Actualités Armée de l'air 43 (2024)


BA 204 - Bordeaux-Beauséjour (29/05/2024)

La Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour est baptisée « Caroline Aigle »

Mise à jour : 27/05/2024 - page Facebook : Armée de l'air et de l'espace

Le 27 mai 2024, la Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour a été baptisée « Caroline Aigle » , première femme pilote de chasse aux commandes du Mirage 2000-5 et figure emblématique de l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE).

Lors d’une cérémonie présidée par le chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace (CEMAAE), le général d’armée aérienne Stéphane Mille , l’AAE a rendu hommage à la mémoire du commandant Caroline Aigle à l'heure où elle célèbre ses 90 ans.

Un événement empreint de sens pour les Aviateurs de la BA 204, désormais fiers de porter son nom. ?? À cette occasion, une stèle a été érigée en l’honneur du commandant, symbole de l’excellence et de l’audace, de l’engagement et de l’abnégation. Elle est et restera une source d’inspiration pour tous les Aviateurs.

La Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour est baptisée « Caroline Aigle » - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


La Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour est baptisée « Caroline Aigle » - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


La Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour est baptisée « Caroline Aigle » - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


La Base aérienne 204 Mérignac-Beauséjour est baptisée « Caroline Aigle » : Ordre du jour - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air



(30/05/2024) : Geneviève de Galard, « l’ange de Diên Biên Phu », s’est éteinte à l’âge de 99 ans



BA 118 - Mont-de-Marsan (06/06/2024)

Escadron "Aubrac" : Un Nouveau Chapitre dans l'Histoire de la Guerre Électronique

Mise à jour : 31/05/2024 - Direction : Armée de l'air et de l'espace
Le vendredi 31 mai 2024, l'Escadron de Programmation et d'Instruction de Guerre Électronique 07.330 (EPIGE) a été honoré en reprenant le nom prestigieux de l'Escadron Électronique 00.051 "Aubrac". Ce changement marque une nouvelle ère pour l'EPIGE et renforce son rôle crucial dans la maîtrise du spectre électromagnétique.

Un Héritage de Guerre Électronique

Créé le 1er avril 1976 à Brétigny, l'Escadron Électronique 00.051, surnommé "Aubrac" , a été une unité pionnière dans la collecte d'informations. Équipé du DC8 SARIGuE , l'"Aubrac" a mené des missions vitales de renseignement électronique dans des zones de conflit telles que le Tchad, le Golfe Persique et l'ex-Yougoslavie jusqu'à sa dissolution en septembre 2004.

L'EPIGE et l'Héritage de l'"Aubrac"

Aujourd'hui, l'EPIGE 07.330 perpétue cet héritage en adoptant le nom "Aubrac". L'unité continue de jouer un rôle essentiel dans l'analyse des signaux électromagnétiques, le soutien aux opérations extérieures, et la création de bibliothèques de guerre électronique. Ces missions sont fondamentales pour l'autoprotection des aéronefs et la réussite des opérations de renseignement électronique.

Importance de la Guerre Électronique

La guerre électronique est au cœur des préoccupations tactiques et techniques des conflits modernes. La maîtrise du spectre électromagnétique est cruciale dans les environnements contestés actuels, et l'EPIGE "Aubrac" est une force opérationnelle clé de l'Armée de l'Air et de l'Espace.

Longue Vie à l'"Aubrac" !

Pour terminer cette journée, l'inauguration de la stèle de l'EPIGE en tant qu'"Aubrac" fut une étape importante qui souligne l'engagement et l'excellence du personnel dans le domaine exigeant de la guerre électronique. En perpétuant le nom "Aubrac", l'EPIGE s'engage à poursuivre ses missions avec responsabilité et détermination, contribuant ainsi au succès des Forces Armées Françaises.

