Contributions

31e RAO - Didier Lecoq (01/05/2006)

Je suis ...en désaccord avec vous sur le 31e RAO de Tours. D'après les documents lus au SHAA et mes recherches dans la presse locale, le 31e n'était pas constitué de deux groupes à trois escadrilles mais de trois groupes à deux escadrilles. Il s'agit du GO 3 (11e et 12e escadrilles), du GO 4 (13e et 14e escadrilles) et du GR 5 (15e et 16e escadrilles). L'avion d'armes du 31e RAO était, dans l'ordre de leur apparition : le Breguet 14 A2, le Potez 15 A2, le Potez 25 A2. En 1935 viendra le Breguet 270. Jusque-là, je n'ai pas trouvé trace de Breguet 19 A2 à Tours. Mais mes certitudes s'arrêtent à 1930. Je n'ai pas encore épluché les journaux postérieurs à cette date, enfin pas systématiquement (j'ai quand même pas mal d'informations éparses). En revanche, je ne sais pas quel avion dotait le GR n°1 du 33e RAM de Mayence (commandant Wizen) arrivé à Tours en 1930 à la suite de l'évacuation de la Rhénanie. Je ne sais pas non plus s'il est resté longtemps en Touraine, le 33e étant reconstitué pratiquement dans la foulée. J'en saurai un peu plus dans les prochains jours, voire dans les prochaines semaines.

(27/05/2006) Plus de détails sur le 31e RAO, voir article
http://aeroplanedetouraine.fr/fete_31e/

(28/05/2006)...deux précisions supplémentaires à vous donner, qui ne sont pas dans ma page sur la fête du 31e. Les quatre premiers Potez 15 sont arrivés le lundi 11 décembre 1923. Et la réception officielle du "GR 1" de Mayence a eu lieu le mercredi 4 juin 1930 (avec défilé des avions, etc.). Les avions - là je serai moins précis - sont réellement arrivés le dimanche ou le lundi. (à traiter)

B 17 GLAM - Didier Lecoq (14/03/2010)

Je t'aurais bien passé la photo du B-17 de la SAL du général Koenig (CCFA) mais je vois que tu l'as déjà. En revanche, j'ai le nom des quatre personnes sur la photo :
De gauche à droite: Craven, sous-lieutenant Melville-Lynch, lieutenant Bouguereau, sous-lieutenant Lagatu (pris en compte : ).
Cédric a fait une erreur dans son profil : dans sa première livrée, le B-17 se prénommait Bir-Hakeim. Le C devant le K n'est apparu que dans la version tout alu.
à +
Didier

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 
















EM 85 - Jean-Noël Arzul (04/01/2006)

Je te confirme que les EB 1/92 et EB 2 /92 étaient équipés de Vautour II B (et non II N) ... Quoiqu'en fin de vie, quelques Vautour II N (désarmés ou "décanonisés") volaient à la 92ème EB avant la dissolution de cette escadre. (pris en compte : ).
J'ai également le plaisir de te signaler qu'un escadron de Marche "00.85" "Loire" existait au Pacifique (Hao). Cet EM 00.85 était équipé de Vautour II B P et II N P ("P" pour Pénétration ...). Cette unité a existé jusqu'en 1974 (dernière année pour les tirs aériens). En période inter-campagne, l'état-major de l'EM 85 séjournait à Mont de Marsan [insigne triangulaire bleu (azur) avec Trident de Neptune (argent)] ... (pris en compte : ).



Précision : création 1965 dissolution 09/12/1974

Vautour II N RA (ajoutée le 02/03/2012)























 

20e EC - Guy Rufray (15/05/2006)

