Contributions page 6


GIH 7/67 - Yan Valentin (11/11/2007)

L'élément air du groupe interarmées hélicoptères 07.067 de villacoublay a repris les traditions de l'EALA 4/73. (à traiter )












































ET 3/61 - Bernard Palmieri (16/11/2006)

Nouvelles traditions pour l'ET 3/61 Poitou (pris en compte : )


Légendes hélicoptères - ETO - EIA 05/312 - Appellation Aquitaine - Bernard Palmieri (08/11/2007)

Quelques remarques, au sujet de ce que vous publiez :

1/ concenant les profils d'O. Beernaert :
- l'Ecureuil "police du ciel" n'appartient pas à l'EHOM 68, mais bien au détachement hélicoptères de l'ETOM 58 (d'où, son code), (pris en compte : )
- le Super-Puma "PM" n'appartient pas à l 'EH 3/67 mais à l'ETOM 82 "Maine"(pris en compte : ) .

2/ la dénomination exate des ETO de Cazaux est ETO n°1 "Saintonge" et n°2 "Nice", il ne faut plus parler de 1/8 ou 2/8, ces deux escadrons (ETO) n'ayant plus le même statut administratif que leurs prédécesseurs (EC)
- par ailleurs, le "Nice" est actuellement composé de 3 escadrilles : spa 73, spa 78 et 11e escadrille (belge) qui a été intégrée à part entière à l'unité française pour former l'AJetS (l'insigne escadron a d'ailleurs été modifié en conséquence) (pris en compte à 32 endroits différents : ). (11e escadrille (belge) : à traiter)

3/l'EAT 00.319 porte comme nom de tradition "Capitaine Dartigues" (pris en compte : )

4/l'insigne de l'EIA que vous représentez n'est pas le bon car il possède des parties émaillées (bleu), alors que l'EIA avait hérité officiellement des traditions du défunt GI 313 d'Aulnat dont l'insigne est entièrement "argent", sans aucune couleur (il faut savoir que l'EIA s'était permis une remise en fabrication de l'insigne avec de la couleur, ce qu'il trouvait plus sympa, le SHAA ayant ensuite remis bon ordre à cela...). (pris en compte : )

5/le CFEN de Luxeuil a reçu officiellement l'insigne du défunt CIFAS 328 (le rapace noir aux bombes), sans le nom de tradition "Aquitaine" (trop petite structure par rapport au CIFAS), il n'a donc pas repris l'insigne composite et les escadrilles de l'EB 2/92 "Aquitaine" que possédait le CITac 339.(pris en compte : )

6/l'ERI du CIFAS était exactement "ERI 01.328", c'est sous cette forme qu'il a survécu à la dissolution du CIFAS en 1991, mais n'en a jamais reçu le nom de tradition "Aquitaine". (pris en compte à 28 endroits : )

Caudron G4 - Bernard Palmieri (03/06/2008)

le Caudron G4 porteur d'un trèfle est en fait l'avion personnel de l'Adj René Fonck, lorsqu'il était pilote d'observation à l'escadrille C47 (et non la 122). Ce profil a ... été réalisé par mon ami Patrice Gaubert, spécialement pour illustrer la biographie de René Fonck que j'ai publiée avec Corinne Micelli, il y a peu de temps. (pris en compte : )


Escadrilles de l'Ecole de l'air en 1936 - Bernard Palmieri (16/09/2008)

Je ne connais aucun écrit sur le sujet. Il est seulement connu un relevé 1936 des traditions affectées à l'EA et qui donne :
- 5e escadrille : VB 136 (Pierrot s'envolant vers la lune sur un balai),
- 6e esadrille : BR 250 (poussin éclosant d'un oeuf),
- 7e escadrille : BR 202 (diable emportant un canon),
- 8e escadrille : GB 1 (rapace nocturne portant une bombe), ensuite remplacé par la SPA 91 (rapace portant un crâne),
- détachement de Villacoublay : oiseau rouge de profil, une patte et les ailes levées.

