La 8ème Escadre de Chasse

(texte extrait du livre "L'Arméee de l'air, des avions et des hommes", Lcl Henri Guyot, éditions ADDIM, septembre 1992 et à actualiser).

Le 1er janvier 1936, la 8e escadre de chasse est mise sur pied sur la base aérienne de Marignane. En août 1939, le commandement de cette escadre est intégré à l'état-major du groupement sud de la IIIe armée aérienne à Hyères, groupement au sein duquel les groupes de chasse I/8 et II/8 assurent la couverture aérienne de Toulon, Marseille et Berre. Le 28 février 1940, à son départ pour Cherbourg, le commandant du GC I/8 se voit remettre le drapeau de l'escadre, qu'il détiendra pendant toute la durée de la bataille de France.

C'est en mars 1952, alors que les groupes de chasse I/8 et II/8 sont engagés dans les opérations d'Indochine, que le drapeau de la 8e escadre est à nouveau confié au groupe de chasse I/8, futur GC I/22 "Saintonge". Le 16 avril 1955, la 8e escadre est reformée à Rabat-Salé avec les escadrons de chasse 1/8 "Maghreb" et 2/8 "Languedoc", tous deux équipés de SE 535 Mistral et chargés de la mission de transformation opérationnelle des jeunes pilotes de chasse de l'Armée de l'air. Entre le 1er octobre 1956 et le 1er juillet 1960, la 8ème escadre parraina L'Escadrille Aérienne Légère d'Appui EALA 13/72

Après leur transformation sur Mystère IV A, ces deux escadrons s'implantent à Nancy où, le 30 novembre 1961, ils sont intégrés à la 7e escadre de chasse. Il faut alors attendre le 1er février 1964 pour voir la 8e escadre de chasse recréée à Cazaux sous sa forme actuelle, c'est-à-dire comprenant l'escadron de chasse 1/8 "Saintonge" et l'escadron de chasse 2/8 "Nice". Equipée d'abord du Mystère IV A puis transformée sur Alphajet, de 1981 à 1983, la 8e escadre de chasse évolue maintenant depuis plus de dix ans sur cet avion d'entraînement pour la transition opérationnelle de tous les pilotes de combat de l'Armée de l'air. Unité rattachée au commandement des écoles de l'Armée de l'air, la " 8 " a conservé intacte son identité d'escadre de chasse et le prouve chaque année, ne serait-ce que par sa participation et ses résultats à la Coupe Comète mettant en compétition tous les escadrons de chasse de l'Armée de l'air.

(actualisation après septembre 1992)
31 juillet 1993 : La 8ème EC devient Ecole de Transition Opérationnelle.
Juillet 1995 : Création de l'Advanced Jet Training School (AJeTS), organisme franco-belge assurant la cohérence en matière de formation des pilotes de combat entre l'Ecole de Chasse de Tours et l'Ecole de Transition Opérationnelle de Cazaux.


EC 1/8 Saintonge

Créée le 30 juin 1927, l'escadrille 6C1 du "Lion bondissant", devenue 4C1, s'installe à Bizerte sur NiD 62. En 1932, l'escadrille 3C2 "Trident ailé" est basée au Palyvestre, sur NiD 62 également. Toutes deux appartiennent à l'Aéronavale jusqu'au 1er janvier 1936, date à laquelle elles deviennent des unités de l'Armée de l'air au sein du GC I/8 de la 8e escadre de chasse basée à Marignane. S'illustrant pendant la campagne de France, le GC I/8 remporte 44 victoires aériennes, du 10 mai au 26 juin 1940, avant d'être dissous le 8 novembre 1942.

Rebaptisé GC II/8 "Saintonge", l'escadron reprend le combat en 1944. Devenu GC I/8 "Saintonge", il participe aux opérations en Indochine sur Bearcat F8F-lB. Dans ce conflit, l'escadron perdra de nombreux pilotes et recevra en 1952 son drapeau au champ d'honneur. Participant au combat de Diên Biên Phû, il obtiendra la fourragère aux couleurs de la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures le 21 novembre 1953. Baptisé EC 1/8 "Maghreb" à Rabat en 1954, l'escadron sera équipé de DH 100 Vampire Mark V. Rebaptisé "Saintonge" le 17 février 1956, il participe aux opérations de maintien de l'ordre en Algérie. En juin 1959, il reçoit ses premiers Mystère IV A.

L'escadron 1/8 A "Saintonge" est dissous en 1961 à Nancy, avant d'être recréé en 1964 sur la base de Cazaux. D'abord doté du Mystère IV A, il recevra en 1982 l'Alphajet pour poursuivre sa mission de transition opérationnelle des pilotes de combat.

Liste des commandantsdu GC I/8, du GC II/18 et l'EC 1/8 Provence
Liste des commandants des escadrilles 3C2 et 4C1

(actualisation après septembre 1992)
31 juillet 1993 : L'EC 1/8 Saintonge devient Escadron de Transition Opérationnelle ETO n°1 Saintonge.

1er septembre 2009 : L'ETO n°1 Saintonge devient ETO 1/8 Saintonge.


