© source : L'illustration - Histoire de l'Aéronautique
Tableau de Farré, éxécuté à Manoncourt et signé de la main de Georges Guynemer le 20 février 1917

Georges Guynemer, l'un des plus grands As français

------------------

© dessin Cdt Moreu-Bérillon
------------------------

 

Georges Guynemer est né le 24 décembre 1894 à Paris (75). Engagé volontaire comme élève mécanicien à l'école d'aviation militaire de Pau, le 22 novembre 1914, il parvient à passer élève pilote, le 21 janvier 1915 et obtient son brevet de pilote militaire n° 853 à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 26 avril 1915. Nommé caporal, le 8 mai 1915, à compter de juin, il est affecté comme pilote de l'escadrille n° 3 , célèbre escadrille (équipée successivement de Morane Saulnier L, de Nieuport et enfin de Spad) rattachée au Groupe de Cachy en 1916 qui deviendra le Groupe de chasse N°12 des Cigognes. Il est nommé sergent, le 20 juillet 1915 et la Médaille Militaire lui est décernée le 21 juillet 1915. Il devient un "As" en remportant sa cinquième victoire le 3 février 1916 et est promu au grade de sous-lieutenant à titre temporaire le 4 mars 1916, puis à titre définitif le 12 avril de cette même année, il est nommé lieutenant, le 31 décembre 1916 et enfin capitaine, le 18 février 1917. Fait Officier de la Légion d'Honneur, le 11 juin 1917, A bord de son appareil baptisé le "Vieux Charles", ce combattant tenace ne lâche jamais un ennemi engagé. Il disparaît, le 11 septembre 1917, lors d'un combat aérien au-dessus de Poelkapelle. Il avait 22 ans et était détenteur de 53 victoires aériennes homologuées, acquises au cours de plus de 500 combats.
Entré au Panthéon en 1922, Georges Guynemer (26 citations à l'ordre de l'armée), il avait pour devise "Tant que l'on n'a pas tout donné, on n'a rien donné", laquelle est aujourd'hui reprise par l'école des officiers de l'Armée de l'Air et sert de modèle à chaque génération de jeunes aviateurs.


Citation posthume à l'ordre de l'armée en date du 16 octobre 1917 :
"Mort au champ d'honneur, le 11 septembre 1917. Héros légendaire tombé en plein ciel de gloire après trois ans de lutte ardente. Restera le plus pur symbole des qualités de la race. Ténacité indomptable, énergie, farouche, courage sublime. Animé de la foi la plus inébranlable dans la victoire, il lègue au soldat français un souvenir impérissable qui exaltera l'esprit de sacrifice et les plus nobles émulations."

"Les peuples ont besoin de légendes. Combien heureux lorsque la légende qui des entrailles de l'acte, va donner naissance à la poésie, fait apparaître à leurs yeux le héros réalisé !"
Georges Clémenceau, hommage au capitaine Guynemer, L'Homme enchaîné.

Plus d'informations


13 mai 1916 : Présentation du Drapeau au 1er Groupe d'Aviation de Dijon
Porte-Drapeau Lieutenant Guynemer, 20 ans, chevalier de la Légion d'Honneur, médaillé militaire, sept fois cité à l'armée.
Le Slt Georges Guynemer devient en quelque sorte le premier porte drapeau de l'aviation militaire française.



1932 : Un monument pour ne pas oublier



Parrainage :
- première promotion Ecole de l'Air 1935
- BA 102 Dijon-Longvic
- BA 117 (Cité de l'air) Paris


Evénements philatélistes pour la mémoire :
 13 mai 201611 Septembre 2017
(clic sur image)(clic sur image)(clic sur image)



 

Mirage 2000-5 n°43 - 2-EJ - EC 1/2 Cigognes (SPA 3, SPA 103, SPA 26) - BA 113 Luxeuil - 2017
Appareil décoré pour le centenaire de la disparition du capitaine Georges Guynemer, le 11 Septembre 1917, sur son Spad baptisé le "Vieux Charles".
Autres vues : - - -


Autres vues : (+ légende) - - -


Autres vues : (+ légende) - - -


Autres vues : (+ légende) - - -


SPAD VII n° 254 codé "2" baptisé "Vieux Charles" (le 7ème) - Musée de l'Air et de l'Espace - Le Bourget
[source : List'In MAE (Pyperpote) "Selon les sources, à son bord Guynemer a obtenu entre 16 et 19 victoires dont un triplé le 16 mars 1917 et un quadruplé le 25 Mai 1917"]


11 septembre 2017 : Timbre émis à l'occasion du centenaire de la disparition du capitaine Georges Guyneme, le 11 septembre 1917




(Voir la vidéo : Groupe de Chasse 1/2 "Cigognes" - 100 ans de la disparition de Guynemer)

© Armée de l'air