Biographies résumées des parrains des promotions de l'Ecole de l'air (EA)

 

 

(source : annuaire de l'association des anciens élèves de l'Ecole de l'air avec l'aimable autorisation d'Hubert Tryer)

Promotion 1935 : Capitaine Guynemer

(© AEA)
Georges GUYNEMER est né le 24 décembre 1894. Engagé volontaire le 23 novembre 1914 pour la durée de la guerre, il est breveté pilote en avril 1915 et sera l'un des plus brillants pilotes du groupe des Cigognes. Chasseur prestigieux, il remporte 53 victoires avant de tomber en plein ciel de gloire à Poëlcapelle sur le front de Flandre le 11 septembre 1917.

Plus d'informations

Citation du capitaine Georges Guynemer :
« Mort au champ d’honneur le 11 septembre 1917. Héros légendaire, tombé en plein ciel de gloire, après trois ans de lutte ardente. Restera le plus pur symbole des qualités de la race : ténacité indomptable, énergie farouche, courage sublime. Animé de la foi la plus inébranlable dans la victoire, il lègue au soldat français un souvenir impérissable qui exaltera l’esprit de sacrifice et provoquera les plus nobles émulations. »

Sont de la promotion 1935 :
Eric AUDEMARD d'ALANÇON
Michel DORANCE
Jacques ESTIENNE
Roger GUERNON
Robert MARTIN
Pierre MATRAS
Antoine PERONNE
Jean-Marie PINCZON DU SEL
Albert PREZIOSI
Jean TARIEL
Jacques THOUVENIN DE VILLARET

Parrain de la BA 102 de Dijon-Longvic
Parrain de la Cité de l'air - Paris-Balard

 


Promotion 1936 : Capitaine Astier de Villate



(© AEA)
Louis ASTIER DE VILLATE est né le 21 janvier 1897. Engagé volontaire dans l'artillerie en mars 1915, il sert comme observateur pendant la durée de la guerre. Breveté pilote en 1927, commandant d'escadrille à la 12ème escadr(e) de bombardement, il trouve la mort dans la région de Reims le 18 août 1936 au cours d'un vol de nuit, en quittant le dernier son appareil désemparé.

Ne pas confondre avec Jean Astier de Villatte (Compagnon de la Libération)

Sont de la promotion 1936 :
Gabriel GAUTHIER
Maurice DE SEYNES
Marcel STEUNOU
Robert THOLLON


Promotion 1937 : Commandant Mézergues



(© AEA)
Albert MEZERGUES est né le 5 novembre 1886. Engagé volontaire dans la cavalerie en 1904. Breveté pilote en 1914, il est affecté au groupe de bombardement n° 4. Abattu et fait prisonnier en août 1917, il s'évade 6 mois plus tard, reprend le combat et termine la guerre avec 7 victoires. Il participe ensuite aux opérations du Levant et du Maroc où il meurt des suites de ses blessures reçues au combat le 15 mai 1925. Il commandait alors le 37ème régiment d'aviation.

Sont de la promotion 1937 :
Robert BRACHET
André GOUACHON-NOIREAUT
Auguste GOUPY
Henri JEANDET
Harold de LA TAILLE TRETINVILLE
Antoine de LA VILLEON
Michel MADON
Alain MOUSSET
Charles PAOLI
René POMIER LAYRARGUES
Marcel ROUQUETTE
Yves RUPIED


Promotion 1938 : Lieutenant-colonel Mailloux



(© AEA)
Louis MAILLOUX est né le 13 mars 1897. Engagé volontaire en août 1914. Observateur d'artillerie, il se distingue pendant la Grande Guerre et les opérations du Maroc. De 1928 à 1933, il participe comme navigateur à plusieurs raids aériens dont une traversée de l'Atlantique sud avec Mermoz. Commandant de la 51ème escadre de bombardement, il trouve la mort en service aérien commandé à Tours le 22 avril 1939.

