Contributions page 11


EE 54 Dunkerque - Georges Reymond (03/04/2009)

Premier commandant de l'EE54 Dunkerque, je voudrais apporter quelques corrections au texte sur le GE30450 et l'EE,et ajouter quelques informations.
1) l' ELA55, qui exploitait trois Nord Gabriel, ne s' est pas transformée en EE, elle lui a simplement cédé les avions et quelques personnels, dont moi même,qui lui avaient été affectés,en attente de la création de la nouvelle unité le 1er janvier 1964.
Avant de quitter mon commandement, je ferai un vol sur D18S et sur MD312, avec le Cdt Lales qui commandait l' ELA55, preuve, s' il était necessaire, que cette unité existait toujours.
2) la MF20 avait obtenu le port de la fourragère de la croix de guerre 14-18, droit qui sera donné à l'EE 54 Dunkerque fin 1965.
3)l' insigne de la MF20, repris par l'EE "N'EST PAS" le blason de Flandre, mais il lui ressemble ; j' ai argué de cette ressemblance pour rendre hommage à mon père, qui a embarqué sur le dernier bateau en partance de Dunkerque en 1940, ainsi qu'aux français qui se sont sacrifiés pour permettre à plus de 200 000 anglais de se sauver.
4) pour l' entraînement des équipages et les missions de servitude, j' obtiendrai du gal Genty un Nord cargo, le n°42, ZE sur le nez duquel nous serons fier de peindre l' insigne de l'unité, et sur les poutres : 54 ZE (pris en compte)




































Ecole pratique d'Aviation d'Avord - Daniel Gilberti (11/04/2009)

En faisant des recherches sur l'histoire d'un Farman Goliath 60 Bn2 sur le forum,
http://www.aerostories.org/~aeroforums/forumhist/aff.php?nummsg=24445
j'ai fait des recherches dans 6 carnets de vol de l'EPA ecole pratique d'aviation d'Avord.
L'examen de carnets de vol permet de voir qu'ils en avaient un grand nombre entre octobre 1925 et 1930, ou ils semblent remplaçés par des Léo 20.
Farman 60 n° 2/5/6/48/76/96/100/104/105/108/110/111/113/117/119/120/121/122/128/145/146/148/150/151/"156"/160/162/163/191.
Peut etre un détail à ajouter dans ta base de données pour Avord ... Bien amic, dan (pris en compte)








































GB I/35 - Dominique Rossetti (17/05/2009)

Je viens vers vous pour quelque renseignement sur des photos que mon père m'a confiées :
- une photo de groupe devant un avion Bloch 131 du groupe I/35 mais dont je ne retrouve pas la trace de l'insigne sur votre site (qui est par ailleurs très bien)
- l'autre photo est un Newport Delage 62 avec l'insigne de la SPA 94 .
Je voudrais savoir si vous avez des informations sur les personnes figurant sur la première photo ... sur leur appartenance à quel régiment, car mon père a reconnu son père. Je n'arrive pas à trouver d'information sur l'insigne qui me semble être "Blanche Neige".
La photo de groupe est tiré d'un livre sur l'aviation de Bron que mon père avait emprunté à la bibliothèque.
La photo 2 à été prise par mon grand père et développée sur papier récemment
Merci d'avance
Dominique Rossetti

Photo 1



photo tirée du livre "l'aviation militaire à LYON BRON de 1912 à 1972" écrit par la SLHADA (Société Lyonnaise d'Histoire de l'Aviation et de Documentation Aéronautique) et publiée avec son autorisation.

Voir le site de la SLHADA

Rdlr: Concernant l'image de Blanche Neige, il s'agit certainement d'un insigne "personnel". Cette pratique a été fréquente dans l'aviation militaire puis dans l'Armée de l'air.
Pour l'identification des personnels du GR I/35 sur le document, il faut contacter la SLHADA (slhadaero(at)numericable.fr) (pris en compte )

Photo n°2


























Patrouille de France - Pierre Brassié (09/06/2009)

La PAF de 1955 était composée de :
Lt Tourniaire, chef de patrouille
S/lt Béteille n°2
Sgt Chefson n°3
Sgt Brassié (é), charognard
Le lt Rebuffet et le sgt Gattegno étaient remplaçants mais le sgt Gattegno fit le dernier meeting à Metz. (pris en compte )
Cordialement
Pierre Brassié (le charognard)


