Contributions page 13

 


Insigne à identifier - Guy Rufray (23/01/2010)

(contribution précédente du même auteur)

A propos du premier insigne que tu cherches à identifier j'ai trouvé sur le site Delcampe cette photo, en pièce jointe, prise à Meknès.
Elle va dans le sens de ton hypothèse d'une variante de l'escadrille 105.
Le nom du pilote pourra peut-être te donner la solution.


(Ndlr) Le lieu Meknès induit effectivement le 37e RAO et l'escadrille 105 qui lui est associée.
Le nom du pilote Denis Hodapp breveté à Istres le 16/06/1921 (n° 19059) n'apporte rien de plus.


(contributions suivantes du même auteur)









 

Insigne à identifier - Martine Scherrer Feaugas (02/02/2010)

J'ai retrouvé des compléments d'information par rapport à mes deux photos déposées sur votre site dans la rubrique "insignes à identifier".
Il s'agit du serpent enroulé sur un X, au dos est inscrit DESCHAMPS, en relisant le carnet de vol de mon grand-oncle Henri SCHERRER je trouve un sergent DESCHAMPS à plusieurs reprises en 1923 au cours de mission photos, bombardements, ceci pendant la guerre du RIF au Maroc, sous les ordres du Capitaine LEHIDEUX commandant la 6°escadrille à KASBAH TADLA. Il me semble que ces informations peuvent être utiles bien que je désespère d'avoir un jour plus de détails. Je n'ai pas d'autres éléments pour la 2° photo.
... j'ai une photo datée en juillet 1922. Il s'agit d'un entraînement à la Sénia à Oran, 36° régiment, 2° groupe, chef de Bataillon Gallet. Mon oncle est le pilote et il est accompagné du sergent LAMBERT, c'est un vol d'entraînement.

Voici la photo de groupe à Kasbah-Tadla le 30 avril 1923 prise à l'occasion de la visite du Général DAUGAN. Mon oncle se trouve en haut tout à fait à droite, képi clair. J'ai l'impression qu'il s'agit de Denis HODAPP au 2° rang extrème gauche, et DESCHAMPS même rang extrème droite.


(Ndlr) Georges Ledot, au premier rang, assis, le second en partant de la droite (voir contribution)




(Ndlr)Si la photo du Breguet XIV A2 n'amène rien d'intéressant (absence d'insigne, seulement un "probable" n° de série d'avion 6424), la photo de groupe par contre est fort enrichissante. .... En effet, je remarque déjà que neuf personnages (dont votre grand oncle Henri Scherrer) porte l'insigne de "ce qui semble bien être" la sixième escadrille du 37 ème Régiment d'Aviation d'Observation (37ème RAO) à savoir l'escadrille Voisin Renault n° 558 VR 558 dont l'image de l'insigne est placée ci-dessous :
Recherche sur mes bases de données :
Henri Scherrer, breveté à Istres, le 11/03/1921 comme sergent (numéro de brevet 18911)
René Lehideux, breveté à Istres, le 26/02/1923 comme capitaine (numéro de brevet 19847) (curieux, beaucoup plus jeune pilote que votre grand oncle et pourtant son commandant d'escadrille courant 1923)
Des brevetés pilote au nom de "Deschamps", j'en ai douze.
Des brevetés pilote au nom de "Lambert", j'en ai vingt et un. (sans prénom : mission impossible)
Des brevetés pilote au nom de "Gallet", j'en ai quatre. (Henri, André et deux Auguste : c'est probablement Henri).




Concernant l'apparence différente de l'insigne, vous avez strictement raison mais aux contacts des collectionneurs d'insignes, j'ai appris que selon :
- les époques,
- les fabrications industrielles ou artisanales,
- les fabrications françaises ou locales,
- les divers fabricants (Augis, Courtois, drago),
on enregistre des écarts étonnants démontrant que l'héraldique n'est pas une science exacte.