A propos de la 20ème Escadre :
Dans un article sur les P-47 en Algérie (Le Fana n° 176), Gilbert Néel écrit " La réorganisation du 1/17 en 20e Escadre de Chasse prit effet officiellement le 1er avril 1956. Le Commandant Merle commandait l'escadre, avec le Capitaine Berthet pour second. L'escadron 1/20 était commandé par le Ltt Marquis et le 2/20 par le Ltt Jacques Salvan...Au 1er avril 1956 la 20e Escadre disposait de 36 F-47D, dotation qui ne fut jamais dépassée.
Dans Air Fan, Alain Crosnier écrit " A sa création, le 1er avril 1956, la 20e Escadre de Chasse est constituée de deux escadrons : l'E.C. 1/20 "Aurès-Ne*mn*tcha" *[sic!]*et l' E.C. 2/20 "Ouarsénis".Chaque escadron dispose de 18 chasseurs-bombardiers Republic F-47D Thunderbold...En septembre 1957...Le 2/20 reçoit 16 SNCASE 535 "Mistral"...Début avril [1960] , les premiers Skyraider sont en ligne au 2/20, le second escadron échange ses "Mistral" et perçoit ses premiers "Sky" en juillet. Le 30 septembre 1960, l'E.C. 1/6 "Oranie" équipé de "Mistral" est dissous pour devenir l'E.C. 3/20 "Oranie". Il touche ses premiers "Sky" en octobre...C'est le 30 septembre [1962] qu'intervient la dissolution du 1/20 qui donne naissance à l'Escadron d'Appui Aérien 1/21 à Djibouti. C'est ensuite la dissolution du 2/20 qui est prononcée le 31 décembre 1963. Auparavant, courant novembre, l'E.C. 3/20 était devenu Groupe de Chasse 3/20...finallement au mois de mars 1964, c'est au tour du 3/20 d'être dissous. (pris en compte : )

(contributions suivantes du même auteur)

20e EC - Jean-Eric Zobrist (07/06/2006)

""BA 142 BOUFARIK en Algérie. La 20e EC créée à ORAN le 1er avril 1956 arrive à Boufarik le 27 novembre 1959 avec les escadrons 1/20 "Aurès-Nementcha" et 2/20 "Ouarsenis" sur Mistral et P 47. Le 25 août 1960, l'EC 1/6 "Oranie" est rattaché à la 20e EC alors entièrement équipée de Skyraider AD 4 et devient l'EC 3/20 "Oranie". Elle est subordonnée au GATac mais assure aussi des détachements dans l'Oranais et le Constantinois au profit des autres GATac. Ses missions principales sont l'appui-feu et la RAV (?), elle sert également de réserve régionale pour l'appui-feu lourd. Son activité aérienne est de 1500 à 1600 heures de vol/mois. Le 23 septembre 1962, l'EC 3/20 retourne à Oran où il est transformé en Escadron de marche 2/21 en mars 1964. L'EC 1/20 est dissous le 30 septembre 1963, et le 2/20 un mois plus tard et enfin la 20e escadre le 31 décembre 1963."" (pris en compte : )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EC 3/10 - Bruno Parmentier (29/05/2006)

J'ai été stationné sur la base de Djibouti d'avril 80 à juin 81 et je peux vous dire que le 3/10 Vexin y était déjà présent à cette date. On pouvait également y trouver l'ETOM 188 équipé, si mes souvenirs sont exacts, de 2 Noratlas et d'1 Alouette II. (pris en compte : )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4C1 (escadrille d'origine aéronavale) - Lucien Morareau (06/06/2006)

Je me permets ... de vous signaler une petite erreur. En effet, ce n'est pas la 4C1 qui a été transférée à l'Armée de l'Air le 01/01/1936 mais la 3C3. La 4C1 avait été ainsi re-numérotée le 1er août 1933 lorsqu'elle quitta la Tunisie pour s'installer à Marignane.

(07/06/2006) Pour résumer :

- 3C1 (le requin) - Elle est créée 5C1 en mars 1927 à Hyères. Elle devient 3C1 le 01/07/1927 (suppression des arrondissements maritimes et création des régions maritimes). En Mars 1932, elle est transférée à Marignane et elle est intégrée à la flottille de chasse de la 3ème Région maritime (3FC). Le 01/01/1936, elle est transférée à l'AA et entre dans la composition de la 8ème EC.

- 3C2 (le trident ailé) - Elle est créée 3C2 en mars 1932 à Hyères. Elle est transférée le mois suivant à Marignane et elle est intégrée à la flottille de chasse de la 3ème Région maritime (3FC). Le 01/01/1936, elle est transférée à l'AA et entre dans la composition de la 8ème EC.

