le succès des premiers vols, qui emportent également du courrier, conduit au prolongement de la ligne jusqu'à Bruxelles pour les besoin de la conférence de Paris, exploitée jusqu'au 17/6. Les deux lignes sont reprises par des compagnies civiles (Lille depuis 4/19).

Le 2/4, une liaison purement postale est inaugurée vers Maubeuge puis Valenciennes, opérationnelles jusqu'au 2/6.

BR 472/esc. postale (21/6 > diss.).

GO 134

A la disposition du ministre.

SAL 56. BR 226.

Escadrilles côtières

Formées en renfort des escadrilles d'hydravions des CAM/PC, sous les ordres de la Marine (DGGSM). La plupart sont déjà dissoutes au 31/12/18.

Esc. 485 (Eu; 2T > diss.), V 487 (Lion sur Mer).

Escadre de bombardement n° 11

L'EB n° 11 est aux ordres du GQG. Le 19/3/19: EM à Coolus. Parc 101 à Nuisemant sur Coole. Section Phare à GP n° 1 [OB]. Fin/6, elle passe à la VIII° A. (GA Fayolle) en Allemagne.

Escadre de bombardement n° 14

L'EB n° 14 est aux ordres du GQG. Le GB 8 est rejoint par le GB 2 au cours du trimestre, qui remplace le GB 10 dissout fin/4.

III° armée

Dépend directement du GQG. Les unités aéronautiques qui lui étaient rattachées ont été transférées avant le 19/3 au groupement aéronautique n° 3. Elle est dissoute le 1/6/19.

Groupement aéronautique Genain

Installé à Habay (B) en 2/19 (?), "sous couvert de la III° A.": Section photo n° 15 à Tournai. Aucune unité. Dissout le 17/4/19 [index archives SHD/Air].

IV° armée

Aux ordres du GQG, elle occupe les Vosges et l'Alsace. Le 21/6, doit recevoir 1 groupe de combat, 4 esc. d'observation (deux groupes ?) et 3 esc. de bombardement. Parc aéronautique n° 4 à Neuhof, détachement à Niedermorschwiller.

2/19 : 10e CA (II° A. > 5/2, Barr), 15e CA, 18e CA (II° A. > 5/2/19, Mulhouse), 32e CA (Haguenau).

Aéro 15e CA

Réduite à une seul escadrille, elle disparaît avec le départ de celle-ci pour le DMA 3 en mai.

SAL 13 (15/5 > DMA 3 > Pau).

GO 121

Créé en 2/1919 avec la IV° A. Section photo n° 23. Existence jusqu'à quelle date ?

SAL 5 (16/5/19 > DMA 3 > Avord), BR 7.

GO 122

Formée après le 19/3/19. Section photo n° 44.

BR 218.

GO 123

Section photo n° 36. Les deux esc. d'origine partent pour Cazaux en avril, laissant la place à la BR 11 qui vient du GO 130 (VIII° A.); par la même occasion, le GO passe à la X° A.

SAL 6 (<25/4 > DMA 3 > école Cazaux), SPAbi 42 (19/4 > DMA 3 > école Cazaux).

GO 124

Créé en 2/19 avec la IV° A., avec les deux esc. de l'aéro du 10e CA. "A la disposition du Ministre" dans l'OB du 19/3. Section photo n° 27 (Niedernai en 3/19). fin/4/19, transféré au parc n° 4/2e GA.

SAL 32 (28/4 > …/parc n° 4/2e GA), SAL 52 (27/4 > …/parc n° 4/2e GA).

GO 126

Section photo n° 20.

SPAbi 20 (…/GA 1 >19/3), BR 245 (…/GA 1 >19/3),

GO 142

Créé 2/19 avec la IV° A. Section photo n° 52.

SAL 1 (GO 128/X° A. > 1/4), BR 44 (x/4 > DMA 3/DPTA > GA 1), BR 275 (28/4 > DMA 3/DPTA > GA 1).

GO 143

Créé à la fin 2/19 à partir de l'aviation du 38e CA.

SAL 39 (5/19 > armée Haller), SAL 59 (5/19 > armée Haller),

GR 101

Section photo n° 14.

BR 207. V 291/nuit (22/4 > DMA 3 > Avord).

GR 102

Créé en 2/19. Section photo n° 12.

BR 243, V 290/nuit (18/4 > DMA 3 > Cazaux).

GC 22

SPA 23, SPA 38, SPA 87, SPA 90 (2e CA/VIII° A. > 19/4), SPA 92 (18/5 > DMA 2 > école Pau), SPA 12 (GC 11/GA 1 > 22/4).

VI° armée

Rattachée au GQG, elle "cesse de fonctionner" le 12/4 [JMO VI° A.], et son aéronautique passe au groupement aéronautique n° 4, encore décrit le 10/6/19 comme "rassemblant l'aéronautique de la VI° A.".

Aviation d'armée

SPA 62/ch. (2/4 > GC 19/EC 1/DA), BR 238/reco (12/4 > DMA 1 > Istres), SPAbi 34 (6/4 > DMA 1/diss.), SPAbi 278 (4/4 > DMA 1/diss.).

Aéro 7e CA

Les deux esc. forment le GO 141 après le 19/3, très rapidement avec le GA n° 4, lors de la dissolution de la VI° A.

SAL 14 (>19/3 > GO 141/GA 4), SAL 18 (>19/3 > GO 141/GA 4).

GO 141

Formé début 4/19 avec les deux esc. de l'aéro 7e CA en Belgique (14 et 18), passant rapidement au GA n° 4 lors de la dissolution de la VI° A. le 12/4.

GO 146

Formé en 2/19. Section photo n° 24. Dissout en 4/19 avec ses deux esc.

SAL 72 (3/4 > DMA 1/diss.), SAL 259 (3/4 > DMA 1/diss.).

VIII° armée

GA Fayolle: Lorraine, Palatinat et garde du Rhin (rive gauche). EM à Landau en 3/19. En 5/19, l'escadre de combat n° 2 passe sous les ordres de la VIII° A. lors de la dissolution de la 1ère division aérienne.

Aéro 2e CA

Le 2e CA est transféré à la III° A. en Picardie le 19/1/19, mais son aéronautique semble rester avec la VIII° A. en Allemagne. Dans l'OB du 19/3, les esc. de l'aéro 2e CA sont décrites comme "esc. dont les groupes ne sont pas formés". Au

SPA 90 (19/4 > GC 22/IV° A.).

GO 130

Constitué après le 19/3/19 [OB de cette date] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A.

SAL 10, BR 11 (25/4 > GO 123/X° A.).

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104. SAL 51 (16/4 > DMA 3 > Cazaux).

GR 104

Section photo n° 18.

BR 244. V 292 (28/5 > DMA 3 > parc 8/GA 2).

GC 12

Parc n° 112. Les deux escadrilles "jeunes", SPA 167 et 173 semblent avoir une trajectoire un peu différente des celle des autres… Passe à la 2e escadre de chasse – affectée à la VIII° A. – en 5/19, quand la 1ère division aérienne est dissoute.

SPA 3 (x/5 > EC 2/VIII° A.), SPA 26 (x/5 > EC 2/VIII° A.), SPA 67 (x/5 > EC 2/VIII° A.), SPA 103 (x/5 > EC 2/VIII° A.).

Escadre de combat n° 2

L'EC n° 2 passe sous les ordres de la VIII° A. (Allemagne) en 5/19 après la dissolution de la 1ère division aérienne, toujours composée des trois groupes de combat (GC 12, GC 13, GC 17). Cuny et Danel parle d'un groupement de chasse n° 2, mais les CCC de la SPA 67 – très bien rédigée – continuent à mentionner une "2e escadre de chasse" (au lieu de "combat"), d'autres employant toujours la terminologie "escadre de combat"…

Escadre de bombardement n° 11

L'EB n° 11 est aux ordres du GQG au début du trimestre; fin/6, elle passe à la VIII° A. (GA Fayolle) en Allemagne (GB 1, GB 7).

Escadre de bombardement n° 12

L'EB n° 12 passe sous les ordres de la VIII° A. après la dissolution de la 1ère division aérienne en 5/19 (GB 5, GB 6, GB 9).

Escadre de bombardement n° 13

L'EB n° 13 passe sous les ordres de la VIII° A. après la dissolution de la 1ère division aérienne en 5/19 (GB 2, GB 3, GB 4).