De gauche à droite : SLT Béteille, Ltt Rebuffet, Ltt Tourniaire, Sgt Chefson, Sgt Gattégno et Sgt Brassié.







































EH 3/67 - Henry-Pierre Marquis (10/07/2009)

En tant qu'ancien pilote de l'EH 03/067 (1991-1994, 1995-1998, 2001-2002) et ayant été l'initiateur de la reprise des insignes de l'EC 1/10 "Parisis" en 2002, je me permets de vous apporter les précisions suivantes quant à l'historique de cette unité et ainsi de vous permettre de le mettre à jour :
1) Le groupe de chasse GC I/10 a été créé en en octobre 1939 en AFN (Oran) et a été dissout le 25 août 1940. Pour ses insignes, on parle de fève blanche et rouge (une par escadrille), en aucun cas de Pégase. Aucun document photographique n'est connu à ce jour et surtout, AUCUN LIEN n'existe entre ce GC et l’EC 1/10 « Parisis » de Creil. (source "le MS 406", collection Histoire de l'aviation, chez Lela Presse) (pris en compte )
2) Créée le 1er avril 1951 à Villacoublay, la 10ème escadre de chasse fait mouvement vers Creil le 1er juin 1954. Le 04 octobre 1954, les Escadrons 1/10 « Parisis » et 2/10 « Seine » sont créés. Le 1/10 reprend insignes et traditions de la SPA 99, le "Pégase". La 1ère Escadrille arbore un cheval ailé noir, la seconde un blanc. Le 1er février 1958, l'EC 1/10 « Parisis » est dissous. Il est remplacé par le 3/10 « Valois » qui devient de ce fait l'EC 1/10 « Valois ».
3) Si le terme Parisis recouvre la monnaie royale en vigueur à partir du Xème siècle, il est avant tout celui de la tribu qui occupait les bords de Seine aux alentours de l’île de la Cité. C’est là l’origine du mot et l'origine du choix des membres de l'EC 1/10.
4) Lors de la reprise des traditions de l'EC 1/10 en 2002, les règles suivantes ont été définies :
seuls le commandant d’unité et son second ont l’honneur de porter l’insigne de l’ex-EC 1 /10 qui représente les deux Pégases ensemble, les membres des escadrilles arborent alors le Pégase correspondant, noir pour l'escadrille MASA ou première escadrille ou blanc pour l'escadrille VIP ou seconde escadrille (Comme c'est moi qui est monté le dossier et que j'étais à l'époque commandant de la 2ème escadrille VIP, c'est choix d'attribution est le mien). Subtilité de l’histoire, c'est le Pégase traditionnel qui apparaît alors sur les machines.
En autorisant cette reprise de traditions, l'état-major de l'armée de l'air entérine de fait l'existence, au sein du transport militaire, d'un escadron à deux escadrilles (missions, localisation géographique sur la BA107, subordination et machines distinctes). C'est une première, et probablement une dernière, en son sein et au sein des escadrons d'hélicoptères. A la date d'aujourd'hui, l'EH 03/067 n'a plus aucune raison de garder cet insigne et se devrait de reprendre son Pégase initial.
5) Les Super-Puma de l'EH ont rejoint l'ETEC le 20 août 2004. Ils ont été rattaché à l'ETEC C.
6) En 2004, les deux dernières Alouette III Chlio ont été retirées du service. Elles ont été remplacées par des Fennec équipés eux-aussi avec une caméra thermique. L'unité ne met plus en œuvre que des AS555 Fennec (onze en 2009). (pris en compte )




























GC III/9 - Alain Coste (10/07/2009) (via François-Xavier Bibert)

