Contributions page 28

 



ED 1/33 Belfort - Bernard Palmieri (12/04/2017)

[...] A toutes fins utiles et pour compléter vos informations, je vous fais part du fait que les traditions de la BR 218 ont été confiées à la 3e escadrille de l’ED 1/33 “Belfort” à Cognac, le 11 avril dernier. Cela fait suite à la décision n°2077/DEF/CAB/SDBC/DEAGM du 3 avril 2017 autorisant cette reprise de patrimoine de tradition (voir en pj). L’insigne de la BR 218, ainsi qu’un nouvel insigne à 3 escadrilles pour l’escadron, vont être homologués sous peu [...] (pris en compte )


ED 1/33 Belfort - Eric Cartigny (12/04/2017)

[...] décision d’homologation de l’insigne de la BR 218 et du nouvel insigne de l’ED 1/33 "Belfort". (pris en compte )
SAL 105 et la VR 551 du 3/62 "Ventoux" en attente [...]


ET 3/62 Ventoux - Eric Cartigny (20/04/2017)

[...] Comme prévu, ci-joint, la décision de création des insignes des escadrilles SAL 105 et VR 551 de l’ET 3/62 "Ventoux" [...] (pris en compte )


Pierre Colin (GC I/8) - Benoit Colin (15/04/2017)

[...] Je poursuis mes recherches sur le I/8, et au gré des recherches, je trouve... !!! Sur la photo ci jointe extraite de votre site, on reconnait le Sergent Coccallotto 1er à gauche, 1er rang. 1m78 sous la toise ! Il a servi dans cette escadrille en 1927 (son dossier SHD). Il a ensuite fait l'école des officiers et a rejoint le GC I/8 où il a été officier adjoint de mon grand père pendant la campagne de France.[...]

(25/04/2017) [...] Un petit correctif à apporter dans les commandants de la SPA 84 :
Commandants escadrille SPA 84 "Renard"
au 2ème RAC Strasbourg
Capitaine Derobert
Lieutenant Paoli
Lieutenant Collin
Lieutenant Michel
Il faut écrire Colin et non Collin [...]
(pris en compte )



Sergent Coccallotto



11ème escadre : F stylisé devant le S de ses SPA - Officier "Traditions" de l'EC 3/11 Corse (30/04/2017)
(voir précédent développement de ce sujet)

(Messagerie privée "Facebook" du 29 juin 2015)
[...] Toujours pas d'info de notre côté pour le F, et le mystère s'épaissit car... d'autres escadrilles de la 11 faisaient de même [...]



(Rdlr) Photo très intéressante.
Par contre, je ne suis pas d'accord pour l'époque : je pense que c'est la période du F 100, après Bremgarten, 1968
C'est l'affaire du Corbeau et du Renard :
- les acteurs ; Le Moine, Combriat, Deveaud, Jeanjean etc.
Voir lien "Le Corbeau et le Renard des SPA 91 et 97" site pilote-chasse-11ec.com et celui du centenaire de la-SPA 91
(merci à André Carbon pour son site fabuleux)
Épisode "croustillant" mais qui nous fait pas avancer d'un cm concernant le "f gothique"
F comme F 100, F comme Fighter
Affaire à suivre ...

(voir suite développement de ce sujet )

Complément d'information
Wanted - Le dessinateur photographié (à comparer à l'arroseur arrosé) est identifié :
C'est Jeanjean (voir photo) et il a l'air de bien s'amuser
source : "Une photo, une histoire : le SMB2 de Combriat" site pilote-chasse-11ec.com






4ème escadre - Joël-Pol STeff (28/05/2017)

je viens de m'apercevoir d'une anomalie dans la liste des Commandant de la 4 EC, on peut lire :
Oct 1948 - mar 1953 - Cdt Lansoy
Mar 1951 - mar 1954 - Cdt Massart
Mar 1953 - aou 1954 - Lcl Pupied
Je ne dispose pas de données précises et suffisantes pour donner les dates exactes, mais je pense que le Cdt André Lansoy a été d'Oct 48 à mar 51 et le Cdt Emile Massart de Mar 51 à Mar 53. (pris en compte )

[...] liée à mon premier commentaire de juillet 2016, Sur cette page, il est fait référence au "Vampire Mk V", or on devrait lire "Vampire FB.5" ... (pris en compte )


33ème Escadre de Reconnaissance - Philippe Jarry (09/06/2017)