EC 2/8 Nice

L'escadron de chasse 2/8 perpétue les traditions des escadrilles SPA 73 et SPA 78 de la Première Guerre mondiale.

La SPA 73 est créée le 19 avril 1916. Le 1er janvier 1920, elle constitue la 7e escadrille du 1er RAC de Thionville, puis la 8e escadrille du 38e RAM à partir du 1er juin 1924, toujours à Thionville. Elle se trouve mutée 7e escadrille du 32e RAM de Dijon en décembre 1931. Les traditions de la SPA 78, créée le 12 décembre 1916 et dissoute le 31 mars 1919, sont reprises en janvier 1928 par la 4e escadrille du 32' RAM de Dijon. A la constitution des premières escadres le 1er juillet 1932, les SPA 73 et 78 forment le 2e groupe de la 7e escadre de chasse à Dijon. Le groupe effectue sur D 520 la campagne de France, au cours de laquelle lui sont attribuées 44 victoires homologuées et 16 probables. Il se replie ensuite, le 3 août 1940, à Sidi-Ahmed jusqu'au débarquement allié en Afrique du Nord.

Le 4 mai 1943, reprenant la lutte sur Spitfire au sein du 324e Wing anglais, le II/7 "Nice" participe à la campagne de Tunisie et au débarquement allié à Pantelleria avant de rejoindre le terrain de Bône. Après une période d'orientations en Corse, le groupe participe, au sein du Tactical Air Command, au débarquement de Provence, qui l'amène finalement à Friedrichshafen le 11 juillet 1945. La brillante campagne qu'il vient d'accomplir lui aura valu 18 victoires, sa quatrième citation à l'ordre de l'Armée et le port de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire. Dès novembre 1945, le groupe embarque pour Saigon. En août 1946, il en revient avec sa cinquième citation à l'ordre de l'Armée. Intégré à la 1er escadre et prenant l'appellation GC II/1 "Nice" du 1er juillet 1947 au 15 octobre 1951, il devient EC 2/7 le 17 novembre 1951. Il se déplace alors en AFN où il participe au maintien de l'ordre à partir du terrain de Télergma. En mars 1961, il vient à Metz, en 1962 à Nancy.

C'est en 1964 qu'il se fixe à Cazaux et prend le nom de EC 2/8 "Nice", recevant la mission de former les jeunes pilotes de combat venant de Tours, tout d'abord sur Mystère IV A puis, à partir de 1982, sur Alphajet.

(actualisation après septembre 1992)
31 juillet 1993 : L'EC 2/8 Nice devient Escadron de Transition Opérationnelle ETO n°2 Nice.
mai 2006 : création d'une 3ème ecadrille reprenant les traditions de la 11ème escadrille (1e Wing) des Forces Aériennes Belges.
1er septembre 2009 : L'ETO n°2 Nice devient ETO 2/8 Nice.

Implantation successives de la  8ème escadre de chasse depuis 1945

Indochine

du 16 janvier 1951 au 27 juillet 1954

Rabat-Salé

de 1954 à 1960

Nancy

1961

Cazaux

depuis 1964


Avions successivement utilisés par la  8ème escadre de chasse

Dewoitine D520, Spitfire Mk V

d'août 1944 à 1946

P47 Thunderbolt, F 8F-1 B Bearcat

du 16 janvier 1951 au 27 juillet 1954

Vampire

de 1954 à 1959

Mystère IV A

de juin 1959 à 1961

Alphajet

depuis octobre 1982


Appellations successives des escadrons de la  8ème escadre de chasse

EC 1/8 Saintonge

 

GC I/8

du 1er janvier 1936 au 8 novembre 1942

GC II/18 Saintonge

d'août 1944 à 1946

GC I/8 Saintonge

du 16 janvier 1951 au 1er novembre 1953

GC I/22 Saintonge

du 1er novembre 1953 au 27 juillet 1954

EC 1/8 Maghreb

de fin 1954 au 17 février 1956

EC 1/8 Saintonge

du 17 février 1956 à 1961 et du 1er février 1964 au 31 juillet 1993

ETO n° 1 Saintonge

depuis le 31 juillet 1993

EC 2/8 Nice

 

GC II/7

du 1er juillet 1932 au 1er juin 1945

GC II/7 Nice

du 1er juin 1945 au 1er juillet 1947

GC II/1 Nice

du 1er juillet 1947 au 15octobre 1951

EC 2/7 Nice

du 17 novembre 1951 au 1er décembre 1961

EC 2/7 Nice

de mars 1962 au 1er février 1964

EC 2/8 Nice

du 1er février 1964 au 31 juillet 1993

ETO n°2 Nice

depuis le 31 juillet 1993


Groupes et escadron ayant appartenu à la  8ème escadre de chasse

GC II/8 Languedoc (3C1 - SPA 38)

du 1er septembre 1951 au 1er novembre 1953

GC II/22 Languedoc

du 1er novembre 1953 au 1er mars 1955

EC 2/8 Languedoc

du 1er juillet 1955 au 1er décembre 1961