Le GC III/9 : unité composée de nombreux réservistes, équipée en septembre 39 de 12 Dewoitine 501, une seule escadrille appelée GARC I/562. Divisée en deux escadrilles le 25/09/39. Touche des Bloch 151 à partir de novembre 1939. Le 11 janvier 40 devient GC III/9, les deux escadrilles sont la 1ère et la 2ème et non 5ème et 6ème. Ne reçoit jamais sa dotation complète en Bloch 151. Toujours à Lyon. Reçoit encore quelques Bloch 151 venus du GC III/10 entre le 14 et le 16 mai, le groupe en compte 17 au 01/06/40. Perd des avions les 1er et 2 juin puis reçoit une dotation complète de Bloch 152 début juin. Bloch 151 et D 501 reversés. Se trouve à l'Armistice au Luc en Provence. Départ des Polonais, démobilisation des réservistes, à l'été 40 le groupe ne compte plus que quelques pilotes, le personnel au sol et les avions.
Pendant ce temps à l'été 40 les groupes de MS 406 stationnés dans la région sont dissous (GC I/2, II/2, III/1) leur personnel se joignant au GC I/6 à Salon auquel il reste dix pilotes et neuf Morane 406, groupe commandé par le Cdt Tricaud. Lorsque le I/6 est dissous à son tour, et le III/9 maintenu dans l'armée de l'Air d'Armistice, tout ce personnel rejoint le Luc où se trouvent les restes du GC III/9. Dans un premier temps le nouveau GC III/9 prend deux insignes un peu spéciaux : un fanion rouge et blanc (blanc vers la hampe) à la 1ère escadrille, bleu et blanc (bleu vers la hampe) à la 2ème (voir ci-dessous). A partir du 26 octobre 1940 les deux escadrilles reprennent les insignes du GC I/6 que commandait Tricaud, soit la Spa 96 (le Gaulois) à la 1ère, et la Spa 12 à la 2ème. Reçoit des Dewoitine 520 à partir de juillet 1942, les Bloch 152 sont reversés en septembre. Je n'ai jamais vu de photo montrant l'aigle sur les armoiries de la ville de Lyon sur un avion.
....

Pour le III/9 il avait été prévu de le renforcer fin juin 40 avec cinq D520 : Ehrengard cite les n° 168, 393, 394, 400, 401, 402, qui ne rejoignent jamais réellement le groupe. Et si vous regardez la liste des D520 du III/9 au 15/11/42 page 104, vous verrez qu'aucun des cinq n'est au groupe. Ils ont eu leur histoire particulière entre juin 40 et novembre 1942 mais aucun D 520 n'a volé au III/9 avant juin 1942. L'aigle sur les armoiries de Lyon était l'insigne d'origine de l'ERC 562, devenue GARC, unité créée et basée à Lyon jusqu'en juin 40. Jamais vu peint sur un avion. Je connais une photo de D520 portant l'insigne du Gaulois avec les bandes rouge et jaune, donc fin 42, aucune avec la Spa 12. (pris en compte )











































GAL (Allemagne) - Alain Campo (02/10/2009)



Informations pour l'insigne envoyé :
Ancêtres de l'ELA 54 et 57, les groupes d'avions de liaison et d'entraînement (GAL) ont été créés le 22 mai 1945.
- Appellation "Allemagne" pour la future ELA 54
- Appellation "Autriche" pour la 57
Leurs missions est d'assurer les liaisons aériennes au profit des missions militaires françaises en Allemagne et en Autriche.

Matériel aérien : Morane 500, Nord 1000, Goléand et Siebel.

Le GAL Allemagne se met en place à Eutingen (RFA) le 1er nov 1945, puis à Ergenzingen.
En septembre 1946, il fait mouvement sur le terrain de Baden Oos.
C'est probablement dans la période fin 1946, année 1947 que le GAL prend le nom officiel d'ELA 54.
1949, l'ELA 54 fait mouvement sur le terrain de Niedermendig.
Dissoute en 1951,elle sera recréée à Tourane le 1er septembre 1951 à partir de l'ELA 52.
Dissoute le 10 mai 1955, elle est reformée à Télergma le 1er août 56.
Définitivement dissoute le 1er mars 1960, elle intégre le GALO 54. (pris en compte )


ELA 57 - Alain Campo (03/10/2009)

L'ELA 57 est issue du GAL "Autriche" formé avec son homologue "Allemagne" en mai 45.
Mêmes missions ainsi que des moyens aériens identiques. Le personnel venait en grande partie du personnel des Groupes Lourds et des démobilisés de 1942.

