Escadron de Transport 3/60 Estérel

 (texte extrait du livre "L'Arméee de l'air, des avions et des hommes", Lcl Henri Guyot, éditions ADDIM, septembre 1992 actualisé).

DC8 55 F DC8 62 CF DC8 72 CF Airbus 310 Airbus 340

Avec l'ouverture en 1964 du centre d'essai du Pacifique (CEP), l'Armée de l'air se trouve confrontée aux difficultés liées au soutien logistique de bases très éloignées de la métropole. Elle décide d'élargir son parc de DC 6 B et opte pour l'acquisition d'un quadriréacteur long courrier, le Douglas DC 8, particulièrement bien adapté aux impératifs du transport sur longues distances. Destiné au groupe de liaisons aériennes ministérielles (GLAM), le premier appareil est acheté à la compagnie UTA. Ce DC 8 55F, immatriculé FRAFA, est pris en compte par l'Armée de l'air le 30 janvier 1966.

Cette même année, le FRAFA effectue sa première liaison vers le Pacifique ainsi que son premier voyage officiel, un tour du monde au profit du président de la République, le général de Gaulle. En deux ans, cet avion totalisera 7000 heures de vol. La réorganisation du GLAM entraîne, le 1er mai 1968, la création de l'ET 3/60 à Villacoublay. L'avion, quant à lui, stationne sur la plate-forme du Bourget, auprès des services techniques de la compagnie UTA qui assurent sa maintenance.

Dès sa création, quatre types de missions sont dévolus à l'Estérel. Tout d'abord, la principale reste la mission France Polynésie pour le compte de la direction du centre d'essais nucléaires (Dircen). Viennent en- suite les missions au profit des armées, coordonnées par le bureau des transports maritimes, aériens et de surface (BTMAS) transports de fret ou de personnel vers les différentes régions du monde où la France est présente. Les voyages officiels, réalisés dans le cadre des transports du président de la République et des hautes autorités gouvernementales, constituent la troisième des missions de l'unité. Les vols d'instruction, enfin, permettent au personnel de maintenir un haut niveau professionnel.

L'apparition de nombreux besoins en transport à destination des départements et des territoires d'outre-mer ainsi que la multiplication des voyages officiels entraînent l'acquisition d'un second DC 8, le FRAFB, pris en compte par l'ET 3/60 Estérel le 31 juillet 1969. Cet appareil est aussitôt affecté aux liaisons longues distances vers les pays francophones d'Afrique, la Guyane, les Antilles, Djibouti et la Réunion. Ces deux DC 8 permettent ainsi à l'Armée dé l'air de procurer à ses passagers un confort adapté à la longueur de ces nouvelles lignes.

Les campagnes d'essais nucléaires dans le Pacifique nécessitent également des rotations de plus en plus fréquentes pour acheminer un important matériel sur nos bases avancées de Polynésie. L'utilisation des quadriréacteurs s'intensifie, au point qu'un troisième appareil de type DC 8, le FRAFC, est affecté le 30 juin 1972 à I'ET 3/60 Estérel pour être principalement utilisé au profit des armées. En 1974, lors de l'ouverture de l'aéroport Charles-de-Gaulle, l'UTA déplace toute son activité commerciale et une partie de ses services techniques vers Roissy. A partir du 18 mars 1974, les avions de l'ET 3/60 font également mouvement vers ce nouveau terrain.

Les besoins de la Dircen ne cessant de croître, les trois DC 8 affectés aux vols longs courriers ne suffisent plus, l'Armée de l'air, une nouvelle fois, se tourne vers l'UTA, en vue d'acquérir un super DC 8 62 CF. L'avion FRAFD est réceptionné le 26 janvier 1976. La flotte des DC 8 du COTAM se compose donc de quatre appareils, trois DC 855 F et un DC 8 62 CF.

Au début de l'année 1979, le durcissement des normes de bruit admissible sur les aéroports et le succès du programme franco-américain CFM 56 incitent de nombreuses compagnies aériennes à tenter la remotorisation de leurs DC 8. Dès l'automne 1980, l'Armée de l'air décide de remotoriser le DC 862 CF FRAFD. De plus, UTA est chargé par l'Armée de l'air de négocier l'achat de deux nouveaux DC 8 62 CF. Le premier, le FRAFF, est affecté à l'ET 3/60 le 26 mai 1981, et, le 27 novembre de la même année, le FRAFG est livré au Bourget. Le FRAFG sera le premier DC 8 remotorisé qui portera, dès lors, l'appellation de DC 8 72 CF. C'est sur Paris Djibouti, les 21 et 22 octobre 1982, qu'est exécutée la première liaison sur ce nouveau type d'appareil. En début d'année 1983, la vente d'un DC 8 55 F est décidée et, le 15 janvier, le FRAFB est rayé des registres de l'Armée de l'air, avec à son actif 34000 heures de vol pour le compte de l'Estérel. Durant cette même période, le DC 8 62 CF FRAFD entre en chantier de remotorisation. Grâce aux performances de ces appareils, les vols France Polynésie ne comportent plus qu'une seule escale, Los Angeles, alors qu'auparavant l'escale technique de Montréal était indispensable.

Quelques mois après la mise en service du FRAFD, le dernier DC 8 62 CF est confié à l'UTA pour sa remotorisation. Il entre en chantier en octobre 1983, avant d'être remis à la disposition du transport aérien militaire le 4 avril 1984. Le 1er janvier 1988, la Caravelle SE 210 10 R FRAFH est transférée du GLAM 1/60 vers l'Estérel. L'escadron se trouve ainsi doté d'un avion court et moyen courrier lui permettant de répondre à toutes les missions à la demande formulées par le BTMAS. Cette Caravelle sera retirée du service le 30 juin 1992

(actualisation après septembre 1992)
5 novembre 1993 : Réception de deux Airbus 310 300
1er octobre 1994 : L'ET 3/60 Estérel s'installe à Creil
septembre 2004 : retrait du dernier DC 8
11 mai 2006 : Arrivée de l'Airbus 340 200 (cérémonie officielle le 6 juillet 2006)

Prévisions

12/09/2012 (date de la décision) : nouvelles traditions de l'ET 3/60
:
- escadrille 1 : traditions de la BR 227,
- escadrille 2 : traditions de la BR 224,
- EIE (Airbus) : traditions de la F110 (EIE = Escadrille d'Instruction et d'Enraînement, escadrille rattachée au CIET 340).

Implantations successives de l'ET 3/60 Estérel

Villacoublay depuis le 1er mai 1968 au 1er septembre 1994
Creil depuis le 1er septembre 1994
Avions basés au Bourget du 30 janvier 1966 au 18 mars 1974
Avions basés à Roissy depuis le 18 mars 1974

Avions successivement utilisés par l'ET 3/60 Estérel

DC 8.55 F depuis le 30 janvier 1966 à 1994
DC 8 62 CF du 26 janvier 1976 à octobre 1983
DC 8 72 CF depuis le 21 octobre 1982 à septembre 2004
Caravelle SE 210 10 R du 1er janvier 1988 au 30 juin 1992
Airbus 310 300 depuis le 5 novembre 1993 (3 appareils FRADx)
Airbus 340 200 depuis le 11 mai 2006 (FRAJB)