Parmi les photos transmises et en particulier celles de l'insigne de brevet de pilote (que l'on appelle macaron) de votre grand oncle, il faut noter le n° 12611 qui ne correspond pas au numéro du brevet (18911).

Le symbole :
- l'étoile te guide,
- les ailes te portent,
- les lauriers t'attendent.




Elément nouveau :
(Ndlr) Lorsque j'ai vu cette photo de Pierre Jarrige (légendé "Breguet XIV de la 2ème escadrille du 1er GAA), j'ai tout de suite fait le rapprochement avec celle de Martine Scherrer Feaugas puisque, manifestement, l'on retrouve le même insigne.
Naturellement, le serpent fait immédiatement penser aux traditions initiales de la 2ème escadrille du 1er GAA, la VR 547 représentant justement un serpentaire.
Il ne reste plus qu'à s'interroger sur le sens du X (dix romain).
C'est dommage que ce X (dix) ne corresponde pas au numéro d'escadrille de la 547 au sein du 37ème RAO renforcé pour la guerre du RIF puisqu'elle en était la 12ème escadrille.
En attendant mieux ...















Léopold Gourp - Henri Lagrasse (03/05/2010)

Je réalise un diaporama, concernant l'aviateur Léopold Gourp à l'occasion d'une cérémonie qui se déroulera début juin à Rieux Minervois, berceau de sa famille. Cette démarche est effectuée en accord avec ses descendants à titre bénévole et sans but commercial. Le collège durant cette année scolaire a élaboré une action pédagogique sur ce thème. Je trouve sur votre site une photo de groupe de la 6° escadrille du 37° Ra ou apparait cet aviateur, alors que nous avons très peu de photos le concernant. Voudriez vous m'autoriser à publier cette photo dans le diaporama en citant la source.
Merci pour votre site,
Note : mon père était au 37° Ra en 1923 mais à la 2° escadrille.
( ...)
Merci pour votre mail ; Léopold Gourp est le 2° en partant de la gauche au 2° rang.
Le diaporama a pour but de donner ce personnage en exemple aux élèves de ce petit village qu’est Rieux Minervois. Gourp est connu pour sa fin dans les conditions qui ont été largement décrites ans les ouvrages traitant de l’Aéropostale. Son passé militaire est souvent ignoré. Son parcours et ses origines sont proches de celles de mon père, la branche paternelle est en plein Minervois. C’est pour cela que j’ai proposé à Anne Marie Benit Gourp, la nièce de Léopold, de faire un diaporama à l’occasion de la mise en place d’une stèle à la mémoire de l’avaiteur.
Le breguet 14 survolera la manifestation et les vieilles tiges seront représentées par moi_même et le Président du Groupement Didier Daurat, Pierre Beder.
Pour l’insigne de la 2° escadrille, basée à Taza, il faut que je recherche dans des boites où sont rangées les médailles et insignes de mon père.
Pour les photos, j’ai effectivement une collection (1921_1946) correspondant à la vie militaire de mon père. J’ai pu identifier un certain nombre de personnes : Exemple Delaunay qui vivait sous la même tente que mon père à Taza.
Ce serait interessant de croiser nos connaissances.














Eugène Bullard - Escadrille n°93 - Kevin Broucke (30/01/2010)
(échange intentionnellement placé pour mettre en valeur l'efficience du site "Mémoire des hommes")

Je vous contacte car je voudrais savoir si vous pouviez éventuellement confirmer quel type d'avion le sergent Eugene Jacques Bullard utilisa quand il vola dans l'aéronautique française durant la Grande Guerre. Pourriez-vous me confirmer également s'il a volé dans l'escadrille 93?

(Ndlr) Eugène Jacques Bullard est, selon mes sources (*) le premier pilote noir américain à servir dans l'aéronautique militaire française :
- breveté pilote à Tours sous le n° 6259 à la date du 5 mai 1917.