- 3C3 (le lion bondissant) Elle est créée 6C3 à Sidi Ahmed (Tunisie) en février 1926. Elle est re-numérotée le mois suivant et devient la 6C1. Elle devient 4C1 le 01/07/1927 (suppression des arrondissements maritimes et création des régions maritimes). En juillet 1933, elle est transférée à Marignane, devient la 3C3 et elle est intégrée à la flottille de chasse de la 3ème Région maritime (3FC). Le 01/01/1936, elle est transférée à l'AA et entre dans la composition de la 8ème EC. (photo d'un alignement de Dewoitine 622 C1 de l'escadrille 3C3 de l'Aéronautique navale prise à Marignane en 1934 placé sur le site avec l'aimable autorisation de Lucien Morareau )

J'ajoute que la quasi totalité des officiers mariniers pilotes acceptèrent le changement d'Armée (avec, il est vrai, un galon supplémentaire à la clé), mais un seul officier, le CC Dugand, commandant la flottille, suivit le mouvement. Nommé Lt/col il prit le commandement de la 8ème escadre. Il se tua en SAC en 1938.

(10/06/2006) ....voici les historiques des trois autres escadrilles :

- 4B1 Elle est créée BN402 (BN = bombardement de nuit) à Karouba le 01/05/1924. Elle devient T402 (T=torpillage), le 01/10/1924 puis 6B2 le 01/03/1925. Elle devient 6B1 le 01/03/1926 et enfin 4B1 le 01/07/1927. Elle est transférée à l'AA le 01/01/1936 et entre dans la composition de la 25ème escadre de bombardement. A cette époque, elle est équipée de Farman 186 Goliath en version hydro.

- 4B2 Elle est créée B401 (B = bombardement) à Karouba le 01/10/1924. Elle devient 6R1 le 01/03/1925 puis 6B2 le 01/01/1927. Elle devient 4B2 le 01/07/1927 et elle est transférée à l'AA le 01/01/1936 pour entrer dans la composition de la 25ème escadre de bombardement. A cette époque, elle est équipée de Farman 186 Goliath en version hydro.

- 4B3 Elle est créée H103 à Cherbourg le 01/01/1924, elle devient 1R2 le 01/03/1925 et est dissoute le 30/06/1927. Le lendemain, le 01/07/197, est constituée la 1B1 avec les mêmes équipages mais avec des Farman 65 Goliath. Le 01/08/1933, alors équipée de Farman 168 Goliath, la 1B1 est transférée à Sidi Ahmed où elle devient la 4B3. Ses Goliath sont transformés en version terrestre. Elle est transférée à l'AA le 01/01/1936 et entre dans la composition de la 25ème escadre de bombardement. A cette époque, elle est toujours équipée de Farman 186 Goliath en version terrestre.

Notez par ailleurs que : Si la 5B2 a effectivement été mise, pour emploi, aux ordres de l'Aéronautique militaire au Maroc de 1925 à 1927, elle n'a jamais cessé d'appartenir à la Marine et je suis dubitatif quant à cette appellation de 22ème escadrille du 37ème RAO. Mais peut-être disposez-vous de documents plus explicites.(à traiter)

(14/08/2006) A rajouter dans la liste des aéronefs utilisés par l'AA :
- CAMS 37A : 5ème escadrille d'Indochine de 1933 à 1939
- CAMS 37Lia : 5ème escadrille d'Indochine puis 1/CBS de 1933 à 1942
- CAMS 55 : 5ème escadrille d'Indochine puis 1/CBS de 1933 à 1941
- Farman 168 Goliath : 25ème escadre de bombardement (ex escadrilles 4B1, 4B2 et 4B3) en 1936
- Loire 130 : 5ème escadrille d'Indochine puis 1/CBS de 1933 à 1945
J'ai des profils couleurs pour tous ces appareils mais il s'agit d'appareils de l'Aéronautique navale.

A modifier : LeO 257, l'appellation exacte est Lioré et Olivier (ou LeO) H257Bis (traité)

Escadrilles d'Indochine - Lucien Morareau (26/02/2008)

Je suis enfin arrivé à mettre un semblant d'ordre dans les neufs escadrille d'Indochine. J'ai encore quelques incertitudes dans certains mois de prises d'effet de renumérotations mais la chronologie est bonne. Je pars de 1920, année au cours de laquelle la mission du Cdt Glaize a mis en place la première structure cohérente.

