Actualités Armée de l'air 39 (2022)


BA 701 - Salon-de-Provence (07/07/2022)

Baptême de la promotion 2021 de l’EAE, en présence du ministre des Armées

Mise à jour : 06/07/2022 - Direction : Armée de l'air et de l'espace
Le 1er juillet a eu lieu, sur la base aérienne (BA) 701 de Salon-de-Provence, la cérémonie de baptême des élèves officiers de la promotion 2021 de l’École de l’air et de l’espace (EAE).

Un moment fait de traditions, qui a marqué la fin d’une année de formation devant les familles des militaires, et en présence du ministre des Armées Sébastien Lecornu. Comme chaque année, le premier vendredi du mois de juillet est consacré à la cérémonie de baptême des élèves de l’École de l’air et de l’espace. Proches et familles des élèves ont reçu l’invitation afin de partager cette journée dense et riche en émotions.

Elle a tout d’abord débuté par un après-midi consacré aux expositions statiques d’anciens aéronefs, tels que l’avion d’entraînement américain de la Seconde Guerre mondiale « T6 », le Sabre F-86, le Noratlas, le Fouga Magister et des appareils plus récents comme le Rafale. Les invités ont par la suite pu s’émerveiller devant les démonstrations aériennes de certains Ambassadeurs de l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE), comme l’Équipe de voltige de l’armée de l’Air (EVAA) avec ses figures maîtrisées par des pilotes chevronnés, la prestigieuse Patrouille de France ou encore le Pilatus PC-21 de la base aérienne (BA) 709 de Cognac-Châteaubernard.

Après ces moments d’échanges aux allures de meeting, les aéronefs ont laissé place à la cérémonie solennelle. Riche de sens, cette cérémonie de baptême a été présidée par Sébastien Lecornu, ministre des Armées, en présence du général Stéphane Mille, chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace (CEMAAE). Était aussi présente Mme le général Dominique Arbiol, commandant la BA 701 et directrice générale de l’EAE, aux côtés de nombreuses autorités civiles et militaires. C’est sur la place Pelletier Doisy, face au bâtiment de la direction des enseignements (BDE), que la promotion 2021 de l’École de l’air et de l’espace a reçu son nom de baptême. Elle s’appelle désormais la promotion « Colonel James Denis ».

C’est à cette occasion que le ministre des Armées s’est adressé aux élèves : « Ce baptême de promotion marque votre entrée définitive dans l’armée active et fait désormais de vos rêves une réalité, il vous engage aussi dans les pas de vos anciens, qui, de Guynemer à Gary, se sont battus avec courage pour leur patrie. Chacun de ceux qui vous ont précédés ont permis de bâtir le prestige et la gloire de cette école. À vous désormais d’inscrire la marque de votre talent et de votre engagement dans les sillages qu’ils vous ont tracés, et qui prennent tous comme point d’envol : le ciel salonais. »

Les élèves ont ensuite procédé à l’échange de la garde du drapeau. Moment solennel, les élèves de deuxième année ont remis ce dernier à leurs successeurs de première année. Enfin, la cérémonie s’est terminée par le survol et l’éclatement de la Patrouille de France au-dessus de la promotion, ainsi que par le traditionnel défilé à pieds des élèves officiers mis à l’honneur, accompagné du chant de la promotion.

Cette année, la promotion 2021 « Colonel James Denis » est composée de 173 élèves officiers, dont 61 officiers du personnel navigant (PN), 36 officiers mécaniciens des systèmes aéronautiques et 59 officiers des bases. Sont également présents 17 commissaires des armées ancrage « Air », DGA (Direction générale de l’armement) et SSA (Service de santé des armées), ainsi que dix élèves originaires notamment du Cameroun, du Tchad ou encore de Côte d’Ivoire. La promotion compte dans ses rangs des cadets allemands, venus étudier le temps d’une année à Salon-de-Provence.

L’annonce du parrain a fait vibrer de nombreux Aviateurs. En effet, cet ancien commandeur de la Légion d’honneur, engagé lors de la Seconde Guerre mondiale, a fait partie des Forces aériennes françaises libres (FAFL). Désormais réunie sous son nom, la promotion 2021 honore un homme au parcours qui force l’admiration.