X° armée

GA Fayolle, occupe la rive du Rhin en Alsace. Tête de pont de Mainz. L'EC n° 1 lui est subordonnée après la dissolution de la 1ère division aérienne.

GO 123

Section photo n° 36.

BR 11 (GO 130/VIII° A > 25/4).

GO 125

Section photo n° 21. Semble disparaître après le transfert de la SAL 17 au GO 127.

SAL 17 (fin/5 > GO 127/…).

GO 127

Section photo n° 48. Formé avec le GA n° 1, ses premières esc. partent en 5/19 à Pau.

SAL 17 (GO 125/… > fin/5).

GO 128

Créé en 2/19 avec la X° A. Section photo n° 26.

SAL 1 (33e CA/… > 2/19; 1/4 > GO 142/IV° A.), SAL 33.

GO 129

Formé après le 19/3 [OB]. Section photo n° 29.

SAL 19, SPAbi 255 (22/4 > DMA 3 > SFA/Aulnat).

GR 103

Formé >19/3 à partir du GEA/X° A. Section photo n° 19.

BR 224, V 294/nuit (24/4 > DM 3 > SEGA/CTX).

Escadre de combat n° 1

L'EC n° 1 passe sous les ordres de la X° A. en 5/19 après la dissolution de la 1e division aérienne, toujours composée de trois groupes de combat: GC 15, GC 18, GC 19.

1ère division aérienne

Formée le 15/5/18 pour rassembler une force de combat indépendante, elle doit être complétée par une deuxième division est prévue d'être constituée à la fin de l'année, mais rendue inutile par la signature de l'Armistice, ce qui n'empêche pas la division existante de prendre le nom de "1ère division aérienne". Elle est sous les ordres du GA Fayolle à la fin 1918, administrée par la VII° A., puis dépend directement du GQG après la dissolution de cette dernière. Au début 5/191, elle est dissoute et ses quatre escadres sont réparties entre les VIII°  et X° A. en Allemagne.

Sa composition ne subit aucune modification jusqu'à sa dissolution en 5/19, mais les brigades semblent avoir disparu: EC n° 1 (GC 15, GC 18, CG 19), EB n° 12 (GB 5, GB 6, GB 9), EC n° 2 (GC 13, GC 17, GC 20) et EB n° 13 (GB 2, GB 3, GB 4).

 (1) Avant le 11/5, d'après les CCC 2T/19/alloc. des SPA 15 et SPA 65 (GC 13) qui mentionne la VIII° A.

Escadre de combat n° 1

Attachée à la  1ère division aérienne. Lors de la dissolution de celle-ci en 5/19, elle part en Allemagne, rattachée à la X° A.. D'après Cuny et Danel, elle prend le nom de "groupement de chasse n° 1", mais le CCC 3T/19/alloc. de la SPA 93 mentionne par deux fois (25/7 et 7/8) une "1ère escadre de combat" (il est le le seul qui soit correctement rempli pour ce qui concerne les allocations pour les esc. du GC 15); elle devient 1er régiment de chasse le 1/10.

GC 15 > (1er groupe)

SPA 37, SPA 81, SPA 93, SPA 97.

GC 18 > (2e groupe)

OB 19/3: "en cours de dissolution", mais les SPA 102 et 31 rejoignent peu après les SPA 48 et 94 au sein du GC dont on trouve encore la mention en première page du CCC 4T/19 de la SPA 94.

SPA 48, SPA 94, SPA 153 (6/4 > DMA 3/diss.), SPA 155 (12/4 > DMA 2 > DPTA > RGA/Malzéville), SPA 102, SPA 31 (GC 11/GA 1 > 16/4).

GC 19 > (3e groupe)

OB 19/3: "en cours de dissolution", mais comme le GC 18, la décision semble rapidement annulée.

SPA 73, SPA 85 (4/4 > DMA 3/diss.), SPA 95, SPA 96, SPA 62 (GC 19/EC 1/DA > 2/4).

Escadre de combat n° 2

Attachée à la 1ère division aérienne (VII° A./GA Fay.; quid après diss. VII° A. ?); après de la dissolution de la DAe en 5/19, elle passe en Allemagne, rattachée à la VIII° A.; d'après Cuny et Danel, elle prend le nom de "groupement de chasse n° 2", mais les CCC 1919 de la SPA 67 (GC 12) – particulièrement bien remplis – parlent d'une "EC 2".

GC 12

Parc n° 112, puis Parc 113 (escadre 2). Les deux escadrilles "jeunes", SPA 167 et 173 semblent avoir une trajectoire un peu différente des celle des autres…

SPA 3 (GC 12/VIII° A. > x/5), SPA 26 (GC 12/VIII° A. > x/5), SPA 67 (GC 12/VIII° A. > x/5), SPA 103 (GC 12/VIII° A. > x/5).

GC 13

SPA 15, SPA 65, SPA 84, SPA 88.

GC 17

SPA 77, SPA 89 (13/4 > DMA 2 > RGA/Malzéville), SPA 91 (16/4 > DMA 2 > RGA/Malzéville), SPA 100 (16/4 > DMA 2 > RGA/Malzéville), SPA 49 (GC 20/… > 1/4), SPA 57 (GC 11/GA 1 > 11/4), SPA 69 (GC 11/GA 1 > 24/4),

GC 20

Dissout au début 4/19.

SPA 49 (1/4 > GC 17/EC 2), SPA 68 (déb./4 > DMA 2/DPTA > Pau), SPA 99 (1/4 > DMA 3/diss.), SPA 159 (1/4 > DMA 3/diss.), SPA 162 (10/4 > DMA 1 > A. Haller/Pologne).

Escadre de bombardement n° 11

Aux ordres du GQG. Le 19/3/19: EM à Coolus. Parc 101 à Nuisemant sur Coole. Section Phare à GP n° 1 [OB]. Fin/6, passe à la VIII° A. (GA Fayolle) en Allemagne.

GB 1

F 25, F 110, V 114.

GB 7

F 118, F 119 (21/4 > DMA 1/DPTA > RGA/Luxeuil), F 121.

GB 51

Dissout fin/4.

VB 135 (> DMA 1/diss.), VB 136 (> DMA 1/diss.), VB 137 (> DMA 1/diss.).

Escadre de bombardement n° 12

Affectée à la (1ère) division aérienne jusqu'à sa dissolution en 5/19, puis à la VIII° A.

GB 5

"à la disposition du Ministre", puis 18/5 >VIII° A..

BR 117, BR 120, BR 127, BR 108 (GB 6/… > x/5).

GB 6

Dissoute en 5/19.

BR 66 (x/5 > armée Haller), BR 108 (x/5 > GB 5 ou GB 9/…), BR 111 (2/5 > Parc 4/2e GA).

GB 9

"à la disposition du Ministre", puis 24/4 > VIII° A.

BR 29, BR123, BR 129, R 239, R 240.

Escadre de bombardement n° 13

DAé > <11/5, puis avec VIII° A.

GB 2

2T > EB 14.

C 115 (2T > …/EB 14), CAP 130 (2T > …/EB 14), C 46 (2T > GB 3-4/…), R/C 246 (2T > GB 3-4/…).

GB 3

BR 107, BR 126, BR 128,

C 46 (GB 3-4/… > 2T), R/C 246 (GB 3-4/… > 2T).

GB 4

BR 131, BR 132, BR 134.

C 46 (GB 3-4/… > 2T), R/C 246 (GB 3-4/… > 2T).

Escadre de bombardement n° 14

Sous ordres du GQG, elle paraît administrée par le 7e CA puis la 7e RM [source GB 8].

GB 8

VB 109, V 113 (14/4 > DMA 1/DPTA > RGA/Luxeuil), VB 125, VB 101 (GB 10/… > 1/4).

GB 10

Dissout fin/4.

VB 101 (1/4 > GB 8/…), VB 116 15/4 > DMA 1/diss.), VB 133 (18/4 > DMA 1/diss.).

GB 2

Arrive de l'EB 13 (DAé > VIII° A.).

C 115 (…/EB 14 > 2T), CAP 130 (…/EB 14 > 2T).