Escadrille n° 1, existe à Bach Maï (Hanoï) le 01/01/1920,
Devient Groupe Aérien Régional 595 le 01/10/1938,
Devient Groupe Aérien d'Observation 595 le 01/12/1938,
Devient Escadrille I/595 le 01/09/1939,
A Tong, base et matériel tombent aux mains des japonais le 09/03/1945.(à traiter )

Escadrille n° 2, existe à Bien Hoa le 01/01/1920,
Devient escadrille n° 4 le 01/03/1938,
Devient escadrille 1/42 le 01/10/1940
A Tong, base et matériels tombent aux mains des japonais le 09/03/1945(à traiter ).

Escadrille n° 3, créée à Bach Maï le 01/10/1927,
Devient escadrille n° 1 le 01/11/1939,
Devient escadrille 1/41 le 01/10/1940, Dissolution le 01/03/1943, entre dans composition d'un groupe de bombardement.(à traiter )


(transmis aéroforum 07/10/2008) insignes métallique et en tissus, de l'escadrille 1/41, ex escadrille n° 3 d'Indochine. Les garudas tricolores ont remplacés en 1939, l'ancien insigne représentant un dragon dans un triangle.


Escadrille n° 4, créee à Bach Maï le 01/10/1928,
Devient escadrille n° 2 le 10/08/1938,
Devient escadrille 2/41 le 01/12/1938,
Dissolution le 01/03/1943, entre dans dans composition d'un groupe de bombardement.(à traiter )

Escadrille du Donnaï de la Marine, transférée à l'AA le 01/11/1933 et devient Escadrille n° 5 Devient Escadrille 1/CBS le 01/12/1940,
A Hanoï et Watchaï, bases et matériels tombent aux mains des japonais le 09/03/1945.
Deux Potez 25 continuent à faire qq missions dans le haut Tonkin en liaison avec les américains. (à traiter )

Escadrille 1/596 créée le 01/05/1940 à Tourane,
Dissolution le 01/03/1943. (pris en compte : )

Escadrille 2/595 créée le 01/09/1939 à Bach Maï
Dissolution le 01/11/1942 (appareils interdits de vol). (pris en compte : )


(transmis aéroforum 07/10/2008) insigne de l'escadrille de chasse 2/595 qui, équipée de MS 406, eut maille à partir avec l'aviation siamoise et, aussi, avec les japonais


Escadrille 2/42 créée le 01/11/1940,
Dissolution le 01/03/1943, entre dans dans composition d'un groupe de bombardement.

Escadrille 2/596 01/11/1940 à Tourane
Dissoute le 01/01/1942. (pris en compte : )


(transmis aéroforum 07/10/2008) insigne "composite" du Groupe aérien mixte 596 avec à gauche, le lion "cham" (tiré de la mythologie khmère) de l'escadrille 1/596 et, à droite, le phénix de l'escadrille de chasse 2/596.

Je vous communiquerai plus tard la chronologie des bases, équipements et commandants.
Cordialement,
LM

Escadrilles de Djibouti - Lucien Morareau (06/10/2008)



Découvert dans les archives de son créateur, le Lt Bachoué (MSAC en 1944), le dessin original de l'insigne de l'escadrille de Djibouti en 1933. Des clichés, issus des mêmes archives, confirment le port de cet insigne sur les Potez 25 de l'unité (pris en compte : ).

Commentaires de Bernard Palmeiri :
... et inédit ! (merci M. Morareau)
Cet insigne figure également en grand format, découpé, à l'entrée du terrain d'Ambouli, à la même époque.

porté sur la dérive d'un Potez 25. Photo prise en 1933 :

Escadrilles de Djibouti - Gilbert Ladarré (19/10/2008)

Je fais ces recherches pour compléter la biographie de mon père le sergent-chef Gaston Ladarré. J'ai vu sur votre site une discussion sur l'insigne de l'Escadrille de Djibouti dans les années 30. Je vous envoie, ci-joint, la photo dont parle M.Palmieri et qui fait partie des archives de mon père. Vous pouvez d'ailleurs la retrouver, ainsi que des photos de Potez 25 portant cet insigne, dans le n° 164 de la revue. AVIONS paru en juillet.
Si vous le souhaitez, vous pouvez, bien sûr, publier la photo de l'entrée de la base de Djibouti sur votre site.
Très cordialement. Gilbert Ladarré