Escadrille 17 - Bernard Palmieri (27/03/2009)

Je crois avoir détecté une confusion dans vos historiques d'escadrilles pour la période 14-18. Il y a eu en fait deux "escadrilles 17" :
- la BR 17, créée le 2 août 1914 sur Breguet U1/U2 (pas d'insigne connu), qui donnera naissance à la VB 3 le 5 décembre 1914, puis VB 103 (pour les 2, une étoile rouge comme insigne), N103 et SPA 103 (pour les 2, la célèbre "cigogne de Fonck" comme insigne),
- la C17, créée le 5 décembre 1914 sur Caudron G3, qui donnera naissance à la SOP 17 puis SAL 17, unité ayant pris comme insigne le célèbre léopard rouge que perpétue actuellement l'EH 1/67 "Pyrénées".
Pour preuve de ce distingo peu connu : les carnets de comptabilité en campagne de la "17e escadrille" sont signés, au 1er trimestre 1914, du Cne Benoist, cdt d'escadrille ; ceux de la VB 3, au 4e trimestre 1914, sont également signés du Cne Benoist, toujours cdt d'unité ; de plus, le cdt en second des BR 17 et VB 3 est le Ltt Migaud, dans les 2 documents également ; enfin, ces documents conservés au SHD/air de Vincennes portent des étiquettes utilement marquées "escadrille BR17 devenue VB103 le 5.12.14". En espérant vous avoir été utile et cordialement. (lien supprimé le 14/01/2012 suite à une refonte de la page reliée, nouvelle localisation du sujet )
BR 120 - Bernard Palmieri (24/06/2009)



L'insigne est très certainement celui de la 53e escadrille du Levant puis 8e escadrille du 39e RAO puis enfin 5e escadrille du 39e RAO : une croix de Lorraine posée dans un croissant et entourée d'un chardon, insigne inspiré de la BR 120 déplacée au Levant "avec armes et bagages (et insigne)" en juin 1920.
Le 25 mars 1933, l'EM confie les traditions de la SAL 30 à la 5e escadrille du 39e RAO, mais celle-ci conserve son insigne créé localement tout en étant officiellement héritière des traditions de la SAL 30. Il faut donc parler de l'insigne de la Xe escadrille du 39e RAO, mais pas d'une SAL ou BR quelconque.

EC 1/30 Normandie-Niémen - Bernard Palmieri (09/07/2009)

Remarque importante relative au Normandie-Niémen :

On ne doit pas parler d' "étendard" pour l'emblème du NN, puisque ce terme est réservé aux emblèmes des unités de cavalerie au sein de l'armée de terre, appellation relative à des drapeaux de dimensions plus réduites. Le NN avait donc la garde d'un drapeau, et non d'un étendard.
Second et dernier point, il est souvent fait référence au "régiment de chasse" 2/30 ou 1/30 NN, mais cette appellation ne repose sur aucune réalité officielle au sein de l'armée de l'air, puisque l'unité qui a été dissoute à Colmar était bien, officiellement, l' "escadron de chasse 01.030 Normandie-Niémen", au regard des documents officiels. Il en est de même pour le 1/2 "Cigognes" qui se dénomme régulièrement "groupe de chasse 1/2 Cigognes", alors que son appellation officielle est bien sûr "escadron de chasse". (pris en compte : )

GB I/21 - Bernard Palmieri (10/07/2009)

Réponse de Bernard Palmieri à une petite question de l'un de mes correspondants (Bernard Philibert) concernant l'insigne du GB I/21 (F 25 -VB 114) : la partie supérieure (sur fond rouge) pourrait faire penser à l'insigne de l'escadrille n°123. Peut-on imaginer une relation du GB I/21 avec celle-ci ?