[...] Une correction à faire dans le tableau des avions utilisés: les RF-84F sont arrivés à Cognac, au 1/33 en novembre 1955. (premier vol de mon père sur RF le 1/12/55 sur le 285). L'escadron a été déclaré opérationnel sur ce nouvel avion au printemps 56 ce qui a permis l'envoi d'un escadron sur RF à Suez à l'automne de cette même année. Pendant l'hiver 55/56, les pilotes ont volé sur F-84G et RF puis, la totalité des 84G a été versée au 2 puis au 3/33. C'est ce qui a permis la constitution du 3/33 Moselle sur 84G.
Les RF ont été effectivement retirés en 1966 à Luxeuil où le 1/33 attendait son transfert sur Strasbourg et sa transfo sur IIIR.[...] (pris en compte )


EPS 82 - Didier Lecoq (18/06/2017)

(message électronique du 27/05/2017)
[...] Les filiations des unités, ce n'est pas simple. Encore moins après-guerre en Afrique. Je fais des recherches actuellement sur l'adjudant Claude de Bengy. Pas simple car il a eu une carrière discrète et qu'il est décédé relativement jeune. J'ai surtout trouvé des accidents. Notamment sur Potez 29, le 4 septembre 1946, à Bourem puis, sur Goéland, le 17 août 1946 à Kayes. Les unités annoncées dans les rapports : EPS 2/82 puis EPS Bamako. Je pense que c'est l'EPS 2/82 Niger qui est devenue GAOM 82 et non pas le 1/82 qui était à Sidi-Ahmed. Ce qui change, tu t'en doutes, la figure du monde.

(Rdlr) Cela tombe à pic, j'étais en plein dans le sujet : je serais d'accord avec toi pour l' EPS 2/82 (ou EPS 82) Bamako (le crocodile) ancêtre de EOM 82 Niger ... puis plus tard en 1964 du GAM 82 et de l'ETOM 82.
Par contre, l'EPS de Sidi-Ahmed, pour moi, ce n'est pas le 1/82 mais le 1/81 ... Me serais-je trompé ? D'autant qu'il y a aussi l'EOM 81 "Mauritanie" également à Bamako ... Ce n'est pas du tout le même quartier.
Cela ne change pas la figure du monde mais le probléme mérite peut-être de retenir notre attention. (à prendre en compte )


EPS 1/82 EPS 2/82 (suite) - Didier Fillaud (22/06/2017)

[...] Pas facile de s'y retrouver dans la filiation des escadrilles. Voilà ce que j'ai trouvé à ce sujet dans mes recherches sur les unités ayant servi en AOF.
Au début 1945 (note 1636 EMGA /1 secret du 23 mars 1945), il est prévu de constituer 3 EPS (escadrille de police et sécurité) en AOF et de les numéroter ainsi :1/82 (Thiès), 2/82 (Bamako), 3/82 (Gao). On remarque la suite presque logique avec les escadrilles d'avant guerre (AOF1 à Bamako, AOF2 à Thiès, AOF3 à Gao).
Bien sûr ça ne s'est pas passé comme prévu. Après quelques vicissitudes, deux escadrilles outre-mer se retrouveront à Bamako. Voyons la filiation.
Il existe à Sidi Ahmed (Bizerte-Tunisie) une EPS 1/81 créée par IM du 13/02/1945. Elle commence sa transformation sur Ju 88 à Cazaux le 1/03/1945. A partir d'août1945 elle débute ses activités en Tunisie avec 8 Ju88 (6 ops + 2 en volant), sous les ordres Cne Charitat.
Activité marquée par de nombreux incidents et un accident mortel le 19/03/1946 (Cne Dujols +3). En février 1946, augmentation du nombre d'avion à 16. En avril 1946 attribution de l'insigne (tortue ailée sur croissant de lune de la 4ème escadrille du GBA II/51).
Le 4/11/1946 est prononcée son affectation en AOF, avec à la clé un changement d'avions : début du stage Anson à Cazaux. Au début 1947 elle prend le nom "Mauritanie". En avril 1947 débute le mouvement vers Thiès sous les ordres du Cne Dugit-Gros , pour devenir suivant les prévisions EPS 1/82. Cependant en juin 1947 elle devient EOM 81, puis part pour Bamako (cause prévision de l'arrivée à Thiès du GT Bretagne sur C47 le 1/08/1947) ; déménagement terminé le 5/09/1947.
D'autre part il existe à Bamako, une unité héritière de l'escadrille AOF 1 des années 1920 (insigne au crocodile), mis en sommeil avec l'affectation massive de bombardiers à Bamako durant la 2ème GM. Nommée EPS 2/82, elle n'a pratiquement pas d'avions (1 Potez 25 TOE, 1 Caudron Goëland, 1 North American pour ce qui est des " dispos "). Il est prévu sa transformation sur Ju-88 au cours de l'été 1945. Celle-ci commence à Cazaux en octobre 1945 avec le Cne Escabasse + une vingtaine de navigants. Compte tenu des difficultés de formation + la prévision d'utilisation difficile en AOF, les Ju-88 sont abandonnés en début 1946 (d'où probablement l'augmentation d'effectifs de la 1/81) et l'escadrille effectue sa transformation sur Avro Anson pour une arrivée prévue à Bamako en 10/1946. Sous les ordres du Cne Escabasse l'arrivée des Anson en Afrique est délicate, cela est bien raconté dans un post de Roger Bonhomme sur ton site le 26/05/2017. En juin 1947, l'unité prend le nom d'Escadrille Outre-Mer (EOM) 82, en conservant son nom "Niger" (et l'insigne au crocodile !).