Sont de la promotion 1938 :
Jean-Marie Auber
Noël HÉLIOT
André de LA MOTTE

Parrain de la BA 705 de Tours


Promotion 1939 : Lieutenant Pinczon du Sel (promotion 35)



(© AEA)
Jean-Marie PINCZON DU SEL est né le 14 novembre 1914. Il entre à l'École de l'air le 4 novembre 1935. Pilote au groupe de reconnaissance 2/52, il effectue de nombreuses missions au-dessus de l'Allemagne. Le 16 octobre 1939, intercepté par des chasseurs ennemis au-dessus de Kelgersberg (Allemagne), il succombe à ses blessures au cours d'un atterrissage forcé. Les Allemands lui rendent les honneurs militaires lors de son inhumation.

Sont de la promotion 1939 :
Louis BRUNAUD
Michel BRUNSCHWIG
Roger CARPENTIER
Jacques DESHAYES
Michel FLEISCHEL
Claude GRIGAUT
André POZNANSKI
Pierre SOUBEIRAT
Charles DE TEDESCO


Promotion 1940 : Lieutenant Steunou (promotion 36)



(© AEA)
Marcel STEUNOU est né le 7 septembre 1917. Il entre à l'École de l'air en octobre 1936. Pilote au groupe de chasse 3/6, il participe aux combats de 1940 dans le ciel de France et remporte 6 victoires. Il est tué en combat aérien à Rayac (Syrie) le 23 juin 1941.

Sont de la promotion 1940 :
Jean Cardot
René Marchal
Roland Glavany


Promotion 1941 : Lieutenant-colonel Dagnaux



(© Armée de l'air - Source)
Né le 28 novembre 1891 à Montbéliard, Jean, Charles, Joseph Dagnaux restera dans la mémoire de l’armée de l’air comme l’un des plus purs symboles de courage et de ténacité chers aux aviateurs.
Affecté comme jeune officier de réserve à la 15e division d’infanterie, il entame la Première Guerre mondiale au sol, avec un premier acte de courage, en assurant sur le front la liaison entre l’infanterie et l’artillerie. Blessé au combat le 5 mai 1915, il reçoit sa première citation à l’ordre du 8ecorps d’armée.
Passionné par l’aviation, il effectue un stage de formation pour devenir observateur et il est breveté le 18 juin 1915. Il est alors affecté à la 1ère armée dans le secteur de Verdun. Volant avec le plus grand courage, son appareil est endommagé au cours d’un combat contre un Fokker allemand le 6 février 1916. Touché à la jambe et au visage, le sous-lieutenant Dagnaux est conduit à l’hôpital de Verdun où sa jambe gauche est amputée au-dessus du genou.
Toujours animé par la passion du vol, il est affecté à l’Escadrille C 11 le 6 mai 1917, après avoir suivi un stage de perfectionnement. Combattant émérite, il reçoit plusieurs citations successives. À nouveau blessé le 21 janvier 1918, il repart au combat et continue à se distinguer par son courage et ses exploits aériens. Il apprend à piloter au sein de son escadrille et obtient son brevet de pilote militaire le 2 septembre 1918. Après-guerre, il ouvre dès 1919 des voies aériennes en Europe, à travers la Méditerranée vers l’Egypte, l’Afrique puis Madagascar en 1926. À partir de 1928, il dirige la société Air Afrique et ouvre des lignes régulières au départ d’Alger à travers le Sahara vers Brazzaville et Tananarive. D’autres lignes sont ouvertes en Afrique du Nord et vers Dakar.
Le 2 septembre 1939, la guerre est déclarée contre l’Allemagne Nazie. Bien que mutilé, réformé et invalide à 100 %, le commandant Dagnaux retrouve son uniforme. D’abord affecté en état-major, il n’a de cesse de vouloir se battre et retourner au combat. Il obtient satisfaction le 28 octobre 1939 en étant nommé commandant en second du groupement de bombardement n°9. Il exécute, sur Amiot 143 et Potez, de nombreuses missions de guerre où se révèlent encore et toujours son courage inaltérable et son audace. À Mourmelon, il crée le centre d’instruction des équipages d’élite avant d’être abattu par la défense antiaérienne allemande le 17 mai 1940 au cours d’une mission de nuit, sur Amiot 354.
Animé par la foi la plus pure en son destin et la rage de défendre sa patrie, le lieutenant-colonel Dagnaux a reçu, au cours de sa carrière, douze citations dont dix pendant la Première Guerre mondiale. Plusieurs fois gravement blessé en service aérien, son courage l’aura guidé jusqu’au sacrifice suprême à 48 ans, âge où un officier sert d’ordinaire en état-major. Admissible avant la Première Guerre mondiale à l’École Polytechnique, Commandeur de la Légion d’honneur, il est décoré de la Croix de Guerre 14-18 avec huit palmes et cinq étoiles, de la Croix de Guerre 39-40 avec deux palmes et de nombreuses autres décorations qui lui ont été attribuées en France et à l’étranger, tout au long de son exceptionnelle carrière aéronautique. Symbole de ténacité indomptable, de courage sublime et d’abnégation, il restera à jamais un exemple pour les aviateurs.
Au cours de sa carrière aéronautique, il aura abattu quatre avions allemands homologués et aura effectué 2 266 heures de vol dont 155 en vol de nuit. Droits : © Armée de l'air