Le "rapace sur une bombe" visible sur l'insigne du GB I/21 n'est autre que la reprise de l'insigne du GB 1 de la 1ère GM, dont le premier groupe de la 21e escadre hérite de 2 des 3 escadrilles de traditions (F25 et F114). Le 1er groupe du 21e RAB(N) qui le précédait rassemblait les 3 escadrilles du GB 1 : F25, F114 et F110. D'ailleurs, le 2e groupe de ce régiment avait quant à lui repris l'insigne du GB 7 (un hibou noir, ailes déployées, sur un croissant de lune, alors que l'EM du régiment conservait l'insigne de l'Escadre 11 (un rapace posé ailes déployées sur un globe émettant 6 éclairs).


retour GB I/21

retour 21ème EB

Nouvelles numérotations d'unités - Bernard Palmieri (01/09/2009)

Afin de mettre à jour votre site, je vous signale la nouvelle numérotation de certaines unités, entrée en vigueur le 1er septembre 2009 :
- l'EE 05.002 "Côte d'Or" devient EE 02.002 "Côte d'Or", (pris en compte : )
- le GRV 00.093 "Bretagne" devient GRV 02.091 "Bretagne", (pris en compte : )
- l'EAA 11.054 "Dunkerque" devient EAA 00.054 "Dunkerque", (pris en compte : )
- l'ETM 02.040 "Médoc" devient ET 00.043 "Médoc" (et non plus ETM, avec le retrait des Fennec), (pris en compte : )
- l'EH 06.067 "Solenzara" devient l'EH 01.044 "Solenzara",(pris en compte : )
- l'ETO n°1 "Saintonge" (re)devient ETO 01.008 "Saintonge",(pris en compte : )
- l'ETO n°2 "Nice" (re)devient ETO 02.002 "Nice.(pris en compte : )
Tous ces changements afin d'appliquer les directives du CEMAA en date du 4 juillet 2008, relatives au format de tradtions de l'armée de l'air, texte qui précise que la nouvelle numérotation des unités reprendra celle qu'elles ont le plus longtemps porté au cours de leur histoire.


CFAMI 5/312 - Bernard Palmieri (29/09/2009)

Je vous informe, afin que vous puissiez mettre à jour vos données, que l'Ecole de pilotage et de navigation de l'armée de l'air (EPNAA) 5/312 de Salon est devenue le Centre de formation aéronautique militaire initial (CFAMI) 5/312, le 1er septembre 2008. Le CFAMI est composé des 2e et 3e EIV et de l'Escadron de formation des NOSA combat (EFNC), ainsi qu'une cellule "vol à voile", le CIAM 6/312 étant dissous mais remplacé par un EIAM (sans numéro), partie intégrante du CFAMI. (pris en compte : )

EPNAA = Ecole de Pilotage et de Navigation de l'Armée de l'air
CFAMI = Centre de formation aéronautique militaire initial
EFNC = Ecole de Formation des Navigateurs de Combat
NOSA = Navigateur et Officier de Système d'arme
CIAM = Centre d'Initiation Aéronautique Militaire
EIAM = Escadron d'Initiation Aéronautique Militaire

EC 3/5 Comtat Venaissin - Bernard Palmieri (17/03/2010)

J'ai lu sur votre site que les traditions de la spa 84 (tête de renard) ont été détenues par le 3/5 "Comtat-Venaissin", après le départ de la spa 62 pour le "Lorraine", avec les F1B ... J'ai vérifié le dossier de décisions concernant le 3/5 et il n'y est rien dit de tel... Ni même aucune trace de projet émis par l'unité ... Auriez-vous une quelconque source sur laquelle baser cette information, svp ?

(Rdlr) Concernant la 3ème escadrille de l'EC 3/5, je tombe des nues : je ne sais plus quelles sont mes sources car cela remonte à une époque où je ne "traçais" pas les infos avec rigueur.
Je prends acte et corrige au plus vite.
Nous parlons bien de la troisième escadrille sur Mirage 2000 RDI du 3/5 créée le 01/08/1996 mais sans tradition et dissoute une année plus tard avec l'ensemble du Comtat Venaissin.
Merci d'avoir relever cette anomalie.
(pris en compte : )

EC 3/5 Comtat Venaissin (suite) - Philippe Bertrand (08/05/2013)

