Contributions page 10





EC 1/8 Maghreb - Francis Goetz (02/10/2008)

Cherchant à reconstituer la carrière de mon père le colonel Léon Goetz (1917-1991), je suis tombé sur votre site qui est pour moi une mine d'informations précieuses.
Peut-être pourrais-je contribuer à l'enrichir, détenant quand même quelques informations, que je mettrai bien volontiers à votre disposition.
Dans cet esprit, je vous adresse un article de l' "Écho du Maroc" du 21 février 1954, relatant la création du 1er escadron de la 8éme escadre à la base de Salé.
En espérant qu'il sera de quelque intérêt pour vous et pour ce site.
Francis Goetz (pris en compte )










































EPAA 315 - Maryline Tobia (03/11/2008)

Bonjour,
Je me permet de vous écrire car j'ai détecté quelques erreurs sur votre site à la page http://www.traditions-air.fr/unit/ecole_centre/31500.htm
J'ai travaillé en tant que marqueuse au 2ème EIV et au CFIP durant 5 ans et j'en suis partie l'année dernière (mutation oblige...) Je ne sais pas si votre site est mis à jour en fonction des possibles changements effectués ces dernières années ou si vous l'avez seulement réalisé avec les infos que vous aviez lorsque vous etiez sur Cognac.
Je vous donne dons les infos sur les erreurs que j'ai vu :
- ce n'est pas : 2ème EIV Capitaine Albert Littolff, mais 4ème EIV Capitaine Albert Littolff "avec l'insigne Moloch (le lezard)" (pris en compte : )
- ce n'est pas : 4ème EIV Frantz Joseph, mais 2ème EIV Joseph Frantz "avec l'insigne Rafiot" (la mouette et la barque) (pris en compte : )
Je n'ai jamais entendu parler de l'EFMS. Par contre le premier insigne ... "Magister Dixit" c'est l'insigne de la CCQ (Cellule Contrôle Qualité) fermée en 2004 il me semble, on y faisait les tests des élèves et les VDC (Vols De Contrôle). Et le 2ème insigne avec le "Milan" ... c'est l'insigne du CFIP, on y fait entre autre la transformation des pilotes sur TB30 epsilon et grob 120, ainsi que les tests des élèves depuis la fermeture de la CCQ.
On y faisait aussi la selection en vol des futurs pilotes, mais on a arrété en 2006. (pris en compte : )
Voilà, si ça peut vous aider pour la constitution de votre site.
A bientôt.
Mary































ET 3/60 Estérel - Régis Biaux (28/11/2008)

sur le sujet DC-8 / Estérel, j'ai relevé deux erreurs dont je vous fais part.
En regard de l'illustration du DC-8-72, il est mentionné en titre "remotorisation CFM 56 1992". Il ne s'agit pas de 1992 mais de 1982, année de remise à l'AA de la version -72, le premier appareil étant le F-RAFG.(pris en compte : )
La deuxième correction porterait sur le tableau des avions utilisés par l'ET03/60. Sur la ligne du DC-8-72CF, il est mentionné une utilisation depuis le 21 octobre 1982 à 1994, la mention 1994 n'est pas bonne puisque les DC-8-72 furent retirés en septembre 2004.(pris en compte : )

CAP 10B - Régis Biaux (04/03/2009)

Dans la page d'accueil de votre site et particulièrement dans le listing des avions, il conviendrait de supprimer la case CAP 10, car la désignation officielle de cet avion est CAP 10B.
Toujours dans cette liste, il serait bon d'associer le constructeur Jodel aux appareils Abeille D140R et Mousquetaire D140E , les types exacts étant Jodel D140E "Mousquetaire" et Jodel D140R "Abeille".
Pour finir dans cette liste, corriger une faute de frappe pour les avions Sopwith, il est écrit Sopwitch.
Comme je le mentionnais plus haut, il conviendrait d'ajouter un B derrière chaque mention CAP 10 des textes du GE.315, EFIPN 307, EVAA ainsi que dans les tableaux.
Pour finir, la légende de l'illustration du profil d'Olivier Beernaert du CAP 10B n°118 "VB" devrait être corrigée au niveau de la date car dans les années 80 cet appareil codé "VB" n'était pas à l'EVAA, mais à la SIVEA de Salon et ne portait pas les larges bandes rouges courant sur le fuselage.
En gardant ce décor, la légende devrait comporter la mention 2001 ou 2002, cet appareil étant cette fois utilisé par l'EVAA .(tous les éléments ont été pris en compte : )
Il faudra également que je reprenne plus précisément mes notes vis à vis des appareils des versions 230, car l'AA a utilisé, au sein de l'EVAA, des appareils des types 230, 231 et 232, mais ce sera pour une prochaine fois...
Régis



