Est de la promotion 1941 :
Jean KOENIG

Parrain de la BA 128 de Metz-Frescaty (dissoute le 21/06/2012)


Promotion 1942 Commandant Tricaud



(© AEA)
Georges TRICAUD est né le 27 août 1901. Engagé en janvier 1921, il est breveté pilote en septembre. Ancien élève de l'École militaire de l'air, pilote de chasse expérimenté, il commande le groupe de chasse 1/6 et remporte 4 victoires pendant la bataille de France. Alors qu'il commandait le groupe de chasse 2/5 La Fayette, il est tué en combat aérien le 8 novembre 1942 à Mazagan (Maroc).


Sont de la promotion 1942 :
Michel MOULIN
Jean-Marc PINEAU
Maurice SAINT-CRICQ
François de SAXCÉ


Promotion 1943 : AFN Capitaine Thouvenin de Villaret (promotion 35)



(© AEA)
Jacques THOUVENIN DE VILLARET est né le 31 août 1914. Il entre à l'École de l'air le 4 novembre 1935. Pilote au groupe de bombardement 2/32, il part pour le Maroc en 1943. Ses qualités d'instructeur le désignent pour commander une brigade de l'École de l'air à Marrakech. Il trouve la mort comme moniteur au cours d'un vol d'instruction de nuit le 21 octobre 1943.


Est de la promotion 1943 AFN :
Henri et Pierre FERRANDO


Promotion 1943 F : S\lieutenant Pomier Layrargues



(© AEA)
René POMIER LAYRARGUES est né le 1er novembre 1916. Il entre à l'École de l'air en octobre 1937. Pilote au groupe de chasse 2/7, il participe avec acharnement aux combats de 1940. Trois fois cité, il est tué en combat aérien le 6 juin 1940 à Marisel (Oise), après avoir abattu deux de ses adversaires, dont l'as allemand Moelders.


Sont de la promotion 1941 :
Vincent BEAU
Guy FLEURY


Promotion 1944 AFN : Lieutenant de Tedesco



(© AEA)
Charles DE TEDESCO est né le 28 mars 1920. Entré à l'École de l'air en octobre 1939, il s'évade de France en juin 1940 pour rejoindre l'Angleterre. Chef de patrouille au groupe de chasse «Île-de-France», il prend part à toutes les missions offensives au-dessus du territoire français et remporte trois victoires. En 1943, il est volontaire pour le groupe de chasse «Normandie» avec lequel il participe aux opérations de la campagne d'Orel. Il disparaît un mois après son arrivée au cours d'un dur engagement dans la région de Bultov (URSS) le 14 juillet 1943.



Promotion 1944 F : Capitaine Preziosi


(© AEA)
Albert PREZIOSI est né le 25 juillet 1915. Il entre à l'École de l'air le 4 novembre 1935. Il rejoint l'Angleterre dès juin 1940 et est un des premiers volontaires pour le groupe de chasse «Normandie». Il y obtient la première victoire officielle du groupe le 5 avril 1943. Après avoir remporté 4 victoires, il tombe glorieusement au cours d'un combat aérien contre un ennemi supérieur en nombre le 28 juillet 1943 à Karatchev (URSS).


