ECN 1/71 :

Escadrille de Chasse de Nuit

Du 10/10/1958 au 31/08/1962

 Avant
Escadrille
Traditions
Stationnement 
Equipement 
Après
 
 ECN 1/71
 VB 135
 Bône (Algérie) (1)
  MD 315 Radar (2)

(1) créée à Tébessa et parrrainée par la 30ème escadre de chasse. Cette unité devient Escadron de Chasse de Nuit 1/71 à compter du 04/11/1961

(2)
B 26 N Invader à partir du 04/11/1961

B 26 N Invader




















ELIA :

Escadrille de Liaisons et d'Interventions Aériennes

Du xx/03/1955 à 1956 (*)

 Avant
Escadrille
Traditions
Stationnement 
Equipement 
Après
 
 ELIA
 
 Marrakech (Maroc)
  T6 D (**) ACC 1 Toucan MS 500

(*) jusqu'à la création du Groupement d’aviation légère d’appui GALA n°72 chargé de la constitution des EALA (escadrilles d’aviation légère d’appui) sur T-6.
(source : "T6 sur l'AFN" d'Alain Crosnier et Gilbert Neel)

(**) version T-6D ayant (pour les appareils utilisés par l'Armée de l'air) comme caractéristique principale : la possibilité d'installation d'une mitrailleuse de capot tirant à travers l'hélice.

MS 500





























Escadrille B3 :

Ecole d'application du PN (instruction VSV)


De 1943 à 1945

 Avant
Escadrille
Traditions
Stationnement 
Equipement 
Après
 
 Escadrille B3
 
 Marrakech (Maroc)
  Cessna UC 78 A4 Dauntless

A 24 Dauntless Cessna UC 78

voir contribution



















Escadrille B4 :


De 1943 à 1945

 Avant
Escadrille
Traditions
Stationnement 
Equipement 
Après
 
 Escadrille B4
 
 Marrakech (Maroc)
  Vickers Wellington

Wellington


























EITA 1/119

Du 01/11/1951 au
30/12/1953

 Avant
Escadrille
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après
 
EITA 1/119
 Pau
 ?

EITA = Escadrille d'Instruction des Troupes Aéroportés






































EITA 341

Du 30/12/1953 au
01/04/1964



 Avant
Escadrille
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après
 
EITA 341
 Pau
 Nord 2501

EITA = Escadrille d'Instruction des Troupes Aéroportés

Le 01/04/1964, l'ET 2/63 Bigorre est constitué à partir du GT III/62 Sahara et de l'EITA 341 pour entrainer les parachutistes et aussi remplir les missions classiques d'un escadron de transport. (voir contribution)

Nord 2501



















EAS 6/560 Etampes

Du 01/09/2002 à aujourd'hui




 Avant
Escadrille
Nom de tradition
Stationnement 
Equipement 
Après
 
EAS 6/560
 Vélizy-Villacoublay
 Pas d'équipement aérien propre

EAS = Escadrille AéroSanitaire

Bulletin Officiel des Armées BOC/PP
L'EAS 06.560 a été déclarée héritière des traditions par filiation indirecte par décision n° 30/DEF/EMAA/SHAA/SYMB du 06 juin 2003 et décision n° 32/DEF/EMAA/SHAA/SYMB du 30 juillet 2003 : à compter du 15 mai 2003, l'escadrille aérosanitaire (EAS 06/560) est instituée héritière, par filiation indirecte, de la Section d'Avions Sanitaires d'Etampes (SAS 22/110).

Magazine « Les Echos de Vélisy-Villacoublay » n° 227 de mars 2011 (journal local civil d'informations à la population)

« Un nouvel envol de la BA 107 / Zoom sur la BA 107 »
 Petit retour en arrière
Le 01 novembre 1945 : création d'une équipe d'infirmières de l'Air chargée de rapatrier à bord des aéronefs du Transport Aérien Militaire, hommes, femmes, enfants, blessés, malades, prisonniers ou déportés suite à la seconde guerre mondiale.
Le 01 avril 1946 : premier concours et naissance des Convoyeuses de l'Air. La multiplication des conflits internationaux les emmène au bout du monde. C'est en Indochine qu'elles participent activement aux premières évacuations sanitaires, parfois au péril de leur vie. 
Le 01 septembre 2002 : création de l' EAS « 06.560 ETAMPES » sur la BA 107. Unique en France, elle reprend les traditions de la Section d'Avions Sanitaires 22/110 basée à Etampes et dissoute le 11 juillet 1940. 

Une unité aux multiples missions
L'unité se compose d'une vingtaine de convoyeurs de l'Air (infirmiers diplômés d' Etat, spécialisés en aéronautique), sous-officiers et officiers, dont un commandant d'unité médecin. A bord des aéronefs des Forces Aériennes, ils ont pour principale missions d' :
- Assurer les évacuations sanitaires au profit de l'ensemble des personnels des armées, qu'ils soient en opération extérieure partout dans le monde ou en mutation outre-mer avec famille.
-
Participer au soutien médical lors des déplacements des hautes autorités de l' Etat (Président de la République et Premier Ministre principalement).
- Effectuer des missions humanitaires entre 2 et 4 mois (ex : tsunami, séisme d'Haïti...)
- Effectuer des détachements en opérations extérieures pour apporter un soutien aux militaires directement sur place, une aide humanitaire aux populations et rapatrier les français blessés. 

Les convoyeurs de l'Air embarquent, soit au départ de Vélizy-Villacoublay avec l' ETEC (Escadron de Transport, d'Entraînement et de Calibration : voir GAEL et GLAM sur le site) en départ dans les 3 heures après l'alerte pour partir chercher un patient dont l'état nécessite une évacuation sanitaire urgente programmée, soit au départ de Roissy avec l'Estérel (Escadron de Transport 3/60) si le degré d'urgence est moins important (rapatriement sanitaire).

                                                                                 Rédigé par Jean-Eric ZOBRIST (décembre 2011)

voir contribution

Voir actualités de l'Armée de l'air du 23/09/2013 et du 05/07/2016