Escadrilles d'Indochine - Gilbert Ladarré (24/11/2008)

Dans la rubrique : Escadrilles/autres/Indochine/remarques, vous écrivez que l'escadrille n°3 créée le 1/10/27, devenue escadrille n°1 le 1/11/39 (en accord avec le carnet de vol de mon père) et escadrille 1/41 le 1/10/40. Or sur la photo de l'escadrille devant un P542 (publiée dans le n° 164 de la revue "Avions"), il est écrit :"41ème Groupe Aérien Autonome - S-P-Aé Tong - Personnel de la 1ère Escadrille le 11-4-40". Donc, à cette date, l'escadrille était déjà 1/41. Quelle est l'explication ? Pour le 3ème trimestre 39, le carnet de vol est signé par le Cne Lanciaux, cdt l'escadrille n°3 et par Cdt du 41ème G.A.A sans nom, mais la signature est celle de Cne De Carné. Pour le 4ème trimestre 39, signature du Lt Tourmissa, cdt la 1ère escadrille, et du Cne De Carné, cdt par intérim (p.i) le 41ème G.A.A. D'autre part, concernant l'insigne de l'escadrille, vous écrivez :"Les garudas tricolores ont remplacé en 1939, l'ancien insigne représentant un dragon dans un triangle". Or sur la photo de l'escadrille qui date de 40, c'est toujours l'insigne au dragon. De même, on voit cet insigne sur le P25 n°1482 accidenté en mars 1942 (avec la dérive peinte en rouge sur ordre des japonais en février 42). Cordialement. Gilbert Ladarré

Escadrilles d'Indochine - Lucien Morareau (25/11/2008)

Merci de ces commentaires. Mais, avant de vous faire part des miens, je me dois de vous mettre en garde sur la validité des informations recueillies dans les carnets de vol. S'il est vrai que ce sont, et de loin, les sources les plus fiables, il faut quand même les manier avec certaines précautions et faire attention aux points suivants :
Il y a TOUJOURS un décalage entre la mise en place d'une nouvelle organisation et sa confirmation dans les carnets de vol. Même chose pour les tampons qui ne suivent pas forcément le rythme (certains étaient encore utilisés plus de SIX mois après un changement d'organisation). Pour se faire une idée à peu près juste de ce qui s'est réellement passé, il faut avoir plusieurs carnets de vol afin de pouvoir faire des comparaisons.
Venons en maintenant à vos questions "vous écrivez que l'escadrille n°3 créée le 1/10/27, devenue escadrille n°1 le 1/11/39 (en accord avec le carnet de vol de mon père) et escadrille 1/41 le 1/10/40. Or sur la photo de l'escadrille devant un P542 (publiée dans le n° 164 de la revue "Avions"), il est écrit :"41ème Groupe Aérien Autonome - S-P-Aé Tong - Personnel de la 1ère Escadrille le 11-4-40". Donc, à cette date, l'escadrille était déjà 1/41. Quelle est l'explication ?
Je ne vois pas où est le problème. Il s'est agit d'un simple alignement sur ce qui se faisait en métropole. Le GA 1/41 a été créé le 01/02/1938 à partir du Groupe des escadrilles du Tonkin qui comprenait déjà les 3ème et 4ème escadrille. Il était l'une des deux composantes d'une très éphémère 41ème escadre. En juillet 1938, cette escadre fut dissoute sans avoir eu d'existence réelle et le GA 1/41, devenu autonome, prit l'appellation de 41ème GAA. A la fin de 1939, les escadrilles 3 et 4 furent re-numérotées 1 et 2 sans changement de rattachement organique (GAA 41). Enfin, le 01/10/1940, l'appellation "escadrille 1/41" apparaît dans les carnets de vol. Je pense que ce changement d'appellation a été décidé pour éviter des confusions avec la 1ère escadrille du 42ème GAA (Bien Hoa). Cette formation est d'ailleurs, à la même date, devenue escadrille 1/42.
La légende du cliché du 11/04/1940 est correcte, il s'agit du personnel de la 1ère escadrille du 41ème GAA mais elle n'est pas encore 1/41. Distingo assez subtil je vous l'accorde, mais néanmoins réel. La 1/41 a été dissoute le 01/03/1943, appareils et personnel entrant dans la composition du Groupe de bombardement (non numéroté). Ses commandants successifs ont été : Cne Tapie (10/27-05/29), Cne Honoré (05/1929 - 08/1932), Cne Fourestier (08/32 - 10/33), Cne Lauzin (11/33 - 03/34), Cne Discors (04/34 - 07/1937), Cne d'Abadie d'Arrast (08/37 - 10/37), Cne Benoît (10/37 - 06/38), Cne Lanciaux (07/38 - 11/39), Lt Tournissa (12/39 - 03/40), Cne David (04/40 - 06-40), Cne Adam (07/40 - 02-41) Lt/Cne Descaves (03/41 - 02/43).
Je répondrai plus tard sur le problème de l'insigne, après avoir comparé mes infos avec celles que Michel Ledet a récupéré au mois de septembre auprès de la fille d'un ancien pilote formé, comme votre père, localement.