[...]Concernant le doute sur les trads (SPA 84 ?) de la 3ème escadrille N°2 du 3/5 Comtat-Venaissin (96-97). [voir ci-dessus] J'ai retrouvé une info dans "FAC INFOS" d'avril 97. C'est un journal grande taille et j'ai donc scanné la page en deux fois. Ce sujet est abordé en fin de page. scan-2 [voir ci-dessous]. Bon, le doute n'est pas levé mais c'est une piste. Le rédacteur de l'époque me semble affirmatif. Mais cela semble surprenant vu le délai en général entre la création d'une escadrille et la reprise effective des trads attribuées. De plus, avec une dissolution annoncée à court terme !![...].

(Rdlr) A l'origine, j'avais placé la SPA 84 à la même date comme 3ème escadrille du 3/5. Certes, "Il n'y a pas de fumée sans feu" cependant Bernard Palmieri, à son poste au Bureau "Symbolique et Traditions" du SHD-Air, est le mieux placé pour avoir le dernier mot. Je prends en compte (ne serait-ce que pour bien montrer que ce qui avait été écrit avait un fondement) ...
FAC= Forces Aériennes de Combat, je suppose ?




Du nouveau dans les traditions - Bernard Palmieri (05/06/2010)

Le CEMAA a très récemment signé une décision relative à de futures attributions de traditions, à savoir :
- le Centre de formation des équipages de Rafale 00.337 est désigné pour reprendre les traditions de l'"Aquitaine" et deviendra "escadron de transformation Rafale (ETR) 2/92 "Aquitaine", avec ses 2 escadrilles 4B3 (hibou) et 2e escadrille du GB I/25 (bison),
- le Centre de formation des équipages de M2000D 00.338 est désigné pour reprendre les traditions de l'"Argonne" et deviendra "escadron de transformation M2000D (ETD) 2/7 "Argonne"", avec ses 2 escadrilles SPA 31 (archer) et SPA 48 (coq chante et combat),
- l'escadron de chasse d'Al-Dhafra (EAU) actuellement sur M2000-5 et à terme sur Rafale, est désigné pour reprendre l'identité et les traditions de l'EC 3/30 "Lorraine", - l'EC 2/30 "Normandie-Niémen" sera reformé en septembre sur Rafale à Saint-Dizier (et sera déplacé à Mont-de-Marsan par la suite).
Du changement sur votre site en perspective, donc...

(Rdlr) Merci à vous pour ces précieux renseignements [...].
Si je comprends bien, le centre de formation des équipages de Rafale 000.337 futur ETR 000.337 va aller dans la continuité du CFEN centre de formation des équipages de Mirage 2000 N (intégré actuellement au sein du La Fayette). ... stationnement Mont de Marsan ?
Quant au centre de formation des équipages de Mirage 2000 D, futur ETD 2/7 Argonne ... stationnement Nancy ?
J'en suis à ces évolutions datées :
- dissolution ER 1/33 Belfort, le 24 juin 2010.
- stationnement ER 2/33 Savoie BA 118 Mont-de-Marsan en 2011 [pour les dernières transitions F1 jusqu'à l'état opérationnel de l'EC 2/30 Normandie-Niémen sur Rafale (*)]
- dissolution EC 1/4 Dauphiné, le 29 juin 2010.
- stationnement EC 2/4 La Fayette BA 125 Istres en 2010,
- dissolution EC 1/12 Cambrésis en 2011 ; la SPA 162 « Tigre » transférée à l’EC 5/330 de Mont de Marsan ; les avions à l’EC 2/5 Ile de France d’Orange qui regroupera tous les Mirage 2000B et C RDI.
- dissolution EC 3/4 Limousin, en 2011,
- dissolution EC 3/3 Ardennes, en 2011 ou 2012.
- stationnement EC 1/2 Cigognes BA 116 Luxeuil en 2011.
(*) EC ou ER 2/30 Normandie-Niémen ?
Encore merci ... Beaucoup de travail en perspective ...