Groupement aéronautique n° 1 > Groupement d'aviation n° 1

EM à Metz, l'OB du 19/3/19 la place parmi les groupements "à la disposition du Ministre", les 14e section de monteurs de hangars (Mittelbronn) et annexe de la RGA (Frescaty) dépendant du GA Fayolle, la V 294 de la X° A. (même GA). Son EM est ensuite transféré à Tours où il devient groupement d'aviation n° 1 le 10/6/19 (?), avec le parc aéro n° 9 sur le même terrain. Les trois esc. qui restent encore en activité le 31/12/1919 forment le 1e RO.

 

BR 44/réd. (GO 142/IV° A. > DMA 3/DPTA > 9/5), BR 275/réd. (GO 142/IV° A. > DMA 3/DPTA > 9/5), V 294/réd.v (GR 103/X° A > DMA 3/DPTA > 15/5), V 296/réd. (GR 105/GA 3 > DMA 1/DPTA > 5/5).

GO 126

Section photo n° 20.

SPAbi 20 (>19/3 > …/IV° A.), BR 245 (>19/3 > …/IV° A.).

GO 127

Les deux escadrilles partent pour Pau en 5/19. Le GO 127 passe à la X° A. et reçoit la SAL 17 qui vient du GO 125/X° A. (lequel GO semble disparaître par la même occasion: pour quoi ne pas avoir plus simplement dissout le GO 127 ?).

SAL 4 (23/5/19 > école de Pau), SAL 28 (12/5/19 > Romilly (DMA 1)> école de Pau).

GO 144

Section photo n° 40.

SAL 47, SAL 277.

GC 11

Le Parc 111 de Maizières les Metz est en cours de fermeture en 3/19 [OB 19/3/19], les escadrilles passent au parc n° 9 du GA n° 1 à Boulay. Dissout à la fin 4/19.

SPA 12 (22/4 > GC 22/IV° A.), SPA 31 (16/4 > GC 18/EC 1/DA), SPA 57 (11/4 > GC 17/EC 2/DA), SPA 69 (24/4 > GC 17/EC 2/DA).

Groupement aéronautique n° 2 > groupement d'aviation n° 2

EM à Avise. Parc n° 8 à Saint Etienne au Temple. Devient groupement d'aviation n° 2 <10/6, transféré à Longvic.

GO 135

Ses deux esc. partent pour le Maroc en 4/19 (prévu par OB 19/3/19, 4/19 par SHAA: source ?. Section photo n° 28.

SAL 8 (4/19 > groupement des escadrilles marocaines), SPAbi 55 (4/19 > groupement des escadrilles marocaines).

GO 137

Créé probablement le 20/2.

BR 213 (19/4/19 > DMA 1/DPTA > Avord), BR 227 (GO 133/GA 3 > 1/4; <10/6 > …/GA 4),

GO 139

Transféré du 5e CA/I° A. avant le 19/3, en attente de partir au Maroc.

SPAbi 2 (4/19 > esc. marocaines), SAL 105 (4/19 > esc. marocaines).

GO 140

Formé 2/19 (?) avec des esc. de l'aéro 20e CA/I° A. Section photo n° 31.

BR 35, BR 211 (<10/6 > GO 138/GA 3),

GR 106

Formé en 2/19 au sein de la I° A., transféré au GA n° 2 entre le 7/3 et le 19/3. Section photo n° 11.

V 293 (16/4 > DMA 1 > SEGA/CTX), BR 201. SAL 16 (16/4 > DMA 1 > DPTA > Avord).

Parc aéro n° 8

VR 292/réd. isolée (GR 104/VIII° A. > (DPTA) > 24/6; ??/diss.).

Groupement aéronautique n° 3 > groupement d'aviation n° 3

Devient groupement d'aviation n° 3 < 10/6 (?). EM Compiègne puis Dugny <10/6.

GO 132

Section photo n° 25.

BR 203, BR 234.

GO 133

Section photo n° 42.

BR 227 (1/4 > GO 137/GA 2), BR 219.

GO 136

Formé <19/3 avec les esc. de l'aéro 21e CA détachée à la I° A., transféré au GA n° 32.

SAL 27, SAL 106.

GR 105

Section photo n° 69.

BR 220, V 296 (25/4 > DMA 1/DPTA > GA 1).

Groupement aéronautique n° 4 > groupement d'aviation n° 4

Constitué avec les unités de la VI° A. lors de la dissolution de celle-ci le 12/4/19; EM Dugny. Devient groupement d'aviation n° 4 <10/6 (CCC 2T/1919 de la BR 227 donne "groupement aéro" le 15/6; le passage n'est peut-être pas toujours intégré par tous les personnels administratifs…). Parc d'aviation n° 2 Le Bourget.

En charge des unités d'outre-mer ? [source ?].

GO 137

Le 10/6: sect. phares aériens n° 63.

BR 227 (…/GA 2 > <10/6).

GO 138

Formé <19/3/19 avec le GA n° 3, puis transféré au GA n° 4. Section photo n° 35. Isolé <10/6, à la disposition de l'aéronautique civile (service postal). Retour au GA n° 4 au début 7/19 ?

BR 228, BR 211.

GO 141

Les deux esc. du 7e CA/VI° A. forment le GO 141 après le 19/3, très rapidement avec le GA n° 4, lors de la dissolution de la VI° A. le 12/4. Sect. phares aériens n° 13.

SAL 14 (7e CA/VI° A. > >19/3), SAL 18 (7e CA/VI° A. > >19/3).

Armée d'Orient
Armée française d'Orient

Dès le 11/11/18, l'aile droite de l'AFO est rebaptisée armée du Danube, qui avance en Bulgarie, puis en Crimée en 3/19. Le reste des troupes françaises sont scindées en deux groupements répartis entre la Hongrie (armée de Hongrie à partir de 3/19) et la Turquie (corps d'occupation de Turquie). L'AH est dissoute le 31/8/19 et l'AD reprend le nom d'armée française d'Orient quelques jours plus tard alors qu'elle regagne la Roumanie; elle sera disoute le 25/1/20: il ne reste alors que les troupes en Turquie qui prennent le nom de corps d'occupation de Constantinople le 6/11/20, dissout le 2/10/23.

Aucun CCC conservé pour la période 1918-1919: sources SHAA ? Source A. Denis venant de D. Méchin, auteur d'une série d'articles dans le Fana (n° 489 à 491).

Armée de Hongrie: esc. 508. Voir aussi armée serbe.

Armée du Danube (Crimée): esc. 504, esc. 510, esc. 507. Voir aussi armée grecque.

Turquie: esc. 505, esc. 509.

Armée serbe

Serbie: 1ère esc. serbe (ex esc. 525), 4e esc. serbe (ex esc. 524).

Armée de Hongrie: 2e esc. serbe (ex esc. 521), 3e esc. serbe (ex esc. 523); retour en Serbie après la dissolution de l'armée de Hongrie ?

Armée grecque

Esc. 532 (1ère esc. hell.) Thrace 1919-1922 ("Moira A"),

Esc. 533 (3e esc. hell.) part pour Smyrne en 1919-1922 ("Moira B"),

Esc. 534 (4e esc. hell.) rejoint l'armée du Danube le 1/4, toujours à l'entraînement.

Levant

C 575.

Indochine

V 571, esc. de Cochinchine.

Algérie/Tunisie

Quelle forme prend le commandement local des unités de l'aéronautique militaire ?

Escadrilles d'Algérie

C 545, VR 546, VR 547, Esc. 548, Esc. 549.

Escadrilles de Tunisie

V 541, V 542, V 543, C 544.

Groupement d'escadrilles marocaines

Créé formellement en 4/19 [source ?] avec les esc. stationnées au Maroc.

SPAbi 2 (GO 139/GA 2 > 4/19), SAL 105 (GO 139/GA 2 > 4/19), SAL 8 (GO 135/GA 2 > 4/19), SPAbi 55 (GO 135/GA 2 > 4/19). V 551, V 552, F 553, F 554, V 555, AR 556, V 557, V 558, V 559, BR 560.

Groupe des Divisions d'Entraînement (G.D.E.)

Relève directement du G.Q.G. Marigny le Châtel. Date de dissolution ?

Centre d'Instruction d'Aviation d'Observation (C.I.A.O.)

Relève directement du G.Q.G. La Chapelle la Reine. Date de dissolution ?