Escadrilles d'Indochine - Gilbert Ladarré (26/11/2008)

Merci pour toutes vos explications. Je comprends qu'avant le octobre 1940, la dénomination était "1ère escadrille du 41ème G.A.A." et qu'ensuite c'est devenu "Escadrille 1/41". Effectivement c'est une distinction subtile. Toutefois, sur le carnet de vol de mon père, l'appellation "Escadrille 1/41" n'apparaît qu'en juillet 41; avant, c'était resté "1ère Escadrille" comme vous pouvez le voir sur le relevé du carnet de vol joint en copie. Soit 10 mois de retard ! Il y a eu aussi la période "Groupe Aérien d'Obsevation" dont je n'ai trouvé nulle trace sur les sites spécialisés. Pour ce qui concerne l'insigne au Dragon, s'il est vrai qu'il a été remplacé en 39, il y a vraiment un problème.

Escadrilles d'Indochine - Lucien Morareau (25/11/2008)

Je vous ai déjà dit que les carnets de vol, malgré l'immense intérêt qu'ils offrent, ne sont pas, loin s'en faut, le reflet exact d'une organisation.
On continue donc. A la mi 41, les GAA 41 et 42 sont dissous. Ce niveau organique hétéroclite disparaît donc et est remplacés par des groupes de deux escadrilles groupées par "affinité". La 1/41 (ex escadrille n° 1 d'Indochine) se retrouve donc "amatelotée" au sein d'un Groupe aérien d'observation créé pour l'occasion, avec l'escadrille 1/595 (ex escadrille n° 1 d'Indochine). Le n° 2 qui apparaît dès lors dans les carnets de vol ne signifie pas un changement d'appellation, il s'agit simplement du rang de l'escadrille dans le groupe. Le n° 1 étant bien sûr pris par la 1/595 dont la création remonte à 1920. On retrouve d'ailleurs la même bizarrerie dans les carnets de vol du Groupe de chasse dont les escadrilles 2/595 et 2/596 se retrouvent "baptisées" escadrilles de chasse n° 1 et n° 2 !!!
En avril 1942, les Groupes sont numérotés ; le Groupe de bombardement (escadrilles 2/41 et 2/42) prend le n° 1, un premier Groupe mixte (escadrilles 1/42 et 2/595) prend le n° 2, le Groupe d'observation (escadrilles 1/41 et 1/595) prend le n° 3, un second Groupe mixte enfin (escadrilles 1/596 et 1/CBS) prend le n° 4. L'escadrille de chasse 2/596 ne fait pas partie de cette organisation car elle a été dissoute fin 1941. Cette organisation durera jusqu'en mars 1943.
Tout ceci a été péniblement reconstitué par votre serviteur à partir de documents récupérés dans les familles d'anciens car, sur un plan officiel, il n'existe tout simplement plus aucune archive sur cette époque (et Henri Guyot sait de quoi je parle...). Tout a été détruit par les Japonais en mars 1945.