Le GAL rejoint Innsbruck le 3 janvier 1946 jusqu'en mars 1947.
D'avril à juin 47, il prend la dénomination de Section de Liaison n°55.
De juin à octobre 1947 de SL 57
De novembre 47 jusqu'à sa dissolution en juillet 1950 : ELA 57. (pris en compte )


(Ndlr) Remarque : Il est à noter que sur le "Répertoire des blasons Insignes de l'Armée de l'air", la légende de l'insigne de l'ELA 54 (ci-dessous), homologué sous le numéro 1068/EMAA 27 mars 1948 donne Innsbruck (Autriche) comme lieu de stationnement de l'unité.



voir autre contribution

(Ndlr) concernant l'insigne, voir la plaquette "Escadrilles" éditée par la 1ère division aérienne


2/63 Sénégal - Alain Campo (03/10/2009)

Le 1er mai 1937 fut créée au MAROC la 63ème escadre, où l'on trouve le 2ème groupe, composé de  2  escadrilles de guerre 1914-18 : la F 554 et VR 558.
En 1940, l'unité est à MARRACKECH ; elle est équipée de GLEN MARTIN 167.
Au début des hostilités, le groupe traverse la méditerrannée. Aprés de nombreuses missions de bombardement, à la fin juin 1940, il regagne l'AFN.
CASABLANCA décembre 1940 puis THIES
Novembre 1942, il fait mouvement sur KOURIGBA.



Fin août 1944, il prend le nom de «  SENEGAL » et se trouve basé en SARDAIGNE, venant compléter la 34ème escadre de bombardement. Il est équipé de MARTIN B 26 MARAUDER .(les missions de guerre s'opèrent au dessus de l'ITALIE, FRANCE et ALLEMAGNE).
Le 7 avril 1946, il est dissous.
Il renaît en 1953.
L'ensemble du personnel débarque à SAIGON  vers mi-novembre 53 sans avions.
De ce fait, tout le monde est affecté aux 3 autres unités de transport.
En janvier 1954, grâce à la livraison des C 47 à Tourane, le groupe devient opérationnel et devient groupe de transport.



L'insigne du groupe étant une «  tête de nègre  », les avions dont le nez est peint en vert, sont pilotés par des « cochers  » appelés «  MAMADOUS ».
Le groupe s'installe peu après à Hanoï  GIALAM pour participer aux opérations sur DIEN BIEN PHU. 
Septembre 54, le groupe de déplace à HAÏPHONG, CAT BI puis Tan Son Nhut jusqu'au 1er juillet 1955, date de sa dissolution.

Tous ses appareils seront livrés aux forces armées vietnamiennes et constituent le 1er groupe de transport de la nouvelle république.

En juin 1956, le G.T 2/63 SENEGAL, de retour d'E.O est reformé et perçoit ses Nord 2500 sur la nouvelle base aérienne de BORDEAUX. .
En octobre  et novembre, il participe à l'expédition de SUEZ avec le TOURAINE et POITOU. Ils assurent à partir du terrain de TIMBOU à CHYPRE le transport et largage d'un millier de parachutistes sut PORT SAÏD et PORT SOUAD.
Fin 1957, est prononcée la dissolution du G.T 2/63 afin de renforcer les autres groupes en matériel et en personnel.
Enfin, créé sur la base aérienne de CREIL en juin 1965, l'escadron de bombardement 3/91 «BEAUVAISIS» reprend à son compte les traditions du GB 2/63 Sénégal.
Il est doté de M IV A équipés de la bombe nucléaire.
Le 30 juin 1976, il est officiellement dissous. (pris en compte )


Groupe Artois - EOM 84 - Alain Campo (17/12/2009)

Le Groupe Aérien de Défense Côtière (GADC) est créé à Pointe Noire le 3 août 1942 à partir :
du détachement aérien du Cameroun,
du détachement du Gabon et du Moyen Congo.
Ses missions sont d'assurer principalement :
- la défense côtière du golfe de Guinée contre les sous-marins allemands,
- l'escorte de convois de transport sanitaire
- l'entraînement à la nav des équipages (pélican)