12 CAR Insigne à identifier - Philippe Lavigne (29/11/2008)



Bonjour, Je viens de visiter en partie votre site très intéressant en recherchant des insignes militaires de Constantine. Je suis un ancien Constantinois. Sur les insignes à identifier, peut-être que 12 CAR signifie 12eme Compagnie Administrative Régionale, comme CAR 103 signifie 103eme Compagnie Administrative Régionale www.engival.fr/const-sidimcid.htm

Insigne identifié le 07/08/2010

PS: sur votre site il manque le "e" à la fin de Oued Hamimine (pris en compte : )










































EC 3/5 Comtat Venaissin - Pascal Clisson (30/11/2008)

Suite à de nouvelles recherches sur votre site concernant l'historique du Comtat-Venaissin, je souhaite vous informer que je pense avoir trouvé un erreur concernant la date d'arrivée à l'escadron de la SPA 62.
Après confirmation auprès d'autres sources (Air Fan, Air Action, Zone Air), il apparait que la date soit le 01/04/85 et non pas le 01/04/81, avec les 2 autres escadrilles lors de réactivation du 03/005. (à traiter )

Note du webmaster :
Il est noter sur l'historique (texte) du site ... "la création d'une 3ème escadrille SPA 62 Coq de Combat au 1er décembre 1985" ... La correction sera effectuée après avoir déterminé si c'est le 01/04/85 ou le 01/12/1985.










































Groupe Picardie - Frédéric Bentley (05/12/2008)

De passage sur votre site ... je ne vois pas apparaitre chez les FAFL .... le Groupe PICARDIE !? y a t il une raison particulière pour cette absence ???

Rdlr :
C'est juste : s'il ne manquait que cela ... Idem pour le groupe FAFL Artois.
Pour le Picardie (comme pour l'Artois) : pas d'insigne, pas d'escadrille définie.
Que pourrais-je dire sur le Picardie, constitué en 1942 43 ; mission : surveillance côtière Méditerranée orientale ; équipement : Potez 25, Bristol Blenheim ... c'est à peu très tout. Mais vous avez raison ... Je vais rajouter. Et si vous pouviez m'aider, ce serait encore mieux.

(Suite)
... fils d'officier navigateur FAFL du 17 juin 1940 à juin 1945 (dakar, gabon, cameroun, tchad, lybie, liban, syrie), effectivement je déplore bien souvent l'absence d'informations sur ces 2 groupes (Picardie et Artois), voir même parfois l'ignorance de leurs existences ....
Si bien sûr, le Picardie a eu son insigne et ses escadrille 1, 2 puis 3 puis 4 .... la 1ère a quitté le groupe pour rejoindre un groupe naissant pour la côte Atlantique "Guyenne" (à vérifier)...... , ce qui a engendré le remaNiément des 3 restantes, ensuite dissolution en 1946 (de mémoire).
L'Artois également a eu son insigne .... désole peu de temps ce soir .... reviendrais vers vous prochainement. (pris en compte : avec des élèments nouveaux)










































ETR Orange - Bernard Bigasse (12/12/2008)

Etant passé par la base aérienne 115 d’Orange, il y a pas mal d’années, je me souviens qu’il y avait à l’époque ce que l’on appelait l’ETR , Ecole de Transition Réacteur. ...
Je crois que les élèves pilotes arrivaient de Cognac où ils avaient reçu leur première formation sur T6, dont plusieurs exemplaires se trouvaient aussi à Orange. ... Je n’ai pas retrouvé trace de cet « ETR » .... Je crois me rappeler que la quarantaine de Fouga Magister qui se trouvaient à l’ETR d’Orange ont quitté la base pour aller à Cognac vers le début de 1965
J’avais des photos de cette époque. Hélas, c’étaient des diapositives et elles ont tellement mal vieilli qu’elles ne sont plus exploitables.
Dommage
Bernard Pigasse Retraité.
6 ans armée de l’air, 35 ans aviation civile.










































GBM I/32 - Pierre Mayet (25/01/2009)

En parcourant votre site pour atteindre le GBM 1/32, je me suis aperçu que vous n'aviez pas l'insigne de ce Groupe, porté en 1944/1945. Je vous envoie celui ci en PJ.
Il s'agit du "scan" de l'insigne qui m'avait été donné par le Commandant Bouyer, Commandant du "Bourgogne". Ce denier logeait chez mes parents à Bron lors du séjour de la 11 ème Brigade de Bombardement Moyen sur le terrain de Lyon-Bron.
L'insigne n'est pas émaillé. Les cloisons sont en métal comme habituellement, mais les figures sont peintes, en creux. Il n'y a pas de numéro d'homologation. L'insigne a été édité par la Maison Augis à Lyon. (pris en compte : )

Cordialement
Pierre Mayet
































GC I/1 - Patrick Pallier (30/01/2009)

dans la rubrique: "stationnement de A à F" figure le terrain de Chantilly-les aigles, mais sans mention d'unités (mise à jour anticipée de la rubrique "Stationnements" pour le terrain de Chantilly-les-Aigles ).
Vous pouvez donc y mentionner le: GC I/1 du 27/08/39 au 13/06/40. Merci. (à traiter )
Patrick Pallier (petit-fils du commandant Gabriel Pallier, cdt le GC I/1 dui 01/01/38 au 10/04/40)