Escadrilles d'Indochine - Lucien Morareau (25/11/2008)

Dans un message précédent, j'avais mis en ligne cette image en écrivant qu'il s'agissait de l'insigne de l'escadrille d'Indochine 1/41. ... Il ne s'agit donc pas de l'insigne de la 1/41 (qui représente un dragon dans un triangle) mais de celui de la 2/42, escadrille créée en novembre 1941 par regroupement des Potez 542 disponibles à la colonie. Le tout avec mes excuses les plus plates.

 

 
























III/6(5) - III/6(6) - Dominique Vivier (14/06/2006)

j'ai noté une petite inversion concernant les EC 2/11 et 3/11. C'est le 2/11 Vosges qui a hérité de la "Comédie" (6.GC III/6) en troisième escadrille, tandis que le 3/11 Corse recevait la "Tragédie".(pris en compte : )

 

GRV 2/91 - Dominique Vivier (04/04/2010)

Voilà quelques temps que je n'ai pas eu l'occasion de te donner un coup de main ... [...].
Enfin, je viens de tomber sur MACH125 ( http://www.ba125.air.defense.gouv.fr/images/mach52.pdf ) de janvier 2010 où figure un historique du Bretagne et il semblerait que tu aies loupé la transformation de l'ERV 93 Bretagne en GRV 93 Bretagne.
L' ERV 00.093 Bretagne est en effet devenu GRV 00.093 Bretagne le 1.9.2004 avant de devenir GRV 02.091 Bretagne l'an dernier.

(Rdlr) Merci de ton message sympa, du coup de main et de l'intérêt accordé à mon site.
Tu as raison (tout en étant impitoyable avec moi). J'avais effectivement négligé la transformation de l'ERV 93 en GRV 93 Bretagne le 1/09/2004 (considérant cela comme une coquetterie). J'avais bien enregistré les changements d'appellation du 01/09/2009 en temps voulu [...]
Dur métier ! [ ... ] Pour le purisme, je vais gommer cette négligence. (pris en compte : )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GR I/36 - GR II/36 - Yves Audren (16/06/2006)

Une petite précision la 36° escadre n'a jamais mis en oeuvre des potez 637, cette erreur vient d'une mauvaise interprétation des journaux de marche ...les journaux de marche font état de Potez biplace, en fait des 631 venant de Reims qui ont été utilisés pour transformer les pilotes sur Potez 63.11. Le général Hoquetis me l'avait confirmé lorsque je l'avais rencontré à Avord. D'aprés son carnet de vol, la transfo se faisait en 25 minutes de vol.(pris en compte : )

GB I/31 - Yves Audren (26/11/2006)

une petite erreur sur le GB I/31 (aprés le 20 aôut 1940). En effet aprés la démobilisation il est décidé de fusionner les GB I/31 et II/31 en un nouveau GB I/31: à 2 escadrilles la première la SAL 277 (ex 1° du GB I/31) et la 2° la BR 226 (ex 1° du GB II/31). (à traiter)

GC II/7 - Yves Audren (18/07/2009)

Pour revenir sur l'info, donnée par Bernard Palmieri, sur la 4° escadrille du GC II/7, j'ai en ma possession les carnets de vol du colonel Boillot.
En effet au mois d'août 1939, le carnet est signé par le Cne Hugo commandant l'escadrille "France".
En janvier 1942 apparaît un tampon avec l'insigne de la SPA 78 et l'inscription escadrille France.
Ci-joint la photo du porte bonheur du sergent Boillot réalisé par les mécanos du GC II/7 à partir d'une pièce en duralumin (?) du Morane 406 n°225. Ce porte bonheur a accompagné Boillot dans tous ses vols, du D 520 au Broussard (dernier vol) en passant par le Breguet "Taon", le "Baroudeur" le "Gerfaut" et trois vols fusée sur le "Trident".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

 

 

SPA 95 - SPA 153 - Albin Denis (24/06/2006)

Ces 2 escadrilles étaient bien sur Gourdou-Lesseurre GLG-32 lorsqu'elles étaient affectées au GC I/38 basés à Thionville-Basse Yutz puis Reims mais elles ont été transformées à Reims sur Morane-Saulnier MS 225. Elles n'ont jamais utilisé les Nieuport 62 et 629, j'en suis certain. La confusion vient sûrement que l'escadre était équipé à la fois de Nieuport 62 et de MS 225. J'ai des dizaines de photos de ces avions décorés du Martinet et du Gypaète (avec tête de mort à cette époque). De même, le GC I/42 puis le GC I/4 sont passés du MS 225 aux Dewoitine D 500 et 501 avant de passer sur Curtiss H-75. Si vous le désirez, je peux vous donner les dates exactes.