Centre d'instruction d'aviation de combat et de bombardement (CIACB)

Relève directement du G.Q.G. Champfleury-la Perthe. Dissous le 28/4/19, les dernières esc. affectées sont parties à la mi 3/19 ?

Ecole d'aviation d'Avord

SAL 5 (GO 121/IV° A. > DMA 3 > 25/5/19), BR 213 (GO 137/GA 2 > DMA 1/DPTA > 6/5/19), SAL 16 (GR 106/GA 2 > DMA 1 > DPTA > 25/4) V 290 (Cazaux > <10/6; <1/7 > GO 124/2e GA), V 291 (GR 101/IV° A. > DMA 3 > 5/5).

Ecole d'aviation de Cazaux

SAL 6 (GO 123/IV° A. > DMA 3/DPTA > x/5), SPAbi 42 (GO 123/IV° A. > DMA 3/DPTA > 5/5), V 290 (GR 102/IV° A. > DMA 3/DPTA > 28/4; <10/6 > Avord), SAL 51 (GO 131/VIII° A. > DMA 3/DPTA > 1/5).

Ecole d'aviation d'Istres

BR 238 (VI° A > DMA 1 > 29/4+).

Ecole d'aviation de Pau

SAL 4 (GO 127/GA 1 > 23/5), SAL 28 (GO 127/GA 1 > DMA 1 > 23/5), SPA 92 (GC 22/IV° A. > DMA 2 > 27/5), SAL 13 (IV° A. > DMA 3 > Pau 26/5), SPA 68 (GC 20/EC 2/DA > DMA 2/DPTA > déb./4).

Commandement Supérieur des Dépôts de Matériel d'Aviation

Créé le 1/2/19 (comme les DMA) et installé à Romilly, il a la responsabilité des trois DMA:

DMA n° 1 à Romilly (annexe contiguë à Pars les Romilly), 43e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation. En 3/19, les esc. du 12e CA rapatriées d'Italie lui sont rattachées.

DMA n° 2 à Sommesous. 44e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

DMA n° 3 à Courban. 45e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

Parc n° 4/2e groupe d'aviation

Parc du 2e groupe d'aviation installé à Bron.

BR 111 (GB 6/EB 12/DA > 6/5).

GO 124

Créé en 2/1919 à la IV° A. avec les deux esc. de l'aéro du 10e CA. "A la disposition du Ministre" dans l'OB du 19/3/19. Section photo n° 27. Fin/4/19, transféré au parc n° 4/2e GA.

SAL 32 (…/IV° A. > 28/4/19), SAL 52 (…/IV° A. > 27/4/19), V 290 (Avord > <1/7).

Parc n° 8/2e groupe d'aviation

Parc du 2e groupe d'aviation installé à Cuperly.    

V 292 (GR 104/IV° A. > DMA 3 > 24/6).

Réserve générale de l'Aviation
Annexe Luxeuil

V 293 (SEGA/CTX > 10/6), F 119 (GB 7/EB 11 > DMA 1/DPTA > 7/5), VB 113 (GB 8/EB 14 > DMA 1/DPTA > 2/5).

Annexe Malzéville

SPA 155 (GC 18/EC 1/DA > DMA 2 > DPTA > 28/4), SPA 89 (GC 17/EC 2/DA > DMA 2 > DPTA > 30/4), SPA 91 (GC 17/EC 2/DA > DMA 2 > DPTA > 28/4), SPA 100 (GC 17/EC 2/DA > DMA 2 > DPTA > 28/4).

Service des entrepôts généraux de l'aviation
Détachement La Martinerie/Vineuil

V 293 (GR 106/GA 2 > DMA 1 > 1/5; <10/6 > ann. RGA),

V 294 (GR 107/X° A. > DMA 3/DPTA > 15/5).

Service des Fabrications Aéronautiques
Annexe Aulnat

SPAbi 255 (GO129/X° A. > 7/5).

Armée Haller

D'une brigade de volontaires polonais dans l'armée française, elle devient armée polonaise le 4/6/17 à la faveur de l'effondrement de l'empire russe. Au moment de l'Armistice, elle compte près de 100.000 hommes, dont à peu près les deux tiers sont envoyés sur le front d'Ukraine lutter contre l'armée bolchévique au printemps 1919, encadrés par des officiers français de la mission franco-polonaise (dont le Cne de Gaulle). Les escadrilles seront intégrées le 1/1/20 au 6e RO qui rassemblent les unités des missions étrangères, dissout le 1/8/20.

Groupe II

BR 66 (GB 6/EB 12/DA > x/5).

Groupe III

SAL 39 (GO 143/IV° A > 5/19), SAL 59 (GO 143/IV° A > 5/19).

Groupe IV

SPA 162 (GC 20/EC 2/DA > DMA 1 > x/4).

Missions étrangères
Pologne

SAL 580 (x/4>), SAL 581 (x/4>), SAL 582 (x/4>).

Tchécoslovaquie

BR 590 (x/4>).

Aviation postale

Ferry, Vital  "Les débuts de l'aviation postale en France"  in TU n° 189  1/2000  (Fer.)

Ligne Saint Nazaire: une branche expérimentale est exploitée en 6/19 (27 A/R).

Ligne Marseille-Nice: après quelques vols au départ de Tarascon, les vols partent de Courbessac à partir du 22/4 (acc. 29/4 > interruption > 22/5).

Ministère de la Guerre

Ferry, Vital  "Les débuts de l'aviation postale en France"  in TU n° 189  1/2000  (Fer.)

De nouvelles lignes créées par la direction de l'aéronautique civile au sein du MG apparaissent. L'exploitation cesse à la fin 6/19.

Paris-Londres1 (>20/6): esc. inconnue.

Paris-Bordeaux2 (>15/6): BR 226 (GO 134).

Paris-Strasbourg3 (6/4-22/6): BR 35 (GO 140), BR 211 (GO 140), BR 218 (GO 122), BR 219 (GO 133).

Paris-Mulhouse de jour (8/5-19/6): VB 109 (GB 8),

Paris-Mulhouse de nuit (quelques vols 10-18/6): VB 125 (GB 8).

Plus à l'est, une liaison Nancy-Briey-Longwy est organisée pendant quelques semaines, du 1/4 au 25/4: les seules unités stationnées à Villers pendant cette période appartiennent au GB 6… [V. Ferry évoque celle ligne au chapitre du GQG, mais il parle des "services de l'aviation civile" à Nancy…].

(1) Le 2 Sqn (comm.) de la RAF, stationné à Buc, continue jusqu'en 9/19 les mêmes tâches du coté britannique.

(2) Deux avions font le voyage en cas de panne, escale à La Martinerie. Il existe une tentative de ligne par le GB 5 mais la première tentative se termine par un accident le 2/4 et le projet n'a pas de suite.

(3) Escale à Saint Dizier, où est stationné le GO 140. Les quatre esc. se partagent les deux étapes.

Troisième trimestre 1919

GA Fayolle (Allemagne): VIII° A. (Landau), X° A. (Mainz).

GQG: IV° A. (EM en réserve le 28/8 après dispersion de ses unités).

 

OB prévu pour l'armée d'occupation, 3/10/19 (in FA Paoli L'armée française… 1920-1924).

GQG
GO 134

A la disposition du ministre. Passe au GA n° 1 le 25/7.

SAL 56 (25/7 > …/GA 1), BR 226 (25/7 > …/GA 1),

Escadrilles côtières

Formées en renfort des escadrilles d'hydravions des CAM/PC, sous les ordres de la Marine (DGGSM). La plupart sont déjà dissoutes au 31/12/18.

V 487 (Lion sur Mer; 11/7 > diss.).

EB n° 14

L'EB n° 14 est directement aux ordres du GQG.

IV° armée

Aux ordres du GQG, elle occupe les Vosges et l'Alsace. Ses unités sont dispersées et son EM est mis en réserve du GQG le 28/8/19.

GO 121

Section photo n° 23.

BR 7 (22/8> …/GA 5).

GO 122

Formée après le 19/3/19. Section photo n° 44.

BR 218 (24/8 > …/GA 5).

GO 126

Section photo n° 20.

SPAbi 20 (18/8 > …/GA 5), BR 245 (8/7 > diss.).

GO 130

Constitué après le 19/3/19 [OB de cette date] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A. Passe à la IV° A. au début 7/19, puis au GA n° 1 le 16/8/19.