GC I/1 - Patrick Pallier (31/01/2009)

En ce concerne le GC I/1, c'était le premier groupe de chasse français a être équipé du MB.152 (en remplacement de ses D 510)(1).
Celui-ci s'est effectué en octobre 1939 à partir du 3. Si le MB 152 surclassait le D 510, il restait inférieur en performances au Me 109. Il est donc décidé de préparer les pilotes à combler ce déficit en portant l'effort sur l'instruction au combat aérien et au tir(²).
Le stage du GC I/1 s'effectua à Marignane du 28 décembre 1939 au 21 février 1940 et permet de s'apercevoir que les tirs en altitude sont problématiques du fait du gel des armes non réchauffées (2).
Le groupe rentre et rejoint Beauvais-Tillé le 22 février 1940, puis Chantilly le 2 mars 1940 jusqu'à son repli vers le sud de la France le 6 juin 1940.
A noter que, durant le détachement du GC I/1 à Marignane, Chantilly-les aigles a été occupé du 10 janvier au 1er mars 1940, par le GC III/1 équipé de MS.406.

(1) ce qui nécessitera la mise au point de ces nouveaux appareils par le groupe
(²) bulletin de Gouvieux n°10-1999 de Frédéric GONDRON





























CIC (Centre d'Instruction Chasse) de Montpellier - Thierry Franco (30/01/2009)

Aprés avoir sillonné votre site de long en large et plusieurs autres, j'ai du mal à trouver des infos sur le CIC (centre d'instruction de chasse) de Montpellier en 39/40. Je sais qu'il était équipé de MS 406 et que notamment des pilotes polonais y ont été formé (escadrille 1/145 "montpellier group").
Je ne sais pas si il y avait un insigne particulier ou autres détails.
Si vous avez des infos, je suis preneur.

Suite (31/01/2009)

Apparemment, le CIC daterait de 1939 alors que les pilotes polonais sont venu du 7-1-40 au 15-2-40 avant de repartir sur Lyon. Je vous fais suivre un profil de MS406 du CIC. Autre info trouvée sur la toile, le 6 juin 1940, le Cdt Daru est muté au CIC de Montpellier en provenance du GC I/2.

ECN 5/13 - Thierry Franco (24/02/2009)

Je viens de recevoir l'historique de cette unité. Elle a été désignée jusqu'au 1-1-40 sous le nom d' ECN 2/562. Mise sur pied par décision ministerille n°85-1/1-S.EMAA du 15-9-39. Constituée officiellement en personnel et en matériel (12 Potez 631,6 le 23-10,3 le 1-11,1 le 2-11,1 le 4-11 et 1 le 10-11) dans la base aérienne de Montpellier qu'à partir du 16-10-39. Une partie du personnel fournie par le GRC 562. Présente à Montpellier du 5-10-39 au 25/31-12-39 (départ sur Lyon cause terrain mpl détrempé par les pluies). entraînement sur place auprés du CIC. Je dispose d'autres détails pour ceux que çà intérresse.

5/13 suite
la note du G.Q.G n°447-1P/RS/E.M.G du 1-10-39 affecte le cne Perrollaz, du GC 1/13, à son commandement.Le 5-10 ; l'échelon comprend 1cne, 3 adj-chefs, 1 sgt-chef, 1 sgt et 15 hommes. Cet effectif embryonnaire va se gonfler peu à peu entre le 16-10 et le 10-11. L'escadrille reçoit alors une grande partie de son personnel pilote, mitrailleur, mécanicien et troupe, ainsi que les 12 Potez 631 qui constituent sa dotation normale. Le sérial des avions:166-179-189-199-201-172-173-181-203-193-207-189 (dans l'ordre de réception) L'escadrille n'est dotée d'aucun matériel technique (cales, trousses de mécaniciens, vêtements de vol, etc...) et se fait prêter le matériel. "Nous faisons les pleins d'huile avec de vieilles boites de conserve". "Le 28-11 au cours d'un vol d'entraînement, le sgt Farriol est accidenté. L'hélice du moteur droit étant passée en pas neutre, le pilote ne peut avoir sa piste et pose le Potez 631 n°172 dans un champs marécageux (train d'attérrissage brisé)". Le descriptif complet de la constitution de l'escadrille,de son rôle et de son fonctionnement représente une quinzaine de pages. Et je n'ai reçu que l'historique de sa naissance à son déménagement vers Lyon. Concernant Montpellier, j'ai quelques infos sur le GAO 516, les GC 1/2 et 2/2, le GC 1/8 (mais la période sur Montpellier est lacunaire -Vichy-) (à traiter )