L'EPIGE 07.330 prend l'appellation "Aubrac" - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


L'EPIGE 07.330 prend l'appellation "Aubrac" - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


L'EPIGE 07.330 prend l'appellation "Aubrac" - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air

BA 118 - Mont-de-Marsan (05/06/2024)

Les Rafale de la 30e escadre prêts à rugir

Mise à jour : 03/06/2024 - Direction : Armée de l'air et de l'espace
Les Rafale de la 30e escadre de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan sont arrivés en Allemagne dans le cadre du « Nato Tiger Meet » (NTM) 2024 qui se déroule sur la base aérienne de Jagel (Schleswig) au nord de Hambourg. Année après année, l’objectif est le même : décrocher le trophée du silver tiger.

Les Rafale de l’escadron de chasse 3/30 « Lorraine » ont percé les nuages dans le ciel allemand ce vendredi 31 mai. Au nombre de cinq, ils participent au « Nato Tiger Meet » 2024 qui se déroule du 3 au 14 juin en Allemagne. Exercice de niveau « expertise », il est organisé cette année par la Luftwaffe sur la base aérienne de Jagel. Comme à chaque édition, les unités participantes sont des unités aériennes « Tigres » de l’OTAN qui font partie de la Nato Tiger Association . Les exercices se déroulent dans le cadre d’une situation tactique dévoilée à l’occasion du Mass Brief en début d’exercice.

L’événement permet de se préparer à un conflit de haute intensité en coopération multinationale tout en gardant le fameux Tiger Spirit, caractéristique des différents NTM. Les missions, uniquement de jour, doivent permettre de travailler le concept d’entrée en premier (entry force). Les nouveaux enjeux comme la guerre électronique dense sont notamment pris en compte.

Les équipages commenceront par des missions de familiarisation avec l’espace aérien local avant de préparer et réaliser de larges Composite Air Operations (COMAO – opérations aériennes internationales conjointes) avec de nombreux moyens. Les Aviateurs déployés peuvent ainsi travailler l’interopérabilité avec les alliés, mais aussi en interarmées avec la présence de six Rafale de la 11e flottille de la Marine nationale et d’hélicoptères de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT).

Des missions qui exigent de la rigueur et du sérieux, mais dans une ambiance toute particulière qui fait que, chaque année, le NTM est un événement unique en son genre. Le Tiger Spirit vise à fédérer les unités autour de valeurs communes : la fraternité, la cohésion ou encore la transmission des traditions. L’opérationnel à travers ces entraînements exigeants sont rythmés par différents événements et rites qui appartiennent à la communauté des tigres. À l’occasion de ceux-ci, les escadrons se mesurent les uns aux autres, les épreuves ayant lieu au sol ou en vol. Lors de la soirée de clôture, les trophées sont remis aux participants avec par exemple : le meilleur escadron opérationnel, le meilleur uniforme, le meilleur « esprit tigre » ou encore la meilleure peinture. Mais la plus belle des récompenses est de recevoir le Tigre d’Argent (silver tiger), qui récompense le meilleur escadron au global. Un trophée remporté par l’escadron de chasse 3/30 « Lorraine » en 2022 , lors du NTM en Grèce.

Après avoir été accueillis sur le tarmac par la mascotte, les Aviateurs français vont désormais rentrer dans le vif du sujet.

Rafale C n°138 (30-GQ) - EC 3/30 Lorraine - Mont-de-Marsan - Nato Tiger Meet 2024 - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Rafale C n°138 (30-GQ) - EC 3/30 Lorraine - Mont-de-Marsan - Nato Tiger Meet 2024 - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Rafale C n°138 (30-GQ) - EC 3/30 Lorraine - Mont-de-Marsan - Nato Tiger Meet 2024 - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air




(06/06/2024) : 80ème anniversaire du Débarquement en Normandie
Les groupes FAFL ayant participé à cet évènement :
• groupes de bombardement "Guyenne”, “Lorraine”
• groupes de chasse “Berry”, “Île-de-France”, “Cigognes” et “Alsace”
Squadron 346 Guyenne
Squadron 342 Lorraine
Squadron 345 Berry
Squadron 340 Ile-de-France
Squadron 329
Squadron 341 Alsace