Inaugurée pour la promotion 1935 « Capitaine Guynemer », la cérémonie du baptême incarne un moment fort qui engage les futurs officiers de l’armée de l’Air et de l’Espace à vivre avec honneur et dignité leur vocation. Cet événement renforce la volonté des futurs officiers de servir leur pays en s’appuyant sur l’exemple des Grands Anciens.

= = = = = = = = = >

[(Ndlr) Souvenir : 1972 ... C'était, il y a 50 ans pour le webmestre (EMA 71)]

Colonel James Denis
Né le 1er février 1906 en Charente-Maritime, le colonel James Denis est un ancien commandeur de la Légion d’honneur. Engagé à 19 ans dans l’aviation, et obtenant son brevet de pilote militaire en 1929, il s’est engagé dans la guerre de 1940 à 1944 et a fait partie de ces Aviateurs des Forces aériennes françaises libres (FAFL). Il a mené en leur sein de multiples combats aériens, notamment à Dakar, au Cameroun et en Grèce. Avec son escadrille nommée l’escadrille Denis, qui devint la 1re escadrille de chasse de la France libre (EFC1), il reçut la croix de la Libération en 1941, totalisant 17 victoires aériennes avant son décès en 2003 à Niort.

1er juillet 2022 : baptême de la promotion 2021 de l'Ecole de l'air et de l'espace à Salon-de-Provence - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


1er juillet 2022 : baptême de la promotion 2021 de l'Ecole de l'air et de l'espace à Salon-de-Provence - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


1er juillet 2022 : baptême de la promotion 2021 de l'Ecole de l'air et de l'espace à Salon-de-Provence - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace


Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air

BA 123 - Orléans (18/07/2022)

« Béarn » : « Un escadron, des escadrilles »

Mise à jour : 07/07/2022 - Direction : Armée de l'air et de l'espace
Le 1er juillet avait lieu, sur la base aérienne (BA) 123 d’Orléans-Bricy, la cérémonie d’escadrillage du « Béarn », dans un lieu lié à l’aviation de transport de l’armée de l’Air et de l’Espace.

Spécialiste du transport aérien militaire, le « Béarn » est composé à la fois d’un escadron et d’escadrilles. Lorsque l’aéronautique militaire était en expansion au début du XXe siècle, les escadrilles « SAL14 » et « SAL18 » ont été créées. Elles avaient pour objectif d’assurer des missions de reconnaissance, d’observation et de bombardement. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les deux escadrilles ont été rassemblées et intégrées au 34e régiment aérien d’observation (RAO), qui est devenu en 1936 le groupe de bombardement 1/34.

En 1944, le groupe de bombardement 1/34 « Béarn » a ainsi été créé, respectant la tradition des Forces aériennes françaises libres (FAFL) de donner des noms de provinces aux unités. Il a par la suite pris l’appellation de groupe de transport 1/34 « Béarn ». L’escadron de transport 4/61 « Béarn », héritier des escadrilles « SAL14 » et « SAL18 », se voyait donc naturellement confier leurs fanions.

« Vous pouvez être fiers de l’héritage des escadrilles “SAL14” et “SAL18”. Le glorieux passé de vos anciens qui ont toujours fait preuve de courage, d’abnégation et d’ardeur au combat vous oblige désormais », a déclaré le général Vincent Severin, commandant en second des forces aériennes, sur le front des troupes pendant la cérémonie.

L’escadrille « SAL18 »

À la fin de la Première Guerre mondiale, l’escadrille « SAL18 » était créditée de six victoires aériennes, de 346 missions de prises de photos aériennes, de 1 135 missions de reconnaissance et de 345 missions de réglages d’artilleries. Ce glorieux palmarès lui a coûté un lourd tribut humain, avec 23 morts et 25 blessés. Cette escadrille a été récompensée par deux citations à l’ordre de l’armée, et a été décorée de la croix de Guerre 1914-1918. L’as Maxime Lenoir a remporté ses premières victoires aériennes sous les couleurs de la « SAL18 ».

(Ndlr) Voir actualité précédente du 01/01/2022

1er juillet 2022 : cérémonie d’escadrillage du « Béarn », sur la BA 123. - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace
Cette cérémonie était présidée par le général Vincent Severin, commandant en second des forces aériennes.

1er juillet 2022 : cérémonie d’escadrillage du « Béarn », sur la BA 123. - Crédits : © Armée de l'air et de l'espace
L'A400M Atlas n°110 (F-RBAR) de l'ET 4/61 Béarn


Sources : Armée de l'air
Droits : © Armée de l'air