Est de la promotion 1944 F :
René BIGAND


Parrain de la BA 126 de Solenzara


Promotion 1945 : Commandant Marin la Meslée



(© AEA)
Edmond MARIN LA MESLÉE est né le 5 février 1912. Breveté pilote chez Morane en août 1931, il s'engage dans l'armée en novembre de la même année et devient pilote militaire en septembre 1932. Ancien élève de l'École militaire de l'Air (AR36), il remporte, au cours des combats de 1940, 20 victoires en moins de six semaines au sein du groupe de chasse 1/5. Il reprend le combat en 1943 comme commandant du même groupe, poste qu'il occupera jusqu'à la fin. Le 4 février 1945, il est abattu par la DCA allemande lors de l'attaque d'un convoi près de Rustenhardt (Alsace).


Parrain de la BA 112 de Reims (dissoute le 30/06/2011)

Il a donné également son nom au 4ème EIV de l'Ecole de Chasse à Meknès puis à Tours


Promotion 1946 : Commandant de Saint-Exupéry



(© AEA)
Antoine DE SAINT-EXUPÉRY est né le 29 juin 1900. Il est incorporé en avril 1921 et breveté pilote militaire à Rabat en décembre de la même année. Il se consacre ensuite à l'aviation civile et devient l'un des pionniers des lignes aériennes françaises. Pilote, philosophe, écrivain, son œuvre littéraire compte parmi les plus importantes de notre temps. Il est rappelé en 1939 au groupe de reconnaissance 2/33 et participe à la campagne de France. En 1943, il réussit à reprendre du service au sein de son groupe avec le grade de commandant, bien qu'ayant dépassé la limite d'âge. Il disparaît le 31 juillet 1944, après avoir décollé de Bastia pour une mission de reconnaissance au-dessus de la région d'Annecy.


Sont de la promotion 1946 :
Jacques BLANCKAERT
Pierre MAJOUREAU

Parrain de la BA 113 de Saint-Dizier Robinson


Promotion 1947 : Commandant Thollon



(© AEA)
Robert THOLLON est né le 15 mai 1914. Entré à l'École de l'air avec la promotion 1936, il fait campagne en 39-40 avec le groupe de chasse 1/8 et remporte huit victoires. Dès le début de l'Occupation, il prend une part active aux groupements « Jeunesse et Montagne », dont il dirigera le centre-école et où se retrouve une bonne part des promotions de l'École de l'air. En juin 44, sur message de Londres, il assure le passage massif de ces groupements au maquis. Il participe aux combats de la Libération, notamment dans le Cantal, à Lyon, puis dans la région de Decize où il contribue de façon décisive à la reddition d'une très importante colonne allemande. Reprenant sa place dans les unités navigantes, il est engagé avec les groupes de chasse 1/18 Vendée et 2/18 Saintonge dans les opérations du front de l'Atlantique. Il trouve une mort accidentelle en montagne, le 25 février 1946, à Saint-Anton (Autriche).


Est de la promotion 1947 :
Yves TOURANGIN


Promotion 1948 : Capitaine Brachet



(© AEA)
Parrain de la promotion 1948 de l'École de l'air retour à la liste des parrains Robert BRACHET est né le 21 juillet 1919. Il entre à l'École de l'air en octobre 1937. Après avoir participé à la campagne de 39-40, il rejoint l'AOF. Affecté au groupe de bombardement 1/25 «Tunisie», il est engagé à partir de 1944 dans les opérations de France et d'Allemagne. Le 13 janvier 1945, à la suite d'une collision en vol au retour d'une mission de nuit, il se sacrifie en essayant jusqu'au bout de sauver son équipage.


Promotion 1949 : Capitaine de Seynes



(© AEA)
Maurice DE SEYNES est né le 7 août 1914. Entré à l'École de l'air en octobre 1936, il participe aux engagements de 1940 avec le groupe de chasse 2/6 et remporte 2 victoires. Il rejoint ensuite les FAFL et est affecté en octobre 1943 au groupe de chasse Normandie. Le 15 juillet 1944, il décolle sur son Yak avec son mécanicien à bord. Son appareil étant en difficulté, il refuse de sauter en parachute pour ne pas abandonner son passager et se sacrifie ainsi volontairement.

