Contributions page 32
 



RC 2/30 Normandie-Niemen (les 80 ans : appel aux anciens) - Jean-Paul Barillot - (04/04/2022)

[...] Le régiment Normandie-Niémen n'a porté ce nom qu'à partir du 21 juillet 1944, date d'un décret (oukaze) du Maréchal Joseph Staline [...].
Navigateur sur Vautour IIN de janvier 1963 à juillet 1967 sur la BA 115 d'Orange , j'ai eu l'honneur de participer à un dîner organisé en 1965 pour l'anniversaire des 20 ans du retour au Bourget (le 20 juin 1945) sur leurs Yak des survivants de cette glorieuse épopée.
e me souviens de la présence du Général Delfino (dernier commandant en exercice) , du Colonel Pouliquen , de Albert , de la Poype , Risso, Eichenbaum (interprète) et d'autres dont j'ai hélas oublié le nom . Inoubliable, grand moment d'émotion. Ils sont tous décédés aujourd'hui , le dernier Lorillon en Corse , il y a 4 ou 5 ans Ainsi donc , pour cet anniversaire à Mont de Marsan, il ne peut s'agir des 80 ans du Neu-Neu , mais bien celui du GC 3 Normandie crée en 1942 .[...]

Plaquette de l'EC 2/30 Normandie-Niémen 1986

Le Vautour IIN a équipé l'ECTT 2/6 puis l'ECTT 2/30 Normandie-Niémen d'octobre 1960 à décembre 1973


Yak 3 (celui du Musée de l'air) et le Vautour IIN n°317 (30-ME) de l'ECTT 2/30 Normandie-Niémen lors de l'exposition statique en 1964 à l'occasion du départ du colonel Jacques André qui commandait le Centre de Détection et de Contrôle (CDC) de Gien (indicatif Marius)


1964 - Le Lieutenant-colonel Jacques André en compagnie du Cne Grimault, commandant de l'ECTT 2/30 Normandie-Niémen à cette date


RC 2/30 Normandie-Niemen - Jean-Paul Barillot - (05/04/2022)

[...] Je reviens vers vous pour apporter quelques précisions et corrections de dates :
A son retour d'Algérie en 1960, le 2/6 Normandie-Niémen a été stationné sur la BA 115 d'Orange jusqu'à l'été 1966 où il a rejoint la BA112 de Reims (je faisais partie du mouvement )
La 30è ECTT basée à Reims était alors composée de trois escadrons:
• le 1/30 Loire à Creil ( il par la suite été envoyé à Hao pour les campagnes du CEP ) ; il était équipé à cette occasion de VIIN et VIIB .
• le 2/30 Neu-Neu à Reims
• le 3/30 Lorraine à Reims. (pris en compte)

photo x : insigne de la 30ème ECTT avec ses 3 escadrons :



photo y : dans cette patrouille,
• l'avion 310 du 1/30 Loire
• le 348 du 3/30 Lorraine
• le 321 du 2/6 Neu-Neu pas encore immatriculé 30ème escadre , donc photo probablement de 1960.



: (Ndlr) Merci de relever cette grosse erreur. Effectivement, j'avais omis le passage de l'ECTT 2/30 Normandie-Niémen à Orange-Caritat du 01/03/1962 au 14/06/1966. C'était pourtant bien précisé sur la plaquette 1986 en avant-dernière page :




RC 2/30 Normandie-Niemen (suite) - Jean-Paul Barillot - (05/04/2022)

[...] e viens vous apporter une nouvelle info sur les photo des 4 Vautour IIN.
J'ai pris contact avec un plus ancien que moi ( il y en a encore heureusement ). Cette photo, et je vous en adresse d'autres, a été prise en Algérie ( 60/61?) à l'occasion d'un défilé à Oran . Le 2/6 Neu-Neu y était alors stationné et des avions de la 30è ECTT ( Loire et Lorraine ) étaient venus participer à ce défilé.
On voit donc les insignes des 3 escadrons qui seront ensuite regroupés dans la 30è ECTT : Creil 1/30 , Orange 2/30 et Reims 3/30. (photos intégrées sur le site)

(Ndlr) [zoom sur les insignes portés par les appareils]















38e RAM de Thionville (insigne) - Bernard Palmieri - (27/04/2022)