37e RAO - Didier Lecoq (18/06/2017)

un autre sujet sur lequel je rebondis :
- L'étoile marocaine doit effectivement appartenir à l'état-major du 37e RAO. Je te joins deux photos du détachement de commandement effectué du 25 novembre au 2 décembre 1934 en Afrique du Nord. Mais a priori, je n'ai que six Potez 25 TOE. Les photos m'avaient été confiées par la fille de William Hostein, via François Tulasne pour que je fasse des recherches sur son père. Hostein a piloté le 660. Il y avait aussi le 1535.
Sur les photos, tu remarqueras une étoile marocaine sans fond, une étoile marocaine avec fond (dont le 1535) et un Potez sans insigne mais avec un numéro 3. Sans oublier une bande (de commandement ?). L'alignement a été pris le 26 novembre 1934, à Colomb-Béchar ou Laghouat. Les équipages étaient ainsi constitués: cl. Bouscat - Adc Tritsch, cdt Robini - sgt Labrot, cne Hostein - sgt Louche, cne Breyton - adj Lasserre, cne Joublin - adj Robin, cne Tison - adj Olivier. (pris en compte )
Et puisque j'en suis à Hostein, une source d'étonnement avec la photo jointe. L'étendard avec deux étoiles constituait l'insigne de l'escadrille 40 qui est passée par le Levant. Mais je doute que cette photo ait été prise au Levant car elle est mentionnée "Rabat août 1934". C'est William Hostein qui pose devant. (pris en compte )

zoom







ERC 573 - Jean-Paul N. (20/06/2017)

Insignes (voir ci-dessous ) ayant appartenu à Stéphane Bernaudat (classe 34) breveté pilote sous le n°28158, le 20/11/1939, à l'Ecole de Pilotage de Marrakech (n° de macaron 35209) (pris en compte )












EC 3/11 Corse - Jean-Paul Vinciguerra (06/07/2017)

[(Ndlr) Sujet en cours ... nouvelles suggestions ?]
[...] A propos de la SPA 69 et la SPA 88, je cherche toujours la signification de la lettre F inversée ou du chiffre 7 devant le S de SPA des insignes du G/C 1/3 (1946-1949) puis du 3/11 Corse.
Personne ne sait !
Faut-il remonter à 1917 qui vit arriver le SPAD VII dans ces deux escadrilles en novembre. S'agit-il des initiales de François de la Vigerie , premier commandant d'escadrille à la SPA 88 ? ou bien cela rappelle-t-il le rattachement des escadrilles à la 7° Armée ? [...]


Insigne à identifier - Guy Rufray (10/07/2017)

[...] A propos de la photo de Caudron G 4 avec un magnifique insigne de hibou voici quelques pistes de recherche.
D'après l'étude de J-B Manchon "L'aéronautique militaire française outre-mer", il y a eu six escadrilles dotées de Caudron G 4 en AFN :
• Maroc
- La G 489 avait 3 avions en juillet 1918 à Mazagan au Maroc. Elle travaillait surtout pour la Marine.
- La F 556 est une escadrille de servitude basée à Rabat, elle reçoit des G 4 début 1919.
• Tunisie
- La C 543 est créée avec des G4 en juin 1917 à Sfax. Travaille pour la Marine.
- La C 544 est créée à Mahdia en juin 1917 avec des G 4.
- La G 490 est à Gabès en juillet 1918 sur G 4 surtout au profit de la Marine.
• Algérie
- La C 547 à des G 4 en décembre 1917 à Ouargla.

Les escadrilles 542 , 545 et 546 que Jean-Paul évoque, volaient sur Farman. [...]