Sont de la promotion 1949 :
Michel CAROF de KERVEZEC
Gaston LE CONG

Parrain de la BA 115 d'Orange-Caritat


Promotion 1950 : Commandant Schloesing



(© AEA)
Jacques SCHLOESING est né le 12 décembre 1919. Engagé volontaire le 5 septembre 1939, il rejoint les FAFL en juin 1940 et devient en janvier 1943 commandant du groupe de chasse «Île-de-France» (Squadron 340). Au cours d'une mission, le 13 février 1943, il est obligé d'abandonner son Spitfire en feu. Bien que grièvement blessé, il réussit à se soustraire aux recherches de l'ennemi et à rejoindre l'Angleterre, avec l'aide de résistants français. Opéré plusieurs fois, il retrouve son groupe dès juillet 1943 et reprend le combat. Le 26 août 1944, il est abattu au cours d'un combat l'opposant à une vingtaine de chasseurs allemands à Beauvoir-en-Lyons.



Est de la promotion 1950 :
Bernard CAPILLON


Promotion 1951 : Commandant Jeandet



(© AEA)
Henry JEANDET est né le 26 juillet 1917. Entré à l'École de l'air en novembre 1937, il participe à la campagne de 1940 avec les groupes de chasse 1/7 puis 2/7. Il est grièvement blessé en combat le 10 mai 1940. Á la tête d'une escadrille, puis d'un groupe de chasse, le 2/7 Nice, il effectue les campagnes de Tunisie, d'Italie et de France et totalise 8 victoires. Après un tour d'opérations en Indochine, il est affecté à la 2ème escadre de chasse, puis à l'École de chasse de Meknès (Maroc). Il trouve la mort au cours d'un vol d'instruction, son appareil ayant été percuté par celui de son équipier, le 23 octobre 1950.

Est de la promotion 1951 :
Achille LERCHE

Parrain de la BA 133 de Nancy-Ochey

Le 2ème EIV (Maffia) de L'Ecole de Chasse a porté son nom de fin 1953 au 13 septembre 2012


Promotion 1952 : Colonel Dartois



(© AEA)
Louis DARTOIS est né le 25 septembre 1904. Il entre à Saint-Cyr en septembre 1924, opte pour l'aviation à sa sortie d'école et est breveté pilote en janvier 1928. Il est successivement affecté au 32ème régiment d'aviation puis à la 7ème escadre aérienne de 1932 à 1939. En juin 1940 il rejoint l'Afrique du Nord, où il participe à l'entrevue de Cherchell, prélude au débarquement allié de novembre 1942. Il se prépare à reprendre le combat à la tête du groupe de chasse 2/3 Champagne lorsqu'il est nommé commandant de l'École de l'air nouvellement reconstituée à Marrakech en juillet 1943. Á la fin de la guerre, il est chargé de remettre sur pied le service du personnel de l'armée de l'air. Il trouve la mort dans un accident aérien le 8 septembre 1946 à Nevers.

Sont de la promotion 1952 :
Jacques BOICHOT
Jean FLEURY

Site de la promotion 1952


Promotion 1953 : Commandant Brunschwig



(© AEA)
Michel BRUNSCHWIG est né le 16 septembre 1917. Il entre à l'École de l'air en septembre 1939. Arrêté pendant l'Occupation pour fait de résistance, il réussit à rejoindre les FAFL en février 1943. Il prend part à toutes les campagnes de 1944 avec le groupe de chasse Alsace (Squadron 341). En 1951, il forme le groupe 2/8 Languedoc à la tête duquel il fait campagne en Indochine. Le 16 mai 1953, au cours d'une mission d'attaque au sol, son avion est abattu par la DCA à Nha Xuyen.


Sont de la promotion 1953 :
Yves ROUGIER
Guy SAINT-HILLIER


Promotion 1954 : Commandant Héliot



(© AEA)
Noël HÉLIOT est né le 18 novembre 1918. Il entre à l'École de l'air en septembre 1938. Il participe aux campagnes d'Italie et de France au sein du groupe de bombardement 2/63 «Sénégal». Il est abattu en 1944 sur le Rhin et est fait prisonnier. En 1952, après une affectation au Centre d'expérimentations de Mont-de-Marsan, il prend en Indochine le commandement du groupe de bombardement 1/19. Au retour d'une mission de nuit, le 6 novembre 1953, son avion explose au-dessus de la mer près de Cat-Bi.