SAL 10 (…/VIII° A. > 2/7; 19/8> …/GA 1).

GO 142

Section photo n° 52.

SAL 1 (28/8> …/GA 5).

GR 101

Section photo n° 14.

BR 207 (22/8 > …/GA 5).

GR 102

Créé en 2/19. Section photo n° 12. Passe au GA n° 5 le 22/8/19.

BR 243 (22/8 > …/GA 5).

GC 22

SPA 23 (7/8 > DMA 3/diss.), SPA 38 (7/8 > DMA 3/diss.), SPA 87 (31/7 > DMA 3/diss.), SPA 90 (4/8 > DMA 3/diss.), SPA 12 (2/8 > DMA 3/diss.).

VIII° armée

GA Fayolle: Lorraine, Palatinat et garde du Rhin (rive gauche).

GO 123

Section photo n° 36.

BR 11 (…/X° A. > 3/7; 29/8 > …/X° A.).

GO 130

Constitué après le 19/3 [OB] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A. Passe à la IV° A. au début 7/19, puis au GA n° 1 le 16/8/19.

SAL 10 (2/7 > …/IV° A.),

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104 (<3/10 > …/X° A.).

GR 104

Section photo n° 18.

BR 244 (26/9 > …/X° A.).

Escadre de combat n° 2

L'EC n° 2 est sous les ordres de la VIII° A. (Allemagne) depuis 5/19, après la dissolution de la 1e division aérienne, rebaptisée escadre de chasse n° 2 composée des trois groupes de combat (GC 12, GC 13, GC 17). Cuny et Danel parle d'un groupement de chasse n° 2, mais les CCC de la SPA 67 – très bien rédigée – continuent à mentionner une "2e escadre de chasse" (au lieu de "combat").

Escadre de bombardement n° 12

L'EB n° 12 est passée sous les ordres de la VIII° A. après la dissolution de la 1ère division aérienne (GB 5, GB 6, GB 9).

X° armée

GA Fayolle, occupe la rive du Rhin en Alsace. Tête de pont de Mainz.

GO 123

Section photo n° 36.

BR 11 (3/7 > …/VIII° A. > 29/8).

GO 127

Section photo n° 48.

SAL 17.

GO 128

Section photo n° 26.

SAL 33.

GO 129

Section photo n° 29.

SAL 19,

GR 103

Section photo n° 19.

BR 224 (26/8 > …/GA 4).

GR 104

Section photo n° 18.

BR 244 (…/VIII° A. > 26/9).

Escadre de combat n° 1

L'EC n° 1 est sous les ordres de la X° A. depuis 5/19, après la dissolution de la 1e division aérienne, toujours composée de trois groupes de combat: GC 15, GC 18, GC 19.

Escadre de combat n° 1

Sous les ordres de la X° A. en Allemagne après la dissolution de la division aérienne.

GC 15 (1er groupe)

SPA 37, SPA 81, SPA 93, SPA 97.

GC 18 (2e groupe)

SPA 48, SPA 94, SPA 102, SPA 31.

GC 19 (3e groupe)

SPA 73, SPA 95, SPA 96, SPA 62.

Escadre de combat n° 2

Sous les ordres de la VIII° A. qui regroupe les forces d'occupation dans la région de Landau. Cuny/Danel parle d'un groupements de chasse n° 2 en 5/19, mais les CCC 2T, 3T et 4T/19 de la SPA 67 ne mentionnent qu'une "Escadre 2"…

GC 12

SPA 3, SPA 26, SPA 67, SPA 103.

GC 13

SPA 15, SPA 65, SPA 84, SPA 88.

GC 17

SPA 49, SPA 31, SPA 69.

Escadre de bombardement n° 11

VIII° A. (GA Fayolle) en Allemagne.

GB 1

F 25, F 110, V 114.

GB 7

F 118, F 121.

Escadre de bombardement n° 12

Affectée à la VIII° A. en Allemagne.

GB 5

BR 117, BR 120, BR 127, BR 108, BR 111 (2e GA > 21/8 – subs. BR 127).

GB 9

BR 29, BR123, BR 129, R 239, R 240, BR 108.

Escadre de bombardement n° 13

VIII° A.

GB 3

BR 107, BR 126, BR 128,

C 46, R/C 246.

GB 4

BR 131, BR 132, BR 134.

C 46, R/C 246.

Escadre de bombardement n° 14

Administrée directement par le GQG.

GB 8

VB 109, VB 125, VB 101.

GB 2

Arrive de l'EB 13 (DAé > VIII° A.).

C 115 (3T > F 119 en subs. ?), CAP 130 (3T > V 113 en subs.).

Groupement d'aviation n° 1

EM à Tours.

BR 44/réd. (14/8 > diss.), V 296/réd. (13/8 > diss.), BR 275/réd. (23/8 > diss.), V 294/réd. (14/8 > diss.).

GO 130

Constitué après le 19/3/19 [OB de cette date] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A.

SAL 10 (…/IV° A. > 19/8).

GO 134

A la disposition du ministre jusque là.

SAL 56 (…/GQG/MG > 25/7), BR 226 (…/GQG/MG > 25/7).

GO 144

Section photo n° 40.

SAL 47, SAL 277.

Groupement d'aviation n° 2

EM à Longvic.

GO 133

Section photo n° 42.

BR 219 (…/GA 3 > 23/7).

GO 140

Section photo n° 31.

BR 35,

GR 105

Section photo n° 69.

BR 220 (…/GA 3 > ??).

GR 106

Section photo n° 11.

BR 201.

Groupement d'aviation n° 3

EM Le Bourget.

GO 132

Section photo n° 25.

BR 203, BR 234.

GO 133

Section photo n° 42.

BR 219 (23/7 > …/GA 2).

GO 136

Section photo n° 32.

SAL 27, SAL 106.

GR 105

Section photo n° 69. Passe au GA n° 2 ?

BR 220 (?? > …/GA 2).

 

Groupement d'aviation n° 4

EM Le Bourget.

GO 137

BR 227.

GO 138

Formé <19/3/19 avec le GA n° 3, puis transféré au GA n°4. Section photo n° 35. Isolé <10/6, à la disposition de l'aéronautique civile (service postal). Retour au GA n° 4 au début 7/19 ?

BR 228, BR 211.

GO 141

SAL 14, SAL 18.

GR 103

La BR 224 passe initialement au gouv. militaire de Paris, en subsistance auprès du parc aéro n° 2. Section photo n° 19.

BR 224 (…/X° A. > 26/8).

Groupement d'aviation n° 5

Créé 22/8/1919 à Bron, en grande partie avec des esc. venant de la IV° A.

XX  Historique du 35e régiment d'aviation  1920  (35 RA)

GO 121

Section photo n° 23.

BR 7 (…/IV° A. > 22/8).

GO 122

Section photo n° 44.

BR 218 (…/IV° A. > 24/8; 31/12 > 5e RO).

GO 124

SAL 32  (…/parc n° 4 > 22/8), SAL 52 (…/parc n° 4 > 22/8).

GO 126

Section photo n° 20.

SPAbi 20 (…/IV° A. > 18/8).

GO 142

Section photo n° 52.

SAL 1 (…/IV° A. > 28/8).

GR 101

Section photo n° 14. Dissout le 22/8, comme la BR 207 ?

BR 2071 (IV° A. > 22/8/diss.).

(1) Reconstituée le 10/12/19, sans GR 101 ?

GR 102

Section photo n° 12.

BR 243 (…/IV° A. > 22/8).

Armée d'Orient
Armée française d'Orient

Dès le 11/11/18, l'aile droite de l'AFO est rebaptisée armée du Danube, qui avance en Bulgarie, puis en Crimée en 3/19. Le reste des troupes françaises sont scindées en deux groupements répartis entre la Hongrie (armée de Hongrie à partir de 3/19) et la Turquie (corps d'occupation de Turquie). L'AH est dissoute le 31/8/19 et l'AD reprend le nom d'armée française d'Orient quelques jours plus tard alors qu'elle regagne la Roumanie; elle sera disoute le 25/1/20: il ne reste alors que les troupes en Turquie qui prennent le nom de corps d'occupation de Constantinople le 6/11/20, dissout le 2/10/23.

Aucun CCC conservé pour la période 1918-1919: sources SHAA ? Source A. Denis venant de D. Méchin, auteur d'une série d'articles dans le Fana (n° 489 à 491).

