Contributions page 8



CIB 328 - Pierre Mabic (19/01/2008)

Très beau site mais j'ai noté une erreur concernant le CIB 328 : il n'a pas cessé d'exister en 1958 mais sans doute en 61 ou 62 ; en 58 et en 59 (2 stages) j'y étais et quand la 92 est allée à Mérignac en mars 61, le CIB a suivi. Les avions étaient B 26 Invader, Vautour A et Vautour B (pas de VII N). (pris en compte : )
Bon courage.
PM

CIB 328 - Pierre Mabic (31/01/2008)

Bonjour, J'ai retrouvé une photo d'un Vautour B du CIB (sans doute fin 1960 à Cognac).
Cordialement
PM


































GT I/15 - Jean-Pierre Mosser (07/02/2008)

Dans l'encadré GT I/15 - Escadrille 1 et 2 stationnées à Istres, je suis d'accord. Par contre Equipements Potez 29 et Léo 45 me semblent erronés.
J'ai sous les yeux les carnets de vol de mon père, à l'époque, lieutenant , pilote au groupe I/15 et je relève son premier vol au groupe à la date du 20/01/1941, sur FARMAN 222-18 ; Ensuite le 27/01/41 une liaison Istres-Alger ,comme pilote-CA sur F221-8. On trouve ainsi jusqu'au 27 janvier 1942, date de l'accident ayant entrainé sa disparition, à Tizi-Ouzou, que des Farman 221-222 et 222/2. Pour la campagne de Syrie,son carnet de vol fait état d'un premier vol Istres-Rayack par Brindisi, Athènes le 27 mai 1941 pour une durée de vol de 16 heures 50. Puis suivent toute une série de missions qui se termineront le 12/07 par un vol commencé par un faux départ dû à un piston crevé au moteur ARG. Nouveau départ le 7/7 Alep-Athènes. Le 9/7 Athènes -Salonique. Le 10/7 Salonique-Athènes. Le 12/7 Athènes- Brindisi. et enfin toujours le 12/7 Brindisi-Istres, cette dernière mission sur le moyen-Orient, à bord du F 222 n° 21. Ce mail n'est pas, loin de moi cette idée, une critique mais au contraire il me permet de vous dire combien est fantastique votre travail,qui m'a permis de retracer le parcours de mon père depuis ses débuts en 1925 au 34° Régiment Aviation du Bourget. Je tiens à vous en féliciter très chaleureusement. Il va sans dire que je tiens à votre disposition, si vous le jugiez utile pour d'autres renseignements, les carnets de vol (10) de mon père, qui a été longtemps moniteur à l'Ecole d'Istres.
Amicales salutations ;
Jean-Pierre MOSSER (à prendre en compte : )
































 




ELA 41 - Pierre Mayet (20/02/2008)

Dans la liste des appareils possédés par l'ELA 41 lorsqu'elle était à Dijon, il manque le Morane-Saulnier 733 "Alcyon", employé alors pour entraînement des réserves.
J'ai essayé de trouver un profil valable de cet appareil, mais je n'en ai pas trouvé, même sans peinture jaune.
Cordialement
Pierre Mayet
Ancien PCA du TAM

PS : j'ai été affecté en 1962/1963 comme adjoint au Cdt de l'ELA 41 à Dijon. A l'époque, nous avions des MD 312, un NC 702, deux ou trois Nord 1001 et des "Alcyons". (pris en compte : )

GB I/19 - Pierre Mayet (15/02/2009)

La revue Air Actualités N°617 ayant édité ... au sujet du Groupe de Bombardement "Gascogne", je me suis lancé dans la documentation que je pouvais avoir sur cette Unité, y compris appel à des camarades ayant été en Indochine sur B 26 "Invader".
Par suite, je me permets une rectification sur la page du GB 1/19 en Indochine.(01/01/51 au 01/11/55) Il faut lire B 26 "Invader" et non "Marauder". (détails : B26B et B26C)
Par ailleurs, selon mes sources, c'est bien le témoignage du Gal Baujard qui est valable: en Indochine, Tourane avec détachement permanent à Cat-Bi.
Petit détail, le "Gascogne" a été codé 1/91 quelques semaines avant son départ d'Indochine. (pris en compte : )
Amicalement Pierre Mayet










