Matériel aérien :
Regroupement : G.M.C D.A.C
5 Potez 25 - 1 Potez 540
1 Bloch 120 - Potez 25
1 Caudron 510 Pélican - 1 Caudron luciole
5 Lysander - 1 Caudron Pélican
1 Loire 130 de la 17S
+ des Loockheed Hudson et Beechcraft 18 S
(pris en compte )

Le commandement du groupe est assuré par le Cdt Bonnafé puis par le Cdt Kopp
Le 27 janvier 1943, le GADC devient le Groupe Artois
- 2 escadrilles « Arras » et « Béthune »
L'escadrille « Arras » est basée à Pointe Noire sous l'autorité du CDT Kopp
- Matériel aérien : 3 Lysander 1 Howard DGA 15 1 Farman 190 1 Beech 18S 1 Bloch MB 120

En mai 1943, réception de 4 Avro Anson MK1 + 3 Airspeed Oxford MK1
(pris en compte )

Juillet 43, fusion officielle des F.A.F.L et leur rattachement aux nouvelles forces aériennes françaises ; le Groupe Artois devient EPS Arras

1er juillet 1947, l'escadrille Arras devient autonome en tant que EOM 84 toujours basée à Pointe Noire.
En 1947, comme l'EOM 83, elle envoya en renfort à Madagascar 3 Anson pour le maintien de l'ordre. Ils n'en sont pas revenus. A cette époque, il ne reste que 2 Anson interdits de vol et 1 Ju 52
En 1948, l'escadrille est dotée de 8 NC 701. En 1950, sont livrés 5 MD 315 + (5 en 1951 ainsi qu'un MS 500)
Le 1er octobre 1959, en même temps que sa dotation en Broussard, l'EOM devient le GAMOM 84 (Groupe aérien mixte d'outre-mer)
En mai 1960, 12 Broussard.
En mai 1961, sa dotation est de : 7 MD 315, 1 MD 312 (double commande), 11 MH 1521 juillet 64, le GAMOM 84 est dissout.
(pris en compte )

L'insigne fut fabriqué à partir du 20 mai 1949 sous la responsabilité du col Boe, Cdt la base aérienne 173. - Fabrication DRAGO pour la 1ère version. - La 2ème version fut également portée dans cette période, mais aucune indication de fabricant.
Sources : Les ailes françaises 1939-1945 Documentation E.O M 84 / jacques Chillon S.H.A.A






Escadrilles d'Indochine - Alain Campo (12/02/2010)

(pris en compte )

- 1918 : 2 escadrilles :
              - une escadrille V571 auparavant V309
              - une 2ème escadrille créée en1918 à Cholon  

- 1928 : Livraison de 12 Potez 25 T.O.E    9 à Hanoï     3 à Bien Hoa  

- fin 1928 : existence de 4 escadrilles 

- 1932 : Toutes les escadrilles coloniales sont équipées de Potez 25 en remplacement des Breguet XIV, sauf  l'escadrille d'hydravions équipée en CAMS 37 

- fin 1933 : 5 escadrilles dont 1 d'hydravions résultant du transfert d'escadrille aéronavale mise sur pied à  Cat Laï en 1929.
                        - Remise à Tong de chaque fanion aux 4 escadrilles par le Gal Billote commandant des troupes d'Indochine 

- été 1938 : escadrilles existantes

escadrille
vocation
 stationnement
matériel 
1ére 
 obs
Bach Maï
9 Potez 25 T.O.E
2ème
obs
Bien Hoa
9 Potez 25 T.O.E 
3ème
 obs
Tong 
9 Potez 25 T.O.E
 4ème
mixte
Tong
2 Farman 221 / 3 Potez 25 T.O.E
5ème
hydravions
Cat Laï 
3CAMS 55 / 3 Loire 130
6ème
mixte
Tong 
3 Potez 542 / 3 Potez 25 T.O.E

 - octobre 1938 : création de 2 G.A.A (Groupe aérien autonome) :
                                        - 41ème G.A.A comprenant les anciennes escadrilles 3 et 4 et deviennent respectivement 1/41 et 2/41 
                                        - 42ème G.A.A comprenant les anciennes escadrilles 2 et 6 et deviennent respectivement 1/42 et 2/42 