(26/06/2006) Pour le MS 225, Je n'ai pas la date exacte de l'affectation du premier exemplaire. Ce qui est sûr, les 2 escadrilles (95 et 153) reçoivent leurs premiers MS 225 en fin octobre 1933, début novembre. Au 27 novembre de la même année, la 1ere escadrille du GC I/6 compte 5 MS 225 et 6 GLG 32.
Le 26 mai 1934, convoyage vers Chartres des derniers GLG 32, les MS 225 les ont totalement remplacés. (GLG n° 85 et 262)
Le 11 août 1934, la 42ème escadre de Chartres et la 6ème Escadre de Reims intervertissent leurs numéros.
Le premier groupe (SPA 95 et 153) devient le premier groupe du GC I/42.
Le second groupe du GC I/6 (SPA 26 et 124) part pour Chartres pour constituer le GC II/6.

En résumé :
au 11/08/34 à REIMS 42ème ECM (escadre de chasse mixte) avec GC I/42 (SPA95 et 153) et GCN II/42 (C46)
à CHARTRES 6ème EC (escadre de chasse) avec GC I/6 (SPA 12 et 96) et GC II/6 (SPA 26 et 124).

Le 12 août 1934, le premier groupe (95 et 153) compte 17 MS 225.
30 septembre 1935, transformation du GC I/42 sur Dewoitine D500 et 501.
Le 15 octobre 1936, changement de numérotation, la 42ème escadre de chasse mixte devient la 4ème escadre de chasse mixte.
En 1937, les escadres de chasse mixtes sont transformées en escadres de jour. Le GCM I/4 devient le GC I/4.
Fin du mois d'avril 1939, le GC I/4 perçoit ses premiers H-75.(pris en compte : )

EC 1/3 Navarre - Albin Denis (08/07/2006)

Arrivée du premier Mirage 2000 D au 2/3 "Champagne", le 19 juin 1996. (n° 641 codé 3-JA) (pris en compte : )

Un concours inter-escadrille sera organisé sur Mirage 2000Nk2 pour savoir laquelle des trois escadrilles du 2/3 aurait son insigne peint sur le premier Mirage 2000D de l'escadron. La SPA 102 sort vainqueur de ce concours organisé fin 1995 et début 1996. Ainsi le Mirage 2000 D n° 641 porte l'insigne de la SPA 102 partagé avec la SPA 75 qui arrive seconde au concours. NB : le 2/3 est le seul escadron de Nancy a panacher encore ses 3 escadrilles. Le 1/3, lors du passage à 3 escadrilles (arrivée de la SPA 62), a commencé à associer les avions à une seule escadrille. (sur 20 avions, 2 avec l'insigne escadron, 6 à la "une", 6 à la"deux" et 6 à la "trois"). Ce genre d'affection n'étant que symboloque car TOUS les avions appartiennent à l'escadron et non à une escadrille en particulier. Le 3/3 a repris cette organisation lors de son passage sur 2000 D.

Avions du 2/3 en date du 28 mai 1997 : numéros des avions disponibles - avions détachés sur la base de Toul-Rosières le temps des travaux sur les hangars du 2/3 à Nancy-Ochey
2000 NK2 : 350 - 353 (3-JS) - 358 (3-JG) - 365 - 359 - 361 - 362 - 363 - 364 - 365.
2000 D : 641 (3-JA) - 642(3-JB) - 643(3-JC) - 644 (3-JD) - 645 (3-JO) - 646 (3-JP) - 647.
Retour à Ochey et réception des nouveaux locaux, le 29 mai 1998. La passation entre les Mirage 2000 N et D se fera ce jour. Dernier Nk2 du 2/3 le 353 (3-JS)