[...] Cet insigne ne peut être celui du 38e RAM de Thionville. Il est, par contre, très certainement celui de la 38e Escadre aérienne ou de son parc d'aviation, car les couleurs héraldiques du champ (noir/blanc) sont celles de l'écu de la ville de Metz, où stationne la 38e Escadre à partir d'octobre 1934. Elle y est d'ailleurs soutenue par le Bataillon de l'air 138 et instruite par le GMIT 438.
Par ailleurs, les blasons de Basse-Yutz ou même de Thionville n'ont pas ces 2 couleurs (ni même les béliers).
La roue dentée et l'hélice pourraient identifier le Parc d'aviation de la 38e Escadre, également.
Enfin, la fabrication (maison Moutereau, 3 émaux compartimentés, finesse des détails) fait également penser à un insigne des années 30 plutôt que des années 20, d'autant que les insignes émaillés sont rares dans cette période là. Tout ceci reste à confirmer définitivement, mais je pense qu'il ne faut plus relier le 38e RAM à cet insigne. [...]. (pris en compte)






Insigne à identifier (suite ter) - Michel Debever - (10/08/2022)

[...] En traînant sur gallica.bnf.fr-Musée Air France j'ai découvert, par hasard, le dessin de couverture du N° 175 de la revue L'Aéronautique (décembre 1933).
J'ai aussitôt fait le rapprochement avec l'insigne "à la cigogne" qui a fait l'objet d'une demande d'identification sur Traditions-Air.
Ces deux insignes se ressemblent énormément, mais ma "trouvaille" ne donne toutefois pas réponse à la question : Quel était cet insigne ?
Sauf erreur, le contenu du N° 175 ne me semble pas être en relation directe avec le dessin de couverture et ne renseigne pas quant au pourquoi du dessin de cet insigne sur le N° 175.
S'agissant de la couleur du disque qui supporte la cigogne, le dessinateur de la revue L'Aéronautique a utilisé le rouge, contrairement à Moreau-Bérillon qui l'a représenté bleu.
Pourquoi ? Une question de plus.
Le petit parchemin partiellement déroulé est-il en relation avec le nom du peintre-illustrateur ? Ou avec autre chose ?
Pas d'avancée notoire, mais un peu d'eau au moulin, par ces temps de grande sécheresse...

(Ndlr) Rien de neuf en rapport à cette Cigogne, sinon son ciel devenu rouge.
Depuis la découverte de cet insigne, rien ne change (si ce ne sont que quelques réajustements de notes de la rédaction entachées d'erreurs) et l'on en reste dans l'incertitude
.



83e Escadre Aérienne - Jean Pieribattista - Bernard Palmieri - (05/09/2022)

[...] Suite à la découverte par Jean Pieribattista de ce site de prédilection :
"Musée Virtuel Armée de l’Air et de l’Espace" (lien pris en compte "rubrique liens musée")
Au gré de ses explorations virtuelles, il s'est arrêté ( Musée de la Base aérienne 278 "Colonel Albert Chambonnet") - Salle "Didier" sur la présentation d'un énigmatique drapeau de la 83ème Escadre Aérienne.

Explications fournies par Bernard Palmieri :
Les 81e, 82e et 83e Escadre aérienne étaient des escadres devant être formées fin des années 30 afin de donner un peu d'importance à certaines écoles Air et regrouper leurs moyens.
Seule la 81e a été créée à Orly en 1939 [(Ndlr) escadre non encore traitée sur ce site - à prendre en compte], la 82e devait l'être à Nancy et la 83e à Metz, mais elles ne le furent pas à ma connaissance.
Seuls les drapeaux des 82e et 83e ont survécu (emblèmes fabriqués mais unités non créées !) et des exemplaires sont en dépôt au SHD de Vincennes, ces deux drapeaux ont été régulièrement affectés à des entités Air, depuis la Libération. Le sort de celui de la 81e (seule créée !) est inconnu.




Formation Administrtive (FA) 101 - Toulouse - (08/09/2022)

L'actualité Armée de l'air et de l'espace [CDE : passation de commandement de la FA 101 à Toulouse (05/09/2022) extraits ci-dessous] nous révèle :
• L'exstence de Formation Administrave 101 (FA 101) sise Palais Niel à Toulouse (au siège de la Direction du Centre Spatial Toulousain (CST CNES).
Elle est ainsi défini :
"La FA 101 est l’organisme de préfiguration du CDE à Toulouse, où se situera le cœur des opérations spatiales militaires à l’horizon 2025. Elle a été créée le 1er janvier 2021 afin de disposer d’un cadre adapté à la montée en puissance du CDE sur le site du Centre Spatial Toulousain du CNES. Elle compte aujourd’hui 80 personnes et accueillera, d’ici 2025, la majorité des effectifs du CDE (environ 500)". (pris en compte)
• Le général Philippe Adam qui avait fait ses adieux aux armes a apparement repris du service. n 500)". (pris en compte)