Encore quelques précisions :
- l'ETD 2/7 "Argonne" sera à Nancy,
- le 2/30 "NN" sur Rafale sera bien un EC,
- la SPA 162 ne sera pas intégrée à l'ECE 5/330 (qui n'est pas une unité de combat), mais bien à l'EC 2/30 "NN", qui partira pour Mont de Marsan dès que son accueil sera possible question infrastructure.
J'avais oublié de vous donner le dernier mouvement prévu : c'est l'escadron de drones de Cognac (actuellement EED 1/330 "Adour") qui va reprendre les traditions du "Belfort" dissous cet été, en devenant "Escadron de drones 1/33 "Belfort"", avec pour escadrilles la SAL 33 (hache d'A. Bordage) et la VR 291 (et son insigne [lynx] qui est porté sur la dérive des drones Harfang).
Beaucoup de changements se profilent également dans la composition des futurs escadrons de traditions "FAFL" : des escadrilles 14-18 prestigieuses vont remplacées les escadrilles historiques de ces groupes ("Paris", "Nancy", "Rouen"...) ; c'est pourquoi c'est bien le NN qui accueillera la SPA 162 et non l'ECE 5/330.
Effectivement, pas mal de boulot de mise à jour en prévision...

Dernières créations d'unités - Bernard Palmieri (21/07/2010)

Le CEMAA a très récemment (8 juillet 2010) signé les décisions de création des unités suivantes :
- Escadron de drones 01.033 "Belfort" à compter du 01.09.10 (Cognac), (pris en compte : )
- Escadron de transformation Mirage 2000D (ETD) 02.007 "Argonne" à compter du 01.06.10 (Nancy), (pris en compte : )
- Escadron de transformation Rafale (ETR) 02.092 "Aquitaine" à compter du 01.06.10 (St Dizier). (pris en compte : )

Bien évidemment, les traditions suivent :
- escadrilles SAL 33 et VR 291 pour le "nouveau Belfort",
- escadrilles SPA 31 et 48 pour le "nouvel Argonne",
- escadrille 4B3 et 2e escadrille du GB I/25 pour le "nouvel Aquitaine".

Unités aujourd'hui - Bernard Palmieri (14/09/2010)

Je me permets quelques petites mises au point sur cette page de votre nouvelle rubrique, très utile au demeurant :
- la SPAbi 54 ne fait pas partie du patrimoine de traditions du GRV "Bretagne",
- vous pouvez regrouper PAF et EVAA sous la coupe des EPAA 20.300 (Équipes de présentation de l'armée de l'air),
- le CFAMI est numéroté "05.312",
- le CFIP est à nouveau numéroté "00.322",
- l'EEA "Dunkerque" a retrouvé sa numérotation en "00.054" et est composé d'une "escadrille renseignement" (insigne de la SAL 1) et d'une "escadrille PN" (insigne de la BR 228),
- le "Poitou" est "3/61" et non "1/63"
- les traditions que vous placez sous l'ETEC 00.65 ne sont pas officielles mais toujours en gestation,
- l'insigne "escadron" de l'EH 3/67 "Parisis" n'est plus le "Pégase argenté" mais celui de l'EC 1/10 "Parisis", à savoir le Pégase noir et le blanc côte à côte, sur un nuage,
- l'ETOM 82 "Maine" n'a aucune escadrille de tradition,
- l'EAT 00.319 a pour nom de tradition exact "capitaine Dartigues" et le nom de tradition de son EIV s'orthographie "Fourchambault".
Je rajouterai enfin deux "assimilés" aux unités navigantes :
- le Centre d'observation par satellite (CMOS) 01.348 qui a pour insigne celui de la BR 7 (Pierrot à longue vue),
- l'Escadrille aérosanitaire (EAS) 06.560 "Etampes" qui a pour insigne celui de la Section aérosanitaire 22/110 (médecin volant).(pris en compte : )

Complément d'informations "Unités aujourd'hui" - Bernard Palmieri (15/09/2010)

