ELA 51 :

Escadrille de Liaison Aérienne - Côte Française des Somalis

Du 01/04/1946 au 31/12/1958

 Avant
Escadrille
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après 
ELA 51
 Djibouti
 Potez 25 TOE Potez 29 (1)

 

 
AAC1 (Junker 52) de ? jusqu'en 1959
MD 315 Flamant  

voir contribution

























ELA 52 :




Insigne homologué sous le numéro A 1453 à compter du 1er avril 2015 (référence : décision n°504305/DEF/SGA/SHD/DSD/DSA du 24 avril 2015)

Escadrille de Liaison Aérienne
   
(*)
SAL 99 (ou EL 99) - BA 191 Tan Son Nhut (Indochine) de xx/09/1945 à 1947 - équipements (**)
 SAL 52 - BA 191 Tan Son Nhut (Indochine) de 1947 au 01/04/1948 - équipements MS 500 - Nord 1000
 ELA 52 - BA 191 Tan Son Nhut (Indochine) du 01/04/1948 à 1954 (***)
Traditions reprises par la 4ème escadrille de l'ET 60 à compter du 01/03/2015

(*) SAL = Section Aérienne de Liaison

(**) Tachikawa Ki 54 Hickory - KI 36 Ida - Mitsubishi KI 30 Ann - KI 46-III Dinah - KI 51 Sonia

(***)
Siebel 204 (voir contribution)  
Hiller H23 à partir de 1950
C-47 Dakota  
Westland-Sikorsky WS-51 Dragonfly  
Sikorski H-19  

voir contribution

WS 51 Dragonfly





































ELA 53 :

 Tonkin (Indochine)
 Oran La Sénia (Algérie)
  A compléter
Traditions reprises par l'escadrille "Opérations" (A 400M) du CIET 340 (*) (**)

Remarque : du 01/03/1960 au 01/09/1961, l'ELA 53 est associée à l'ELO 5/45 pour constituer le GALO 53

GALO = Groupe Aérien de Liaisons et d'Observation

(*) Le CIET 340, lui-même intégré, le 01/09/2015, au sein de la 61ème ET

(**) Décision n° 263/DEF/CEMAA/NP du 25 février 2016

voir contribution

Voir actualité Armée de l'air du 30/05/2016




















ELA 54 :

  Innsbruck (Autriche) 27 mars 1948 (??) (Indochine) 1953 Oued Hamimine (Algérie) 1953


(source Alain Campo)

Ancêtres de l'ELA 54 et 57, les groupes d'avions de liaison et d'entraînement (GAL ) ont été créés le 22 mai 1945.
- Appellation "Allemagne" pour la future ELA 54
- Appellation "Autriche" pour la 57
Leurs missions est d'assurer les liaisons aériennes au profit des missions militaires françaises en Allemagne et en Autriche.

Matériel aérien : Morane 500, Nord 1000, Goléand et Siebel.

Le GAL Allemagne se met en place à Eutingen (RFA) le 1er nov 1945, puis à Ergenzingen.
En septembre 1946, il fait mouvement sur le terrain de Baden Oos.
C'est probablement dans la période fin 1946, année 1947 que le GAL prend le nom officiel d'ELA 54.
1949, l'ELA 54 fait mouvement sur le terrain de Niedermendig.
Dissoute en 1951,elle sera recréée à Tourane le 1er septembre 1951 à partir de l'ELA 52.
Dissoute le 10 mai 1955, elle est reformée à Télergma le 1er août 56.
Définitivement dissoute le 1er mars 1960, elle intégre le GALO 54.
En effet, du 01/03/1960 au 01/05/1961, l'ELA 54 est associée à l'ELO 3/45 pour constituer le GALO 54


GALO = Groupe Aérien de Liaisons et d'Observation

voir contribution





















ELA 55 :

  Lahr (RFA Allemagne)
  A compléter
 

Reprise d'insigne : voir 4ème ECS Verdon de la DV 05/312 de Salon de Provence

voir contribution


B 17 F Bir-Hakeim






















ELA 1/56 :