[Extraits] [...]05/09/2022
La passation de commandement de la Formation administrative 101 (FA 101) de Toulouse s’est déroulée le jeudi 1er septembre 2022 au palais Niel, sous la présidence du général de division aérienne Philippe Adam, commandant de l’espace. La direction du Centre Spatial Toulousain (CST CNES), lieu où est implantée la FA 101 et premier partenaire du CDE, a assisté à cette cérémonie au côté des autorités militaires locales avec lesquelles la FA 101 interagit au quotidien. Ce moment marque de manière solennelle la prise de commandement de la FA 101 par le colonel Sébastien Fonlupt, qui succède au colonel Olivier Rouchette
. [...]


Dotation C-130 Hercules - Olivier Fusy (13/10/2022)

[...] Suite à la mise à jour de votre site à la date du 13 juin 2022, je tiens à noter quelques erreurs :

• F-RAPM 61-PM est un C-130 (pris en compte)
F-RAPM - France - Air Force Lockheed C-130H Hercules at Orléans - Bricy | Photo ID 1190984 | Airplane-Pictures.net (lien provisoire)

• F-RAPN 61-PN 4589 est un C-130 également (pris en compte)
C-130 H Hercules - 4589 - 61-PN | ET 2/61 Franche-Comté | Tours - 19.11.09 | Marcotte (deltareflex.com) (lien provisoire)

• F-RAPD 61-PD 5140 est un C-130-H30 (pris en compte)
Lockheed C-130H Hercules (L-382) - 61-PD (France - Air Force) par Antonio BATISTA | Pictaero (lien provisoire)

• F-RAPE 61-PE 5142 est un C-130-H30 également (pris en compte)
Hercules C-130 F-RAPE French Air Force GVA 16/08/2012 Photo: Corentin - LSGG Spotting Team (canalblog.com) (lien provisoire)

Reste à savoir quels appareils vont être modernisées pour le Poitou (le programme a 6 ans de retard), le 1er est le 61-PJ.

A suivre les nouveaux appareils qui arriveront au BATS Rhin/Rhein. Collins Aerospace certifie son premier avion C-130 rénové pour l'armée de l'air (latribune.fr) (lien provisoire) [...]


Correctif : escadrille VC 113 versus VB 135 - une histoire de chauves-souris - Jean-Michel Ollivier (23/11/2022)

Je vous adresse un correctif concernant la légende d’un cliché identifié comme un portrait des membres de l’escadrille VC 113, alors que c’est en fait l’escadrille VB 135 en 1918-1919. (pris en compte)
Le lieutenant, commandant l’unité était alors Henri Verneret (présent en uniforme sombre au centre, avec fourragère portant le numéro du 298e Régiment d’Infanterie).
Après avoir commandé l’escadrille VB 135 de octobre 1918 à sa dissolution en avril 1919, il trouva la mort le 04 juillet 1919 dans un accident d’avion près du camp de Mailly.
Il signe Henry, mais l’état civil le donne comme Henri (à vous de choisir la forme à donner à son prénom).



Pour être franc, il me semble que le SHAA avait fait la même erreur dans son livre "Les escadrilles de l’aéronautique militaire française, symbolique et histoire, 1912-1920’ publié au début des années 2000". Il est donc temps de corriger ce problème d’inventaire chiroptérologique … ;-).

La page concernée sur votre site

Je possède un tirage de ce cliché dédicacé par le Lt Verneret et on le retrouve à la page suivante faisant partie du site consacrée aux souvenirs du Caporal Gaëtan Jaubert, pilote à la VB 135
Le caporal Gaëtan Jaubert est à droite coiffé d’un large calot, comme ci-dessous :



Sur ce même site, on retrouve l’insigne de la chauve-souris associé à l’escadrille VB 135 (toujours avec un longue queue) :


Les scans mis en ligne sur le site gaetan1418.files.wordpress.com sont de bien meilleure résolution que les copies incorporées dans cette note (en version allégée).

Par contre, je n’ai ai pas trouvé le moyen d’en joindre le détenteur. (pris en compte)