Armée de Hongrie: esc. 5081 (diss./retour métropole > 3e RO). Voir aussi armée serbe.

Armée du Danube/AFO (2) (Crimée > Roumanie): esc. 504, esc. 510, esc. 507. Voir aussi armée grecque.

Constantinople: esc. 505, esc. 509.

Prévu, stationnée au camp de Miramas: BR 111 (2e GA > 11/7; 10/8 > parc 4/2e GA).

Armée serbe

Serbie: 1ère esc. serbe (ex esc. 525), 4e esc. serbe (ex esc. 524).

Groupement de Hongrie: 2e esc. serbe (ex esc. 521), 3e esc. serbe (ex esc. 523); retour en Serbie après la dissolution de l'armée de Hongrie ?

Armée grecque

Esc. 532 (1ère esc. hell.) Thrace 1919-1922 ("Moira A"),

Esc. 533 (3e esc. hell.) Smyrne en 1919-1922 ("Moira B"),

Esc. 534 (4e esc. hell.) rejoint l'armée du Danube le 1/4, toujours à l'entraînement, puis Smyrne en 7/19-1922 ("Moira C").

Levant

C 575.

Indochine

V 571, esc. de Cochinchine.

Algérie/Tunisie

Quelle forme prend le commandement local des unités de l'aéronautique militaire ?

Escadrilles d'Algérie

C 545, VR 546, VR 547, Esc. 548, Esc. 549.

Escadrilles de Tunisie

V 541, V 542, V 543, C 544.

Groupe d'escadrilles marocaines

SPAbi 2, SAL 105, SAL 8, SPAbi 55, V 551, V 552, F 553, F 554, V 555, AR 556, V 557, V 558, V 559, BR 560.

 

Ecole d'aviation d'Avord

SAL 5 (14/8 > diss.), BR 213 (5/7 > 2e GA/diss.), SAL 16 (4/7 > 2e GA/diss.), V 291 (7/8 > diss.).

Ecole d'aviation de Cazaux

SAL 6 (diss. 18/7), SPAbi 42 (diss. 10/7), SAL 51 (5/7 > Bron/diss.).

Ecole d'aviation d'Istres

BR 238 (diss. 9/7).

Ecole d'aviation de Pau

SAL 4 (11/7 > Bron/diss.), SAL 28 (11/7 > Bron/diss.), SPA 68 (déb./7 > 2e GA/diss.).

Commandement Supérieur des Dépôts de Matériel d'Aviation

Créé le 1/2/19 (comme les DMA) et installé à Romilly, il a la responsabilité des trois DMA:

DMA n° 1 à Romilly (annexe contiguë à Pars les Romilly), 43e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation. En 3/19, les esc. du 12e CA rapatriées d'Italie lui sont rattachées.

DMA n° 2 à Sommesous. 44e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

DMA n° 3 à Courban. 45e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

Le CSDMA est supprimé le 1/8/19, tandis que les DMA survivent jusqu'au début 1920 : un décret du 25/3/20 (entré en vigueur le 1/3/ suivant) réorganise les établissements spéciaux de l'aéronautique militaire. Le DMA 1 de Romilly et le DMA 3 de Courban sont renommés respectivement en Magasin Général d'Aviation n° 1 (MGA 1) et en Magasin Général d'Aviation n° 3  (MGA 3). Le DMA 2 de Sommesous est probablement simplement dissout [J. Fournier 4/2007].

Parc n° 4/2e groupe d'aviation

Parc du 2e groupe d'aviation installé à Bron.

BR 111 (11/7 > armée Orient; retour 10/8; 21/8 > GB 5/EB 12/VIII° A.).

GO 124

Créé en 2/1919 à la IV° A. avec les deux esc. de l'aéro du 10e CA. "A la disposition du Ministre" dans l'OB du 19/3/19. Section photo n° 27. Fin/4/19, transféré au parc n° 4/2e GA.

SAL 32 (22/8 > GA n° 5), SAL 52 (22/8 > GA n° 5), V 290 (7/8 > diss.).

Réserve générale de l'Aviation
Annexe Luxeuil

V 293 (13/8 diss.), F 119 (3T > subs./C 115/GB 2/EB 14 ?), V 113 (3T > subs./CAP 130/GB 2/EB 14).

Annexe Malzéville

SPA 89 (1/7/19 > dépôt 2e GA/Bron/diss.), SPA 91 (1/7/19 > dépôt 2e GA/Bron/diss.), SPA 100 (1/7/19 > dépôt 2e GA/Bron/diss.).

Service des entrepôts généraux de l'aviation
Détachement La Martinerie/Vineuil

V 294 (diss. 14/8).

Service des Fabrications Aéronautiques
Annexe Aulnat

SPAbi 255 (8/7 > diss.).

Armée Haller

D'une brigade de volontaires polonais dans l'armée française, elle devient armée polonaise le 4/6/17 à la faveur de l'effondrement de l'empire russe. Au moment de l'Armistice, elle compte près de 100.000 hommes, dont à peu près les deux tiers sont envoyés sur le front d'Ukraine lutter contre l'armée bolchévique au printemps 1919, encadrés par des officiers français de la mission franco-polonaise (dont le Cne de Gaulle). Les escadrilles seront intégrées le 1/1/20 au 6e RO qui rassemblent les unités des missions étrangères, dissout le 1/8/20.

Groupe II

BR 66.

Groupe III

SAL 39.

Groupe IV

SPA 162.

Missions étrangères
Pologne

SAL 580, SAL 581, SAL 582.

Tchécoslovaquie

BR 590.

Aviation postale

Ferry, Vital  "Les débuts de l'aviation postale en France"  in TU n° 189  1/2000  (Fer.)

La ligne Saint Nazaire cesse son exploitation le 29/7 (au total 158 rotations depuis le 17/8/18), celle de Marseille-Nice le 31/7 (liaison quotidienne pendant les dernières semaines).

Malgré une bonne régularité, les conclusions sont partagées: les avions sont encore trop lents et ne volent pas de nuit (malgré expérimentation sur Mulhouse); il faut une liaison rapide des bureaux de postes vers les aérodromes pour ne pas perdre le bénéfice de la vitesse; si les bimoteurs ne peuvent tenir sur un seul moteur, un monomoteur est deux plus fiable [discutable, un bimoteur N-1 permet de mieux préparer un atterrissage en campagne…]. En 8/19, l'administration des Postes préfère s'orienter vers la subventions du transport du courrier par les compagnies aériennes naissantes.

Quatrième trimestre 1919

GA Fayolle (Allemagne): VIII° A. (Landau), X° A. (Mainz). L'ensemble est dissout le 12/10/19, formant l'armée française du Rhin (Fayolle).

Il ne reste aucune autre armée, on revient à une organisation de temps de paix, où les unités les plus importantes sont les CA (hormis l'AFR). Les groupes d'observation et de reconnaissance sont rassemblés au sein des cinq groupements d'aviation, et les escadres de combat ou de bombardement sont affectées au armées d'occupation de l'Allemagne ou au forces de l'intérieur quand elles reviennent en France.

La plupart des escadrilles encore existantes sont dissoutes le 31/12/19 et reformée le lendemain1, leurs personnels et matériels versés aux nouvelles unités créées le lendemain. A noter que les escadrilles rassemblées au sein du 1er régiment de chasse expérimental le 1/10/19 conserve chacune un CCC: leur gestion administrative reste donc indépendante, alors qu'elle sera centralisée à partir du 1/1 suivant.

(1) Voir exemple de la F 125, dont le CCC 4T/19 décrit précisément la procédure: "… Le 31 décembre… dissoute. Elle sera reformée le 1er janvier et prendra le nom d'escadrille 208. Elle fera partie du 3e groupe du 2e régiment de bombardement nuit" [elle n'est plus alors qu'une subdivision du nouveau régiment].

EB n° 14

L'EB n° 14 est directement aux ordres du GQG.

VIII° armée

GA Fayolle: Lorraine, Palatinat et garde du Rhin (rive gauche). Elle est fusionnée le 12/10 avec la X° A. pour constituer l'armée française du Rhin.

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104 (<3/10 > …/X° A.).