Promotion 1955 : Capitaine Gouachon-Noireaut



(© AEA)
André GOUACHON-NOIREAUT est né le 25 décembre 1919. Il entre à l'École de l'air en novembre 1937. Après avoir participé aux premiers combats de la guerre avec le groupe de chasse 1/8, il s'évade de France occupée en janvier 1943. Il est affecté au groupe de chasse 2/5 La Fayette, avec lequel il prend part aux opérations d'Italie et de France. Le 26 novembre 1944, il est abattu par la DCA au cours de l'attaque d'un pont du Rhin. Il est blessé et fait prisonnier. Libéré par l'avance de l'armée soviétique, le 25 avril 1945, il arrive à temps pour rejoindre son groupe et participer aux dernières missions de la guerre. Il commande le groupe de chasse 4/2 Île-de-France lorsqu'il trouve la mort à Cheble (Algérie) le 27 mai 1946.

Est de la promotion 1955 :
Vincent LANATA


Promotion 1956 : Lieutenant Le Cong



(© AEA)
Gaston LE CONG est né le 13 février 1930. Entré à l'École de l'air en octobre 1949, il est tout d'abord affecté à l'escadron de chasse 2/3 Champagne. En 1953, il est équipier dans la patrouille acrobatique qui portera, pour la première fois, le nom de Patrouille de France. Il est affecté ensuite à l'escadron 3/3 Ardennes comme commandant d'escadrille. En avril 1956, il part pour la Tunisie, où il prend la tête de l'escadrille d'aviation légère d'appui 1/71. Le 21 mars 1957, il est abattu par des tirs rebelles dans le Sud tunisien alors qu'il effectuait une reconnaissance à vue.


Sont de la promotion 1956 :
Didier DUTHOIT
Georges PHELUT

Site de la promotion 1956


Promotion 1957 : Colonel Ducray



(© AEA)
Antoine DUCRAY est né le 27 janvier 1910. Entré à Saint-Cyr en octobre 1929, il opte pour l'Armée de l'air en 1935 et est breveté pilote en septembre 1936. Affecté dès début 1937 à la 32ème escadre de bombardement, il participe avec elle aux opérations de la campagne 39-40, puis rejoint l'AFN. Il reprend le combat en 1943 et termine la guerre à la tête du groupe de bombardement 2/20 Bretagne après avoir effectué de nombreuses missions sur l'Italie, la France et l'Allemagne. En 1949, il devient commandant en second de l'École de l'air. Il est affecté en janvier 1955 en Indochine comme chef du Sous-GMMTA, puis commandant en second des Forces aériennes en Extrême-Orient. Le 20 février 1956, sur le chemin du retour, il trouve la mort dans un accident aérien aux environs du Caire (Égypte).


Promotion 1958 : Louis Blériot



(© AEA)
Louis BLÉRIOT est né en 1872. Ingénieur sorti de l'École Centrale, il construit ses propres aéronefs. Le 25 juillet 1909, il traverse le premier la Manche de Calais à Douvres sur son monoplan Type XI. Il continue par la suite à produire des avions dont les armées françaises et britanniques seront équipées pendant la guerre. Il crée ensuite la société de construction aéronautique qui porte son nom et qui devient l'une des plus importantes de France. Il meurt à Paris en 1936.

Site de la promotion 1958


Promotion 1959 : Capitaine Estienne



(© AEA)
Jacques ESTIENNE est né le 19 janvier 1914. Entré à l'École de l'air le 4 novembre 1935, il participe aux opérations de 39-40 au sein de la 32ème escadre de bombardement. En avril 1941, il est affecté en Indochine à l'escadrille d'hydravions 1/CBS à Cat Lai, puis en février 1945 au commandement d'une section d'hydravions à Wat Chai. Le 9 mars 1945, au moment du coup de force japonais, il détruit sur ordre son matériel volant et rejoint avec ses hommes un groupe de résistance de l'infanterie coloniale. Attaqué par les Japonais, il trouve la mort le 10 mars au matin après trois jours de combats qui se terminent au corps à corps.