  ELA 1/56 du 01/05/1945 à xx/07/1947
  ELA 1/56 Vaucluse de xx/07/1947 au 01/11/1967
GAM 56 Vaucluse du 01/11/1967 à aujourd'hui

© Sirpa Air
Le GAM 56 est né du désir exprimé par le général de Gaulle d'avoir une escadrille de missions spéciales totalement indépendante des Anglais. Le bureau central de renseignement et d'action créé sa propre escadrille partir de février 1944. Cette unité autonome débute avec deux Lysander récupérés au Moyen-Orient. Constituée à Alger, l'escadrille travaille en pool avec les Anglais du 148th Squadron of special duties à partir de Brindisi, puis de la Corse pour préparer le débarquement de Provence. En septembre 1944, l'escadrille s'installe au Bourget. Elle prend l'appellation d'ELA 1/56 le 1er mai 1945, entrant de ce fait officiellement dans l'armée de l'air avec des matériels variés (Morane 500, Cessna VC7, Junker 52), elle assure les missions que lui confient les services spéciaux français. Au début de 1946, l'ELA s'installe à Persan-Beaumont, et prend le nom de "Vaucluse" en 1947 avec comme insigne, les armes de la ville d'Avignon. Avec la Guerre froide et la crise de Berlin, l'escadrille s'étoffe peu à peu (Goéland, Baltimore, Fairey Barracuda, Pingouin) et Persan devient une véritable base aérienne. Dans les années 50, les Junker et Goéland sont remplacés par des Dakota et des Siebel. La deuxième moitié de la décennie est marquée par une activité intense pendant les opérations de Suez et d'Afrique du Nord. En 1956, l'unité reçoit un Hurel-Dubois, le seul de l'armée de l'air, ainsi que quelques Broussard. A partir de 1963, l'escadrille commence à être équipée de Noratlas. Ce fidèle serviteur restera vingt ans dans l'unité. La base aérienne de Persan-Beaumont étant dissoute le 31 octobre 1967, l'ELA 56 est transférée sur la base d'Evreux, réactivée après le départ des Américains. L'unité voit son appellation changée en groupe aérien mixte 00.056 "Vaucluse" à compter du 1er novembre 1967. Le 1er janvier 1969, le GAM 56 est rattaché au commandement du transport aérien militaire et continue d'être mis pour emploi au profit d'une unité particulière. En 1972, les premiers Puma remplacent les H 34. Les C 160 Transall sont utilisés à partir de 1976 et les Twin-Otter remplacent les Broussard en 1978. Depuis 1992, trois Cougar succèdent aux Puma et l'unité utilise épisodiquement les C 130 Hercules du commandement de la force aérienne de projection, continuant d'assurer toutes les missions qui lui sont dévolues.

© Sirpa Air












ELA 57 :


(Ndlr) L'identification de cet insigne est confirmée par la plaquette "Escadrilles" éditée par la 1ère division aérienne (dernière image en bas et à droite de la page ciblée)

(source Alain Campo)

voir remarque

L'ELA 57 est issue du GAL "Autriche" formé avec son homologue "Allemagne" en mai 45.

Leurs missions est d'assurer les liaisons aériennes au profit des missions militaires françaises en Allemagne et en Autriche.

Matériel aérien : Morane 500, Nord 1000, Goléand et Siebel.

Le personnel venait en grande partie du personnel des Groupes Lourds et des démobilisés de 1942.

Le GAL rejoint Innsbruck le 3 janvier 1946 jusqu'en mars 1947.
D'avril à juin 47, il prend la dénomination de Section de Liaison n°55.
De juin à octobre 1947 de SL 57
De novembre 1947 jusqu'à sa dissolution en juillet 1950 : ELA 57.

(source Pierre Dufresne)

Reconstitution :

Du xx/07/1961 au xx/11/1962

 Avant
Escadrille 
Stationnement 
Equipement 
 (voir ci-dessus)
 ELA 57
 Reggan (Algérie)
  MD 312 MD 315 C47 Dakota


Traditions reprises par l'escadrille "Instruction" (A 400M) du CIET 340 (61e ET) (*)

(*) Décision n° 263/DEF/CEMAA/NP du 25 février 2016

Voir actualité Armée de l'air du 30/05/2016