Escadre de combat n° 2

L'ECh n° 2 est sous les ordres de la VIII° A. (Allemagne) et composée des trois groupes de combat (GC 12, GC 13, GC 17). Cuny et Danel parle d'un groupement de chasse n° 2, mais les CCC de la SPA 67 – très bien rédigée – continuent à mentionner une "2e escadre de chasse" (au lieu de "combat"). Elle passe à l'AFR le 12/10, mais rentre en France le 28/10 à Neuhof où elle formera le 2e RAC le 1/1/20.

Escadre de bombardement n° 12

L'EB n° 12 est passée sous les ordres de la VIII° A. après la dissolution de la 1ère division aérienne (GB 5, GB 6, GB 9). Avec l'armée française du Rhin à partir du 12/10.

X° armée

GA Fayolle, occupe la rive du Rhin en Alsace. Tête de pont de Mainz. Le 12/10, elle est fusionnée avec la VIII° A. pour constituer l'armée française du Rhin.

GO 123

Section photo n° 36.

BR 11 (12/10 > …/AFR).

GO 127

Section photo n° 48.

SAL 17 (12/10 > …/AFR),

GO 128

Section photo n° 26.

SAL 33 (12/10 > …/AFR).

GO 129

Section photo n° 29.

SAL 19 (12/10 > …/AFR).

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104 (…/VIII° A. > <3/10; 12/10 > …/AFR).

GR 104

Section photo n° 18.

BR 244 (12/10 > …/AFR).

Groupement de chasse n° 1

Sous les ordres de la X° A. depuis 5/19 après la dissolution de la 1e division aérienne, Il est rebaptisé 1er régiment de chasse le 1/10, passant à l'armée française du Rhin le 12/10, puis revenant à l'intérieur le 5/12 (Yutz).

Armée française du Rhin

Formée le 12/10 avec des éléments des VIII° et X° A. occupant l'Allemagne.

GO 123

Section photo n° 36.

BR 11 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 2e RO).

GO 127

Section photo n° 48.

SAL 17 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 5e RO).

GO 128

Section photo n° 26.

SAL 33 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 3e RO).

GO 129

Section photo n° 29.

SAL 19 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 3e RO).

GO 131

Section photo n° 34.

BR 104 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 3e RO).

GR 104

Section photo n° 18.

BR 244 (…/X° A. > 12/10; 31/12 > 2e RO).

Escadre de combat n° 1 > 1ère escadre de chasse

Sous les ordres de la X° A. depuis 5/19 après la dissolution de la (1ère) division aérienne, elle est rebaptisée 1er régiment de chasse le 1/10, passant à l'armée française du Rhin le 12/10, puis revenant à l'intérieur (GQG) le 5/12 (Yutz).

Escadre de combat n° 2

L'EC n° 2 est sous les ordres de la VIII° A. (Allemagne) et composée des trois groupes de combat (GC 12, GC 13, GC 17). Cuny et Danel parle d'un groupement de chasse n° 2, mais les CCC de la SPA 67 – très bien rédigée – continuent à mentionner une "2e escadre de chasse" (au lieu de "combat"). Elle passe à l'AFR le 12/10, mais rentre en France le 28/10 à Neuhof où elle formera le 2e RAC le 1/1/20.

Escadre de bombardement n° 12

L'EB n° 12 est passée sous les ordres de la VIII° A. après la dissolution de la 1ère division aérienne (GB 5, GB 6, GB 9). Avec l'armée française du Rhin à partir du 12/10.

Escadre de combat n° 1 > 1ère escadre de chasse

Sous les ordres de la X° A. depuis la dissolution de la 1e division aérienne en 5/19, elle est rebaptisée "1er régiment de chasse" le 1/10 (avec trois groupes - les CCC 4T porte encore la mention "GC xx" en première page…), passant à l'armée française du Rhin le 12/10, puis revenant à l'intérieur le 5/12 (Yutz). Forme le 1er RAC le 1/1/20.

GC 15  > 1er groupe

SPA 37, SPA 81, SPA 93, SPA 97 (24/10 > Gpt Ch 3).

GC 18 > 2e groupe

SPA 31, SPA 48, SPA 94, SPA 102 (24/10 > GpCh 3).

GC 19 (3e groupe)

SPA 62, SPA 73, SPA 95, SPA 96 (23/10 > GpCh 3).

Escadre de combat n° 2

Sous les ordres de la VIII° A., puis passe le 12/10 à l'armée française du Rhin et revient en France le 28/10.

Si les CCC semble infirmer la création d'un groupement de chasse dès 5/19, est-il possible qu'une telle dénomination apparaisse à la fin de l'année, en même temps que sont formés les groupements de bombardement ?

GC 12

SPA 3 (31/12 > 2e RAC), SPA 26 (31/12 > 2e RAC), SPA 67 (18/10 > GCh 3), SPA 103 (31/12 > 2e RAC).

GC 13

Détachement SPA 15 29/9-28/10 à Neuhof, anticipant le retour en France de l'EC 2 ?

SPA 15 (31/12 > 2e RAC), SPA 65 (31/12 > 2e RAC), SPA 84 (31/12 > 2e RAC), SPA 88 (24/10 > GCh 3).

GC 17

SPA 49 (19/10 > GCh 3), SPA 57 (31/12 > 2e RAC), SPA 69 (21/10 > GCh 3).

Groupement de Chasse n° 3

Créé fin 1919 à la Martinerie (il semble que cette fois, les GC 12, 13 et 17 soient remplacés par des "groupes"), il devient 3e RAC le 1/1/1920; appelation confirmée par le CCC 4T/18 de la SPA 67, fiable.

1er groupe

SPA 97 (GC 15/EC 1 > 24/10; 31/12 > 3e RAC), SPA 102 (GC 18/EC 1 > 24/10; 31/12 > 3e RAC), SPA 96 (GC 19/EC 1 > 23/10; 31/12 > 3e RAC).

2e groupe

SPA 49 (GC 17/EC 2 > 19/10; 31/12 > 3e RAC), SPA 88 (GC 13/EC 2 > 24/10; 31/12 > 3e RAC), SPA 69 (GC 17/EC 2 > 21/10; 31/12 > 3e RAC).

3e groupe

SPA 67 (GC 12/EC 2 > 18/10; 31/12 > 3e RAC),

 

Escadre de bombardement n° 11

VIII° A. (GA Fayolle) en Allemagne. On ne trouve pas de mention d'un groupement de bombardement n° 2, comme pour les EB n° 12 et 13, peut-être parce que le 2e RB est prévu pour être formé à partir des deux escadres n° 11 et 14 le 1/1/20. Passe à l'intérieur au déb./12, aux ordres du GQG ?

GB 1

F 25 (31/12 > 2e RB), F 110 (31/12 > 2e RB), V 114 (31/12 > 2e RB).

GB 7

F 118 (31/12 > 2e RB), F 121 (31/12 > 2e RB).

Escadre de bombardement n° 12

Affectée à la VIII° A. en Allemagne, puis à l'armée française du Rhin le 12/10. Au début novembre, elle donne naissance à un groupement de bombardement n° 1 de retour en France, prélude à la création du 1e régiment de bombardement le 1/1/20 (voir CCC 4T/19 de la BR 129).

GB 5

CCC 4T/19: "groupe M 5", vestige de l'escadre Michelin ?

BR 117, BR 1201, BR 127, BR 108, BR 111 (subs. BR 127; 8/12 > GA 2).

(1) Détachement à Frescaty dès le 29/9 pour préparer l'arrivée du GB 5.

GB 9

BR 29, BR 123, BR 1291, R 239, R 240, BR 108.

(1) Détachement à Frescaty dès le 28/9 pour préparer l'arrivée du GB 9.

Escadre de bombardement n° 13

Au quatrième trimestre, elle donne naissance à un groupement de bombardement n° 3, prélude à la création du 3e régiment de bombardement le 1/1/20 (CCC 4T/19/alloc de la BR 107 (GB 3): 11/11, CCC 4T/19 de la BR 132 (GB 4): mention "gpt bomb n° 3" en première page, mais il est le seul…

GB 3

BR 107 (31/12 3e RB), BR 126 (31/12 3e RB), BR 128 (31/12 3e RB),

C 46 (31/12 3e RB), R/C 246 (31/12 3e RB).

GB 4

CCC 4T/19: "4e groupe d'escadrilles de bombardement".