                                        La 1ère escadrille devient 1/595        

 En résumé :              

nouvelles  appellations
anciennes
1/41  -  2/41 
3  - 4
41ème G.A.A
1/42  - 2/42
2 -  6 
42ème G.A.A
1/595 
1
La 5ème escadrille ne change pas d'appellation 

- début 1939 : fut créée l'E.O 1/596 à Tourane à partir de Potez 25 existant sur place

- mars 1939 : création de G.A.M (Groupe aérien mixte) composés d'une escadrille unique
                                  G.A.M 595    =   1/595     à Bach Maï 
                                  G.A.M 596    =   1/596     à  Tourane 

- juillet 1939 : la 5ème escadrille devient 1 C.B.S (commandant des bases du sud)
                                - 8 Loire 130
                           
    -2 CAMS 55
                                -2 CAMS 37                                                                                                

- septembre 1939 : création avec 8 MS 406 expédiés par le vapeur ATHOS II de l'escadrille 2/595 à Bach Maï

- octobre 1940 : création de l'escadrille 2/596 avec 7 MS 406 (machines commandées par la Chine et ayant été soumises à l’embargo)  sans armement

             Ces 2 escadrilles seront intégrées respectivement au sein du G.A.M 595 et 596     

Récapitulatif en septembre 1940

escadrille
matériel
stationnement 
esc 1/41
 Potez 25
Pursat (Cambodge)
esc 2/41 
Farman 221
Tong  (Tonkin) 
esc 1/42 
Potez 25 
Pursat 
esc 2/42 
Potez 542
Tan Son Nhut 
esc 1/595
Potez 25 
 Dong Hoï 
esc 2/595  
MS 406
 Bach Maï 
esc 1/596
Potez 25
Tourane
1 C.B.S 
Loire 130  
Cat Laï  

- mars 1941 : création d'un groupe de chasse avec les 2/595 et 2/596, dissout très peu de temps après.

- mi 1941 : dissolution de l'escadrille 2/596. Pilotes et avions sont reversés à la 2/595.

- septembre 1941 : 3 Potez 631 C bloqués dans leurs caisses sont remontés.  A priori 2 sont utilisables et 1 qui sert de pièces détachées.


 Organigramme janvier 1942 

Groupe Aérien Nord Indochine
Groupement mixte N°1  
2/41    Farman 221   Tong
2/42  Potez 542    Tong
Groupement mixte N° 2
1/42 Potez 25   Tong
2/595 MS 406 Tong 

Groupe Aérien Centre Indochine
 Groupement d'observation 
1/41    Potez 25    Bach Maï
1/595 Potez 25    Bach Maï
Groupement mixte N° 4
1/596 Potez 25   Dong Hoï
1/C.B.S Loire 130 Vatchay

- été 1942 : l'escadrille 2/595 est dissoute, laissant l'Indo sans aviation de chasse


Organigramme novembre 1942

Groupe Aérien Nord Indochine
  3 Potez 631C    Tong
Groupement   de bombardement 
2/41    Farman 221   Tong
2/42  Potez 542    Tong
Groupement mixte N° 2
1/42 Potez 25   Tong

Groupe Aérien Centre Indochine
Groupement d'observation 
1/41    Potez 25    Bach Maï
1/595 Potez 25    Bach Maï
Groupement mixte N° 4
1/596 Potez 25   Dong Hoï
1/C.B.S Loire 130  Vatchay

De 1943 à 1945, la désagrégation de l'aviation continua. Entre espoirs et déceptions, les aviateurs luttèrent également comme fantassins, engagés dans des actions de corps à corps contre les japonais. Nombre d'actes héroïques sont des souvenirs oubliés par l'Histoire.
La retraite vers la Chine, laisse un vide complet de notre présence militaire.
Entre la dévastation nippone et la politique de la «  terre brûlée  »actée par nos aviateurs, il ne reste plus trace d'archives aéronautiques.


 E.O 1/596

- Escadrille 1/596 (Potez 25 T.O.E) créée en 1939 et intégrée comme escadrille  1/596 au G.A.M 596 (Groupe aérien mixte).
- Escadrille 1/596 du groupement mixte n°4 à partir de janvier 1942

L'insigne: lion sur écu
Il existe une version jaune pâle avec en chef 3 trous de fixation. Au dos sur fond uni 1/596 + 1 inscription posée au centre P.TE.KHUONG
Le S.H.D possède sous vitrine une version mâle du lion de fabrication artisanale locale.   