Sur le site "Mémoire des hommes" :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/
"Périodes et Conflits" >> "Première Guerre mondiale"
>> "Personnels de l’aéronautique militaire"
>> "Formulaire de Recherche"

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/spip.php?page=base_recherche&_Base=SHAA&_Action=1
>> Nom (*) : "Bullard" >>
"Lancer la recherche" On trouve la fiche de "Bullard James Eugène, né le 09/10/1894" lien direct :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/lib_memh/php/fiche_popup.php?_Base=SHAA&_Lg=fr&_Fiche=NCDwUHZTfAPydFABCmQ=&_C=1611228649
(images des fiches placées ci-dessous)

Cela correspond bien puisqu'il est parti au GC 15 le 24/08/1917. Or l'escadrille n°93 appartenait au GC 15 : voir sur mon site
>> "Escadrilles"
>> SPA 93
>> "Avant 1920" (lien direct)

http://www.traditions-air.fr/unit/escadrille/aviation_militaire1914_1918.htm#_93

L'escadrille 93 (créée le 6 mai 1917) a été équipée de Nieuport 17, 23 et 24 puis de Spad VII et XIII à compter du 12 novembre 1917. L'escadrille a également utilisé des Farman 40 (*).
Donc Eugène Bullard a été susceptible de voler sur les uns ou les autres de ces types d'appareils.

Le lien vers "Mémoire des hommes" est proposé dans la rubrique "Liens" >> "Plus d'informations"

(*) Source : "Les escadrilles de l'aéronautique militaire française" - Symbolique et histoire - 1912-1920 - édité par le SHAA (Service Historique de l'Armée de l'Air), devenu SHD- Air (Service Historique de la Défense - Département Air)











Insigne à identifier - Claude Cacault (01/02/2010)

Pouvez vous m'aider dans l'identification d'un insigne qui a appartenu à un mitrailleur dans l'aviation pendant la guerre de 14-18 ?
Cet insigne n'apparaît pas parmi ceux qui figurent sur le site Traditions de l'AA.



(Ndlr) Aprés recherche, Claude Cacault a trouvé lui-même qu'il s'agissait du logo de Lorraine Dietrich, fabricant de moteurs d'aviation, de marine et de voitures...etc.
Voir le fichier pdf (page 5) sur le site suivant :
http://www.hydroretro.net/etudegh/moteursaviationlorraine.pdf




























Ecole de l'Air - Michel Baron EMA 58 (12/02/2010)

Membre du Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine, je participe à la rédaction d'un ouvrage édité à l'occasion des cent ans d'aviation à Bordeaux. [ ...] J'ai lu sur votre site l'histoire de l'école de l'air. J'ai sous les yeux un article du général Grigaut dans un hors série de 1969 de la Revue historique de l'Armée [ ...] Je joins ... le texte complet, il donne tous les détails d'une période (la partie relative à son séjour à Bordeaux) que l'on a tendance à simplifier.

(Ndlr) Merci à la Revue Historique des Armées
Pour consolider l'historique de l'école de l'air, l'autorisation de publier l'article sur le site a été obtenue (par courrier électronique du 15/02/2010 de A-A Inquimbert, rédactrice en chef adjointe de la Revue historique des armées).









EALA 09/72 - Michel Baron - EMA 58 (12/02/2010)

Voici le scan recto-verso de l'insigne de l'EALA 9/72 de Méchéria. Comme l'explique le site "ER I/33 Belfort", l'homologation de cet insigne ayant été refusée, l'escadrille l'a quand même commandé chez Drago et porté. Il a finalement été homologué.






























 

ERALA 01/39 - Gilbert Paulin (28/02/2010)

Ajouter dans "Equipement" : T28 Fennec - jusqu'au 31.12.1964 (pris en compte)

(NdlR) Après vérification sur le site de Jacques Moulin :
http://club-air-lyon.over-blog.com/
Le T 28 Fennec équipe effectivement l'ERALA 1/39 durant la période de mars à décembre 1964.
L'ERALA 1/39 (qui aurait pris l'appellation ERALA 00/039) a donc été dissoute le 31/12/1964 (au lieu du 31/12/1963 précédement affiché)
.






































