EH 1/68 Pyrénées

De 1966 à 1975

 Avant
Groupe ou Escadron
Escadrille n°
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après 
EH 1/68 Pyrénées
SAL 17
 Pau (1)
 Sikorsky H 34

(1)
Cazaux depuis 1972

(2)
Alouette III depuis 1974
Alouette II depuis 1974
SA 330 Puma depuis 1974

© Sirpa Air

Issue de la 22ème escadre d'hélicoptères, l'EH 1/67 "Pyrénées" puise ses origines dans la guerre d'Algérie. Dès la fin des opérations en 1962, les deux escadrons qui composent la 22ème escadre s'installent à Chambéry. Le premier escadron, le 2/22, a un détachement permanent à Istres. Le deuxième escadron, le 3/22, a un détachement à Pau.

Il y a également Cazaux, cédé par la 23ème escadre de Saint-Dizier. En 1964, la 22ème escadre est dissoute et se scinde en deux escadrons autonomes : le 1/68 à Pau et le 2/68 à Chambéry. l'EH 1/68 reprend en 1966 avec l'insigne du léopard rouge, les traditions de l'escadrille "SAL 17" (1914-18) et du GR I/14 (1939-42). Il obtient en même temps l'homologation du fanion de l'unité et le nom de tradition "Pyrénées". En 1972, l'escadron arrive sur la base aérienne 120 de Cazaux, suite à la fermeture de la base aérienne 119 de Pau.

En 1974, le 1/68 reçoit sa première Alouette III, quelques Alouette II et son premier Puma. Jusqu'alors, l'escadron était doté de Sikorsky H-34, appareil qui avait gagné ses lettres de noblesse en Algérie.

© Sirpa Air

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EH 1/67 Pyrénées

De 1975 au 12/09/2012

 Avant
Groupe ou Escadron
Escadrille n°
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après 
EH 1/67 Pyrénées
SAL 17
 Cazaux
 (2)

(2)
Sikorsky H 34 jusqu'à 1975
Alouette III depuis 1974
Alouette II depuis 1974
SA 330 Puma depuis 1974
SA 330 Puma SAR puis SCAR depuis 1974
EC 725 R2 Caracal depuis le 10/05/2006

Puma SAR

© Sirpa Air

En 1975, le H-34 s'en va, alors que l'unité adopte l'appellation d'EH 1/67 "Pyrénées". Les années 70 et 80 donnent à l'escadron de nombreuses occasions de se mettre en valeur. Que ce soit pour des sauvetages sur terre et mer ou des interventions humanitaires (plan Orsec lors des inondations dans le Gers en 1979).

Pour donner une capacité de recherche et de sauvetage de nuit à l'EH 1/67, l'armée de l'air améliore le Puma dès 1986. Les équipements particuliers du Puma SAR autorisent les opérations au-dessus de la mer, de jour comme de nuit. Les occasions d'intervenir se multiplient donc. En 1990, l'unité reçoit des Fennec. Une décennie qui va préciser la mission de l'escadron commence. Lors de l'éclatement de la guerre du Golfe, l'EH 1/67 est responsable de la mise en place d'un détachement de deux Puma SAR sur la base d'Al Asha en Arabie Saoudite.

Les équipages y prouvent leur savoir-faire, en participant au sauvetage de pilotes de chasse alliés. Les opérations de Bosnie orientent de manière définitive la vocation de l'unité. En février 1994, le "Pyrénées" installe un nouveau détachement de deux Puma SAR qui passera rapidement à trois à Brindisi en Italie. Au contact des forces spéciales américaines, ce déplacement permet de doter l'armée de l'air d'une nouvelle capacité : la Resco (Recherche et sauvetage au combat).

Aventure passionnante, cette difficile mission étant noble par dessus tout, puisqu'il s'agit d'aller récupérer des équipages amis abattus en territoire hostile. Le détachement de Brindisi dure presque trois ans et demi. Il se termine en juillet 1997, après l'évacuation de ressortissants français d'Albanie le 14 mars 1997. L'histoire récente a confirmé la vocation première de l'EH 1/67 "Pyrénées" : la recherche et le sauvetage, en temps de paix et de guerre. Pour accomplir sa mission, l'escadron n'utilise plus qu'un seul type d'appareil, le valeureux Puma. Ce successeur du glorieux H-34 a fêté en 1997 ses trente ans d'existence et plus de vingt années au service de l'armée de l'air. En attendant son successeur, le Cougar MK II. (L'EC 725 R2 Harfang est arrivé le 10/05/2006)

© Sirpa Air

voir contribution

Voir communiqué de presse Armée de l'air du 22/11/2011

Prévisions








EH 1/67 Pyrénées (SAL 17)

Du 12/09/2012 (*) à aujourd'hui

 Avant
Groupe ou Escadron
Escadrille n°
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement (1)
Après 
EH 1/67 Pyrénées
1
EHM 2/65
 Cazaux
 EC 725 R2 Caracal
2
EH 2/67 Valmy
 SA 330 Puma Puma SCAR
ETO HM (**)
VR 571
 
 EC 725 R2 Caracal SA 330 Puma

(*) date de la décision relative aux traditions nouvelles de la BAAP

(**) ETO = Escadrille de Transformation Opérationnelle, rattachée au CIEH 341


Voir communiqué de presse Armée de l'air du 23/09/2013

Voir actualités Armée de l'air du 19/06/2014 et du 10/03/2017

(1)
SA 330 Pumaretrait à compter du 10/03/2017