Est de la promotion 1961 :
Jean-Loup CHRETIEN


Promotion 1960 : Lieutenant & Cne Ferrando



(© AEA)
Henri et Pierre FERRANDO, frères jumeaux, sont nés le 6 décembre 1922. Ils entrent à l'École de l'air à Marrakech le 20 juillet 1943 et sont brevetés pilotes aux États-Unis en novembre 1944. Tous deux volontaires pour l'Extrême-Orient, ils sont affectés pour un deuxième séjour en 1950 en Indochine en unité de chasse. Henri est abattu par la DCA le 20 mai 1951. Fait prisonnier, il aurait tenté plusieurs évasions et serait mort d'épuisement en décembre 1951. Pierre, de retour en France, est affecté à l'École de l'air, puis part pour les États-Unis en 1951 comme officier de liaison. Il trouve la mort le 24 juin 1953 en service aérien commandé près de Moor Georgie (Tennessee).


Promotion 1961 : Capitaine Moulin



(© AEA)
Michel MOULIN est né le 8 novembre 1920. Entré à l'École de l'air en octobre 1942, il tente de rejoindre l'Angleterre après l'invasion de la zone libre. Il se retrouve finalement avec le commandant THOLLON dans les maquis du Cantal et participe à la libération de Lyon. Breveté pilote aux États-Unis en novembre 1945, il est affecté au groupe de reconnaissance 2/33 Savoie à Fribourg puis à Cognac, avant de prendre le commandement de l'EROM 80 à Hanoï en 1953. Il trouve la mort lors d'une mission de reconnaissance au-dessus de la région de Cho-Chu le 13 juin 1954.


Est de la promotion 1961 :
Jean-Philippe DOUIN


Promotion 1962 : Capitaine Martin



(© AEA)
Robert MARTIN est né le 12 mai 1916. Entré à l'École de l'air le 4 novembre 1935, il est affecté successivement aux groupes de chasse I/6 puis III/6 et participe aux combats dans la région nord-est de la France, puis à la bataille sur la Somme et enfin à la couverture de la frontière des Alpes. Il remporte 2 victoires. En juin 1940, il franchit la Méditerranée avec son groupe. Après le débarquement allié, il est commandant en second du groupe de chasse I/3 «Corse» lorsque, le 27 juillet 1944, son avion s'abîme de nuit dans la baie d'Ajaccio.


Promotion 1963 : Commandant Deshayes



(© AEA)
Jacques DESHAYES est né le 17 novembre 1918. Entré à l'École de l'air en octobre 1939, il tente, en janvier 1941, de rallier les FAFL mais il est arrêté et écroué. Libéré, il s'engage dans la Résistance. En août 1944, fait prisonnier par les Allemands les armes à la main, il est condamné à mort. Au cours de son exécution, il s'échappe sous une grêle de balles et parvient à rejoindre les troupes amies, malgré ses blessures. Après la guerre, il est affecté au groupe de chasse 2/3 Champagne, avec lequel il passe deux ans en Indochine. De retour en France, affecté à l'École de l'air, il trouve la mort en service aérien commandé le 12 décembre 1952 au cours d'une mission de convoyage entre Châteaudun et Salon.


Est de la promotion 1963 :
Jean RANNOU


Promotion 1964 : Lieutenant-colonel Carpentier



(© AEA)
Roger CARPENTIER est né le 17 janvier 1921. Entré à l'École de l'air en octobre 1939, il rejoint l'Angleterre en décembre 1943 et effectue des missions défensives au-dessus du territoire français avec le groupe de chasse 1/2 Cigognes (Squadron 329). Commandant d'escadrille dès juillet 1946, il effectue un tour d'opérations en Indochine. Rentré en France en novembre 1947, il est affecté au Centre d'essais en vol de Brétigny. Il est le premier pilote français à franchir le mur du son et participe à la mise au point de nombreux avions. Le 9 janvier 1959, il se tue à Eyguières aux commandes d'un prototype.


Est de la promotion 1964 :
Jean-Pierre JOB