 

Escadrille 2/596 (MS 406) créée et opérationnelle en octobre 1940 et intégrée au G.A.M 596. Dissoute en mars 1941.

Le symbole de l'insigne est le phénix (emblème de l'impératrice d’Annam  , marraine choisie par le cne Horvatte)     


    
                               

 G.M.A 596 = E.O 596 + E.C 2/596

Cet insigne est plutôt un  insigne de commémoration : (peu de temps d'existence de l'E.C 2/596, gravure des dates et période de guerre très soutenue)                                  


1ère escadrille Indochine   

- Anciennement V309 puis V571, elle devient 1ère escadrille d'Indochine en 1918
- Escadrille 1/595 en  1938 (Potez 25 T.O.E)
- Escadrille 1/595 du G.M.A 595 en 1939  
- Escadrille 1/595 du groupement d'observation en janvier 1942  

L'insigne existe en 3 versions : une Chobillon  avec mention au dos ; une émaillée en métal argenté ; une  avec mention sur l'avers.


Groupe aérien mixte 595 

- créé en 1939 est composé d’une escadrille unique : la 1/595, il réunit en septembre 1939 les escadrilles 1/595 et 2/595 

L’insigne représente l’emblème de la 1/595 ancienne 1ére escadrille et celui de la 2/595


2ème escadrille Indochine

- 2ème escadrille d'Indochine créée en 1918
- Escadrille 1/42 du G.A.A 42 (Groupe aérien autonome) en 1938 (Potez 25 T.O.E)
- Escadrille 1/42 du groupement mixte n° 2 en janvier 1942 

L'insigne aurait 3 versions:     - une D.P.N BER déposé  
                                              - une  émaillée en métal argenté
                                              - une locale peinte
                                              - en métal ajouré??



3ème escadrille Indochine      

- 3ème escadrille d’Indochine créée dans les années 28 (Potez 25 T.O.E)   
- Escadrille 1/41 du G.A.A  41 (Groupe aérien autonome) en 1938
- Escadrille 1/41 du groupement d’observation en janvier 1942

L’insigne n°1 est une fabrication locale en métal argenté 2 pièces (triangle lisse ajouré, dragon en relief)
L’insigne n°2 serait le plus classique
L’insigne n°3 pourrait être une broche. Si les 2 premiers apparaissent sur les avions ou fanions, le 3ème ne figure nulle part


4ème escadrille Indochine 

-4ème escadrille d'Indochine créée dans les années 1928 (Farman 221)
- Escadrille 2/41 du G.A.A 41 (Groupe aérien autonome) en 1938   
- Escadrille 2/41 du groupement mixte n° 1 en janvier 1942
- Escadrille 2/41 du groupement de bombardement en novembre 1942                                                          

L'insigne reprend la symbolique de la BR 127 qui caricaturait le Breguet XIV sous la forme d'un éléphant ailé jaune dont la trompe figurait l'échappement de l'appareil, le tout sur un rectangle bleu.
Il n'existerait que la version métallique


 

Groupe de bombardement = E.B 2/41 + E.B 2/42 

Cet insigne aurait été créé dans les années 43, lorsque l'escadrille 2/41 formait avec l'escadrille 2/42 le groupe de bombardement. En métal argenté ou émaillé (?)


    

Escadrille de Bombardement 2/41 

Cet insigne est donc la version de l'escadrille 2/41 en 1943 :
                 1) version métallique
                 2)  version émaillée 


                                                               

6ème escadrille Indochine

- 6ème escadrille d'Indochine (Potez 542)
- Escadrille 2/42 du G.A.A 42 (Groupe aérien autonome) en 1938
- Escadrille 2/42 du groupement mixte N° 1 en janvier 1942
- Escadrille 2/42 du groupe de bombardement en novembre 1942

 Insigne : trois créatures ailées tricolores sur écu. Il en existe une autre version découpée.