BR 131 (31/12 3e RB), BR 132 (31/12 3e RB), BR 134 (31/12 3e RB).

C 46 (31/12 3e RB), R/C 246 (31/12 3e RB).

Escadre de bombardement n° 14

Participe à la formation du 2e RB le 1/1/20. On ne trouve pas de mention d'un groupement de bombardement n° 2, comme pour les EB n° 12 et 13, peut-être parce que le 2e RB est prévu pour être formé à partir des deux escadres n° 11 et 14 le 1/1/20. Passe à l'intérieur au déb./12, aux ordres du GQG ?

GB 8

VB 109 (31/12 > 2e RB), VB 125 (31/12 > 2e RB), VB 101 (31/12 > 2e RB).

GB 2

C 115 (F 119 en subs. ?; les deux 31/12 > 2e RB), CAP 130 (V 113 en subs.; les deux 31/12 > 2e RB).

Groupement d'aviation n° 1

EM à Tours.

GO 123

3/10/19 GO 123 = BR 11 et S/P 36, prévus si nécessaire à Ober-Ingelsheim. 4/20: armée du Rhin: GO 123 = 8e esc. 2e RO = BR 11.

BR 11 (31/12/ > 2e RO).

GO 130

Constitué après le 19/3/19 [OB de cette date] avec des escadrilles de "l'aéro 2e CA" affectée  à la VIII° A.

SAL 10 (31/12 > 1e RO).

GO 134

SAL 56 (31/12 > 3e RO), BR 226 (31/12 > 1e RO).

GO 144

Section photo n° 40.

SAL 47 (31/12 > 3e RO), SAL 277 (31/12 > 1ère RO).

Groupement d'aviation n° 2

EM à Longvic.

BR 111 (GB 5/EB 12/AFR > 8/12; 31/12 > 2e RO).

GO 133

Section photo n° 42.

BR 219 (31/12 > 2e RO).

GO 140

Section photo n° 31.

BR 35 (31/12 > 2e RO).

GR 105

Section photo n° 69.

BR 220 (31/12 > 2e RO).

GR 106

Section photo n° 11.

BR 201 (31/12 > 2e RO).

Groupement d'aviation n° 3

EM Le Bourget.

GO 132

Section photo n° 25.

BR 203 (31/12 > 1e RO), BR 234 (31/12 > 1e RO).

GO 136

Section photo n° 32.

SAL 27 (> 3e RO), SAL 106 (personnel > Levant).

GO 138

Section photo n° 35.

BR 228 (31/12 > 4e RO), BR 211 (31/12 > 4e RO).

Groupement d'aviation n° 4

EM Le Bourget.

GO 137

BR 227 (31/12 > 4e RO).

GO 141

SAL 14 (31/12 > 4e RO), SAL 18 (31/12 > 4e RO).

GR 103

Section photo n°19.

BR 224 (31/12 > 4e RO).

 

Groupement d'aviation n° 5

EM à Bron. Toutes sauf la BR 7 passent au 5e RO le 1/1/20.

XX  Historique du 35e régiment d'aviation  1920  (35 RA)

GO 121

BR 7 (31/12 > 2e RO).

GO 122

BR 218 (31/12 > 5e RO).

GO 124

Section photo n° 27.

SAL 32 (31/12 > 5e RO), SAL 52 (31/12 > 5e RO).

GO 126

Section photo n° 20.

SPAbi 20 (31/12 > 5e RO).

GO 142

Section photo n° 52.

SAL 1 (31/12 > 4e RO).

GR 1011

Section photo n° 14.

BR 207 (10/12; 31/12 > 5e RO).

(1) Esc. re-formée sans reconstituer le GR 101 ?

GR 102

Section photo n° 12.

BR 243 (31/12 > 5e RO).

Armée d'Orient
Armée française d'Orient

Dès le 11/11/18, l'aile droite de l'AFO est rebaptisée armée du Danube, qui avance en Bulgarie, puis en Crimée en 3/19. Le reste des troupes françaises sont scindées en deux groupements répartis entre la Hongrie (armée de Hongrie à partir de 3/19) et la Turquie (corps d'occupation de Turquie). L'AH est dissoute le 31/8/19 et l'AD reprend le nom d'armée française d'Orient quelques jours plus tard alors qu'elle regagne la Roumanie; elle sera disoute le 25/1/20: il ne reste alors que les troupes en Turquie qui prennent le nom de corps d'occupation de Constantinople le 6/11/20, dissout le 2/10/23.

Aucun CCC conservé pour la période 1918-1919: sources SHAA ? Source A. Denis venant de D. Méchin, auteur d'une série d'articles dans le Fana (n° 489 à 491).

AFO (2) (Roumanie): esc. 504 (31/12 > 7e RO), esc. 510 (31/12 > 7e RO), esc. 507 (fin/19 > diss./retour métropole > 3e RAC).

Constantinople: esc. 505 (31/12 > 6e RO), esc. 509 (31/12 > 1er RO).

Levant

C 575 (31/12 > 1e RO).

Indochine

V 571, esc. de Cochinchine.

Algérie/Tunisie

Quelle forme prend le commandement local des unités de l'aéronautique militaire ?

Escadrilles d'Algérie

C 545, VR 546, VR 547, Esc. 548, Esc. 549. Intégrées au RA Algérie-Tunisie le 1/1/20.

Escadrilles de Tunisie

V 541, V 542, V 543, C 544. Intégrées au RA Algérie-Tunisie le 1/1/20.

Groupe d'escadrilles marocaines

SPAbi 2 (> 7e RO, Maroc), SAL 105 (> 7e RO, Maroc), SAL 8 (> 7e RO, Maroc), SPAbi 55 (> 7e RO, Maroc), V 551 (> RAM, Maroc), V 552 (> RAM, Maroc),
F 553 (> RAM, Maroc), F 554 (> RAM, Maroc), V 555 (> RAM, Maroc), AR 556 (> 7e RO), V 557 (> 7e RO), V 558 (> RAM), V 559 (1/20 > métr. > Levant), BR 560 (diss. 31/12).

Commandement Supérieur des Dépôts de Matériel d'Aviation

Créé le 1/2/19 (comme les DMA) et installé à Romilly, il a la responsabilité des trois DMA:

DMA n° 1 à Romilly (annexe contiguë à Pars les Romilly), 43e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation. En 3/19, les esc. du 12e CA rapatriées d'Italie lui sont rattachées.

DMA n° 2 à Sommesous. 44e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

DMA n° 3 à Courban. 45e Compagnie d'Ouvriers de l'Aviation.

Le CSDMA est supprimé le 1/8/19, tandis que les DMA survivent jusqu'au début 1920 : un décret du 25/3/20 (entré en vigueur le 1/3/ suivant) réorganise les établissements spéciaux de l'aéronautique militaire. Le DMA 1 de Romilly et le DMA 3 de Courban sont renommés respectivement en Magasin Général d'Aviation n° 1 (MGA 1) et en Magasin Général d'Aviation n° 3  (MGA 3). Le DMA 2 de Sommesous est probablement simplement dissout [J. Fournier 4/2007].

Armée Haller

D'une brigade de volontaires polonais dans l'armée française, elle devient armée polonaise le 4/6/17 à la faveur de l'effondrement de l'empire russe. Au moment de l'Armistice, elle compte près de 100.000 hommes, dont à peu près les deux tiers sont envoyés sur le front d'Ukraine lutter contre l'armée bolchévique au printemps 1919, encadrés par des officiers français de la mission franco-polonaise (dont le Cne de Gaulle). Les escadrilles seront intégrées le 1/1/20 au 6e RO qui rassemblent les unités des missions étrangères, dissout le 1/8/20.

Groupe II

BR 66 (1/2/20 > 3e RB).

Groupe III

SAL 39 (31/12 > 6e RO), SAL 59 (31/12 > 6e RO).

Groupe IV

SPA 162 (31/12 > 6e RO).

Missions étrangères
Pologne

SAL 580 (31/12 > 6e RO), SAL 581 (31/12 > 6e RO), SAL 582 (31/12 > 6e RO).

Sibérie

SOP 583 (x/10>; 31/12 > 6e RO).

Tchécoslovaquie

BR 590 (x/10 > 6e comp. aérienne tchécoslovaque).

 

© Travaux de Pierre-François Mary (Mise à jour 16 mai 2016)

(version 20160526)