Escadrille C2 CIC Meknès - Mario Biancotti (28/02/2010)

... insigne de l’escadrille C2 du Centre d’Instruction de Chasse (CIC) de Meknès, insigne créée fin 1944 par Camille Plubeau, patron de cette unité à l’époque. La C2 était équipée de Hurricane de différents modèles surtout des Hurricane IIC.
A la libération, l’armée de l’air avait ouvert une école de mécaniciens à Nanterre et quelques avions de Meknès ont rejoint cette école qui cessa de fonctionner après la réouverture de l’école de Rochefort. Il est possible qu’un cours de formation marine est existé à Nanterre et que ce Hurricane y fut affecté.
Dans son livre sur les insignes de l’Aéronautique Navale (édition ARDHAN), monsieur Yves Gouriten proposait une version « Marine » de cet insigne sans en être affirmatif car les photos de l’époque ne permettent pas de distinguer les détails de l’insigne si ce n’est l’allure générale de l’insigne de la C2.
L’insigne de la C2 fut peint très peu de temps sur les avions de l’escadrille. Elle conserva ses Hurricane jusqu’à fin 1946 qui seront remplacés par les Spitfire V du CPC lorsque que l’escadrille « Spitfire » eu en compte suffisamment de Spitfire IX. L’insigne de la C2 représente un jeune busard sortant d’un œuf tenant sous son aile une mitrailleuse et la cassure de l’œuf les côtes de France symbolisant la libération du pays. Je joins une photo de l’insigne métallique de cette escadrille aujourd’hui oubliée.



Pas de problème pour l’utilisation de l’insigne de la C2. Mon père était très fier de cet insigne car il lui avait été remis par Plubeau lui-même bien que n’appartenant pas à son escadrille. En fait comme il y avait pénurie de personnel, mon père allait souvent donner un coup de main à ses collègues des autres escadrilles et surtout à la C2 car René Rubin, le patron des Spit à ce moment la, connaissait très bien Plubeau et envoyait souvent du monde en renfort à la C2 dont les Hurricane à bout de souffle avaient besoin d’un entretien constant. Je joins à mon courriel les rares photos de Hurricane prises par mon père à l'époque. Elles se situent aprés 1945 à l'époque ou l'insigne n'était plus peint et la dérive tricolore réduite à sa plus simple expression.
La photo avec Camille Plubeau au commande provient de la revue Réplic mais c'est une des rares photos ou l'on voit un Hurricane de la C2 avec l'insigne au graphisme assez proche de celui de la marine. Pour la petite histoire, la pénurie de pellicule photo en Afrique du Nord s'acheva qu'au début de l'année 1945 ce qui explique le peu d'images d'amateur de cette époque (pris en compte ).









Patrouille Tricolore - Mario Biancotti (17/03/2010)

Je viens de faire un tour sur votre site sur la page consacrée à Meknès et je viens de me rappeler que je dispose de ... photos des spit tricolores (pris en compte ).

Variante de l'insigne de l'EEOC 1/17 ou de l'EC 1/20 Aurès Némenchta - Mario Biancotti (11/09/2010)

Je viens de récupérer quelques affaires ayant appartenues à mon père et parmi celle-ci le numéro 201 du 6 septembre 1956 dans lequel se trouve un article intitulé "Avec ceux de la 20ème escadre".
Page 14 il y a une photo de l'insigne du I/17 où le scope radar cède sa place à une tête de mort peint visiblement sur la porte en bois d'un bâtiment de l'escadron.
Au cas où vous ne possèderiez pas ce numéro, j'ai réalisé un scan qui n'est pas terrible mais la qualité du papier est plutôt déplorable.

(07/10/2010) La météo peu clémente de la semaine dernière m'ayant cloué derrière mon micro, voici en version dessin, la variante d'insigne du 1/20. Vous pouvez bien entendu l'utiliser sans problèmes.