 

Escadrille 2/595        

- Escadrille 2/595 (MS 406) créée en 1939 et intégrée au G.A.M 595  (Groupe aérien mixte)
- Escadrille 2/595 du groupement mixte N°2  

L'insigne : panthère sur écu


   

                                                                                                                                    n°1                                                                n°2

5ème escadrille Indochine

-5ème escadrille d'Indochine en 1933
-1er C.B.S (commandement des bases du sud) en 1939
-1er C.B.S du groupement mixte N° 4 en janvier 1942

L'insigne : "Calao" sur fond blanc : fabricant « Arthus Bertrand ». En règle générale, la maison «  Arthus Bertrand » fabriqua ses insignes datés d'avant 194 avec la mention (paris déposé). Or, dans ce cas cela peut être une exception. La photo n°1, période entre 33 et 39 n'a pas la mention, mais la gravure « escadrille n°5  » prouve son authenticité. Il est  donc logique de penser que  lorsque l'unité fut baptisée 1er C.B.S en 1939, il ne fut pas non plus apposé de mention.


Détachement du Tonkin

 Il existerait un insigne concernant un détachement du Tonkin, mais aucun document ne fait mention de cette unité. Seuls quelques documents font état de la représentation graphique de cet insigne.
Enfin, on trouve une danseuse Cambodgienne en argent qui avait été identifiée comme l'insigne de l'escadrille locale.?

  Sources et remerciements :
- L’aviation française de bombardement et de renseignements (1918- 1940) Docavia N°12
- Aviation d’Indochine (Gal L.M Chassin)
- L’aviation de Vichy au combat (les campagnes oubliées)
- Le service historique de la défense
- Mr    Aymard  David
- Mr    Genty     Yves
- Mr    Guyot     Henri
- Mr  Morareau  Lucien 

  








Patrouille de France - Marcel Pariat (30/10/2009)

En 1963 la Patrouille de France était a Nancy Ochey avec le 3/7 Languedoc. (pris en compte )

1963
Marcel Dassault MD 454 Mystère IV A de la Patrouille de France - 12ème Escadre de Chasse de Cambrai - 1963

Cne Bigois - Ltt Laurent - Adc Legros - Sgt Lucet - Sgt Georges - Cne Guyot.








































EC 1/8 Saintonge - Jean Michel Renaux (12/11/2009)

Je revois avec beaucoup de plaisir les avions de la 8eme EC. Je n'ai pas connu les Mystère IV, mais les Alphajet durant mon service militaire au 1/8 Saintonge, classe 85/10.
J'ai été voir la page du 1/8 sur votre site et j'ai rajeuni de 23 ans en une seconde en voyant l'Alphajet ci-dessous !
Cela mérite une explication: Je connais bien cet Alphajet pour avoir, avec quelques autres "troubadours" (surnom que donnait un instructeur du 1/8 à tous les appelés de l'escadron), poncé cet avion pour que le Germas lui applique cette belle déco. Nous avions passé 2 jours, sous un demi-tonneau à l'ecart de la base, à enlever le camouflage réglementaire. Nous étions assez fier d'avoir participé à cette belle déco meme si personne n'en a fait part. Malheureusement, et malgré quelques demandes, la hiérarchie n'a pas voulu que cette décoration soit maintenue, même pendant une courte période. Sitôt les festivités terminées l'Alphajet est reparti sous le demi-tonneau, accompagné par des troubadours un peu dépités, pour un nouveau ponçage intégral de l'avion ! Après, on le reconnaissait parfaitement sur le parking, cet Alphajet. Son camouflage était resplendissant par rapport à ces congénères.
J'ai des photos de cet avion, dont une ou je suis "aux commandes". On y voit aussi quelques appareils anciens invités pour cet anniversaire (MystereIV, Spitfire et T6).
Je peux vous les scanner si elles vous intéressent. Par contre la date d'anniversaire indiquée sur le site n'est pas la bonne. C'etait en 1986... c'est sur, j'y etais !
(pris en compte )


(Ndlr) Merci pour cette contribution : la décoration de cet Alphajet correspond au 50 ans de la création du GC 1/8 (01/01/1936) et non au 50 ans de l'appellation "Saintonge" (GC II/18 01/12/1944).