Escadrille d'Itzer - Claude Boutin Gendreau (08/01/2008)

Mon grand-père était au maroc de 1916 à 1919
J'ai un certain nombre de photos et je pense que vous n'avez pas l'insigne de l'escadrille d'Iitzer en aoùt 18, ci-joint photo sur carlingue de l'avion et ensuite le détail de la photo de la section du camp cazes de casablanca en 1919 (pris en compte : )

Mon site : http://monsite.orange.fr/cazes-maroc-1915-19/





Réponse provisoire :
(Source : Les escadrilles militaire de l'Aéronautique militaire 1912-1920 SHD-Air)
Cette escadrille créée n°302 à Casablanca est devenue VR 551 le 1er juin 1917, à Itzer en août 1918 et elle est devenue 1ère escadrille du Régiment du Maroc, le 1er janvier 1920.
L'insigne de la VR 551 représentait une croix Svastika rouge inscrite à l'intérieur d'une étoile blanche bordée de rouge.

Escadrille d'Itzer - Claude Boutin Gendreau (04/03/2008)

Sur la photo jointe (légendée comme suit) nous voyons l'insigne sur l'avion, le croissant de lune et le petit photographe accroché par le pantalon.















































GB I/32 - GB II /32 - Jean Arnouilh (05/03/2008)

Bonjour,
Ci-jont quelques photos qui appartenaient à mon père (décédé en 1955).
Avion1 = prise à Abbeville (Somme) ; je n'ai pas pu à ce jour retrouver la signification de l'emblème (coiffe alsacienne ???)
Avion4 = je pense qu'elle a été prise à Chateauroux ; ma mère, qui habitait sur la base, m'a toujours dit que "l'escadrille ?" avait des chiens comme mascottes.
Avion 5 = photo prise en Syrie . Je vous donne quelques renseignements si vous désirez essayer de dater les clichés J'ai entendu parler de "cercueil volant" ?!?.
Quant aux dates, je ne parviens pas à voir le grade de mon père (1er à gauche sur les photos 1 et 5) pour faire des recoupements..
2 ème classe en 1928 - 1 ère classe en 1929 - Caporal en 1930 - Sergent en 1932 - Adjudant en 1943 - S/lLt en 1944 - Lt en 1946
Affectations successives :
1928 = 4 ème GOA ---> 4 ème EA ---> 3ème RATOE du Levant --->39 ème RAO
1929 = Rayack (Syrie)---> 6 ème escadrille
1931 = 31ème RAO 1937 = 32 ème Escadre aérienne de Chateauroux
1938 = Algérie, Maroc 02/09/1939 au 08/05/1940 = campagne d'Allemagne
mai 1940 à novembre
1944 = GB 2.32 à Agadir puis GB 1.32 Casablanca, Agadir, Saint Arnaud (Algérie), Djedeida (Tunisie), Oran, Villacidro (Sardaigne), Istres et Lyon.
Je vous laisse toute latitude pour juger de leur intérêt et d'en disposer à votre guise.
Cordialement,
Jean Arnouilh

Réponse :
Le noeud alsacien : c'est l'insigne de la BR 201 Pourquoi le noeud alsacien : le ruban qui serre la coiffe alsacienne, prend des proportions démesurées aux environs de 1870 et s'orne de cocardes bleu blanc rouge à la reconquête de la province. C'est justement en oeuvrant à cette reconquête en 1918 que l'escadrille a choisi ce symbole.
Avion1 = Bloch 200, MB 200 (Marcel Bloch) 1937 ou 1938 ... appelé effectivement "cercueil volant"
Avion2 = Spitfire de l'Aéronavale (hors-sujet Armée de l'air)
Avion3 = Martin B 26 Marauder du GB I/32 défilant sur Paris (travers les Halles de Paris et l'église Sainte Eustache)
Avion4 = Bloch 200 (si Châteauroux à partir du 1er janvier 1938)
Avion5= Douglas DB 7 (GB II/32). Cette photo nous tenterait à penser que le GB II/32 aurait aussi participé à la campagne de Syrie (photo pas encore affichée).