- je pense que les "escadrilles du Maine" sont une survivance de l'époque où le "Maine" était encore (et seulement) GT III/15, ces insignes ayant été attribués officiellement en 1942 aux escadrilles du groupe ; après la Libération et comme vous le savez, les GT et ET n'ont pas été constitués en escadrilles et le tout est tombé en déshérence ; de plus, la décision qui fait hériter l'ETOM 82 des traditions du "Maine" ne mentionne aucune escadrille de tradition,
- pour le "Bretagne" et la SPAbi 54, je crois là aussi en la survivance de l'époque où l'ERV "Landes" a été déplacé de Mont de Marsan à Istres en tant qu' EIRV 3/93 "Landes" ; il a apporté avec lui son célèbre insigne de la "louve romaine" (SAL 22) toujours présent à l'actuel GRV, mais pas, que je sache, la SPAbi 54 dont le "Landes" avait hérité à sa création, en reprenant les traditions du GB II/38 ; seule la SAL 22 s'est installée à Istres au sein du 93e ERV qui a suivi la dissolution des ERV "Aunis" et EIRV "Landes", elle est d'ailleurs affectée actuellement au Centre de formation des ravitailleurs (CFR).

EC 3/30 Lorraine - Bernard Palmieri (23/09/2010)

Par une décision du CEMAA en date du 8 septembre 2010, l'EC 3/30 "Lorraine" reformé depuis peu à Al-Dhafra aura pour escadrilles la SPA 38 et la SAL 56. (pris en compte par anticipation : )













































GC I/2 - Roland Bourachau (12/11/2007)

Petites précisions sur le mouvement du Groupe de Chasse I/2 vers l’Afrique du Nord en Novembre 1942

D’après les carnets de vol (CARNET INDIVIDUEL des services aériens) de mon père alors le sergent pilote BOURACHAU qui appartenait a la 1ere Escadrille (SPA3 commandée par le capitaine Ozanne) du « Groupe des Cigognes »(Groupe de Chasse I/2, commandé par le Commandant Fleurquin)
D.520 n°69
6-11-42 Châteauroux-Istres alt :1000m ;durée du vol 2H.00mn
10-11-42 Istres-Ajaccio alt :4000m ; durée du vol 1H30mn
11-11-42 Ajaccio-Setif alt :5000m ; durée du vol 3H.00mn
12-11-42 Setif-Oujda alt :2500m ; durée du vol 2H.30mn
13-11-42 Oujda-Fes alt :2000m durée du vol 1H.15mn
13-11-42 Fes-Meknes alt :1000m durée du vol 0H.20mn …..

les vols du sergent BOURACHAU reprendront le 24-11-42 : Reconnaissance ; essai radio ;Ent. Voltige.

Il est intéressant de noter qu’en Angleterre le tampon qu’utilisait le commandant du groupe de chasse I/2 cigognes portait les mentions suivantes :
329 FRENCH SQUADRON - G.C I/2 CIGOGNES
Pendant sa période en Grande Bretagne le GC I/2 Cigognes a eu a sa tête successivement le commandant puis Lt Colonel Fleurquin, le Capitaine puis Commandant Jean Ozanne et enfin le Capitaine Henri de Bordas.


































CERAA - Claude Richard (29/11/2007)
Bonjour mon nom : Claude RICHARD suite à ma visite du site de Laverdet je suis entré dans le site traditions-air
la page CERAA Rabat Sale n'a pas été complétée. J'ai fait partie du CERAA puis du II/8 è Salé au moins de 1950 a 1955 comme réserviste actif pilote de chasse : P.47 puis Vampire et Mistral
Faisant partie de l APNFA je viens de modestement contribuer à fournir photos et souvenirs pour la partie Canada du livre de J.P. Quentric en préparation sujet : la Formation du personnel naviguant en Amérique à partir de 1943
Je pense pouvoir entre mes souvenirs et la consultation de mon carnet de vol, retrouver quelques noms de commandants d unite et de pilotes d'active ou de réserve. Je suis un " vieux papet " de 84 ans et serais ravi de contribuer à boucher un trou dans l'histoire de l'Armée de l'Air
Cordialement
Claude Richard (à traiter)